France Renouvelables réagit à la nomination de Roland Lescure et appelle le nouveau ministre à « assurer à la France souveraineté, protection et maitrise des prix » en investissant massivement dans les énergies renouvelables, et ce sans perdre de temps.

France Renouvelables s’interroge sur les ambitions énergétiques du gouvernement

L’association France Renouvelables salue la nomination de Roland Lescure au poste de ministre délégué chargé de l’Industrie et de l’Énergie et prend acte d’une nouvelle organisation gouvernementale qui sépare les composantes « offre » et « demande » de la transition énergétique.

L’association s’inquiète que cette réorganisation ne se traduise par « un manque d’ambition » et « une absence de cap » sur les questions cruciales de planification de la sortie des énergies fossiles, d’électrification des usages, de réindustrialisation et d’accélération du déploiement des énergies renouvelables, en particulier pour le solaire photovoltaïque et l’éolien.

La France doit agir vite pour maintenir la compétitivité de ses entreprises

France Renouvelables souligne l’urgence d’agir et rappelle que le temps est compté. Sans un réel changement d’échelle dans le déploiement du solaire et de l’éolien, la France manquera l’opportunité économique que représente la transition énergétique et ne saisira pas ce formidable levier de réindustrialisation.

« Notre pays ne saisira pas ce formidable levier de réindustrialisation alors même que les États-Unis avec l’IRA et la Chine l’ont parfaitement compris. A l’aube des élections européennes, la France a besoin de tracer un chemin clair avec une vision qui protège. » explique l’association.

L’inaction conduirait à une « trajectoire de déclassement » pour la France, avec des hausses de prix de l’énergie et des pertes de compétitivité pour les entreprises. L’association demande ainsi une planification coordonnée des trajectoires et une mise en œuvre concrète des objectifs de la transition énergétique.

France Renouvelables se dit prête à travailler avec M. Lescure, ainsi qu’avec Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, et Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, pour « poursuivre les travaux engagés » et « réussir la transition énergétique de notre pays« .

Allant plus loin, elle appelle à un « véritable réarmement énergétique » afin d’assurer à la France « souveraineté, protection et maitrise des prix ».

« Sans maitrise de notre avenir énergétique et de notre souveraineté, sans relance de notre industrie et sans maitrise des coûts, ce sont les ménages et les entreprises qui seront impactés au premier chef. » alerte
Anne-Catherine de Tourtier, présidente de France Renouvelables.  

Charlotte Martin
Responsable Communication

Sophie-Charlotte MARTIN, Conceptrice-Rédactrice spécialisée

Titulaire d'un master 2 en Lettres Classiques, complété d'un master 2 en Communication et d'un cycle web marketing à la CCI de Lyon, Sophie-Charlotte est intervenue sur des sujets aussi B2C que B2B, on et off line.

Régulièrement confrontée aux problématiques tertiaires et industriels, elle s'est spécialisée en énergie. Aujourd'hui, elle garantit au quotidien la direction et la production éditoriale de l'entreprise. Sophie-Charlotte MARTIN est Responsable éditoriale d'Opéra Energie.