Le prix du gaz naturel est volatil. C’est ce qu’a enseigné la crise de l’énergie qui a commencé en 2021. Afin de bien comprendre votre facture de gaz, il est nécessaire de suivre l’évolution du prix du MWh de gaz et de comprendre quels sont les éléments qui influent sur les hausses ou les baisses des tarifs.

Qu’est-ce qui fait varier les prix du gaz ?

Les facteurs qui déterminent les cours du gaz sont ceux qui viennent influencer l’offre et la demande de cette énergie, directement ou non, plus ou moins fortement. C’est de l’interaction de ces différents paramètres que dépend la fixation des prix du gaz naturel.

Une tendance haussière

Graphique sur l'évolution du prix du gaz naturel depuis 2014

Les drivers des prix du gaz

DemandeOffre
Politique énergétiquePétrole
MétéoSituation géopolitique
Santé économiqueApprovisionnement en GNL
Compétition charbon et prix du CO2Etat du stockage
Développement du biométhane

Demande de gaz : Les facteurs d’influence

Plus la demande de gaz naturel augmente, plus les prix suivent à la hausse. Quels sont les éléments qui influent la demande ?

Le climat influe sur les besoins en gaz naturel

La météo joue un rôle en ce qu’elle influe la consommation d’électricité, qui repose en partie sur des centrales fonctionnant au gaz naturel. Résultat ? Une vague de froid, les besoins en chauffage sont accrus, la consommation d’électricité s’envole, les centrales à gaz sont appelées pour la satisfaire et les prix du gaz naturel partent à la hausse. Ce schéma se répète en cas de vague de chaleur, qui entraîne d’importants besoins en climatisation, et donc à nouveau une forte consommation d’électricité.

Des liens étroits entre le charbon, le C02 et le prix du gaz

Énergies interchangeables, le charbon et le gaz sont en concurrence pour la génération d’électricité. Et c’est la commodité la moins chère qui sera favorisée au profit de l’autre afin de faire tourner les unités de production marginales. Et désormais, cette compétitivité inclut le prix du CO2.

Quand la tonne de carbone voit son prix grimper, les producteurs d’électricité auront tendance à se tourner vers le gaz : une centrale au gaz émet 40 % de moins de CO2 qu’une centrale à charbon.

La politique énergétique influe sur la demande de gaz

Selon leurs orientations, les politiques énergétiques ont un impact déflationniste ou inflationniste sur la demande de gaz naturel. Aujourd’hui, du fait de la Guerre en Ukraine, le marché du gaz naturel est très bouleversé. Les autorités françaises engagent les ménages à réduire leur consommation en optant pour des dispositifs de chauffage aux énergies renouvelables.

Le prix du gaz est sensible à la santé économique

La santé économique des ménages et des entreprises impacte les besoins énergétiques mondiaux, à la hausse comme à la baisse. Pendant la crise du Covid-19, les entreprises étant à l’arrêt la demande en gaz à fortement baissé. Avec la reprise économique, les besoins en gaz ont été plus grands et la demande a explosé.

Offre de gaz, ses facteurs d’influence

Plus l’offre de gaz naturel est abondante, moins les prix sont hauts. Voici les principaux vecteurs qui ont une incidence sur l’offre de gaz naturel.

Pétrole et gaz naturel, une corrélation historique

La corrélation entre les prix du baril et ceux du gaz remontent aux années 70, lorsque les instances économiques choisir d’indexer les énergies sur un prix de référence. Choix a été fait du pétrole, présent dans toute la chaîne de production. Il s’agissait aussi de rendre le gaz plus compétitif qu’une énergie qui pouvait venir se substituer à lui, à savoir le pétrole.

La stabilité géopolitique influe les prix de la molécule

Les marchés sont sensibles à la stabilité politique mondiale. Typiquement, un conflit dans un pays producteur risque d’entraîner un ralentissement de la production, une baisse de l’offre et donc une probable augmentation des prix du gaz naturel. C’est exactement ce qui se produit à l’heure actuelle avec la guerre en Ukraine. La Russie a diminué ses livraisons obligeant l’Europe à se tourner vers le GNL.

Le GNL, facteur déterminant des prix du gaz naturel

Cette nouvelle source d’approvisionnement en gaz naturel a rebattu les cartes. De nombreux cargos de GNL arrivent ainsi aux principaux terminaux européens, ce qui accentue l’offre en circulation sur le marché du gaz naturel. Ce gaz naturel liquéfié est, en moyenne 20%, plus cher que le gaz classique.

État du stockage, un paramètre spécifique au marché du gaz

Le stockage du gaz permet de sécuriser l’approvisionnement de l’Hexagone. Un niveau de stockage trop bas pour la saison ou un retard dans le programme de remplissage au printemps peut créer des inquiétudes sur la sécurité d’approvisionnement et, à terme, tendre le marché. A l’heure actuelle, les stocks français sont remplis à 100% pour l’hiver 2022-2023.

Le développement du biométhane

Enfin, le biogaz, un gaz vert renouvelable, vient concurrencer le gaz naturel. Produit en France à base de déchets organiques, il ne représente que 1% de la consommation à l’échelle nationale. Pourtant, il est amené à se développer. A l’heure actuelle, il est plus compétitif que le gaz naturel. Selon Laurence Poirier-Dietz, Présidente de GRDF, le prix du biométhane oscille entre 90 € et 100 € le mégawattheure. Permettant d’assurer la souveraineté énergétique de la France, le gaz renouvelable pourrait représenter 100% de nos consommations en 2050, d’après une étude de l‘Ademe.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.