Lors d’une intervention aux micros de BFM TV, le 5 octobre dernier, le commissaire européen à la concurrence, Didier Reynders, s’est dit favorable à la création d’un mécanisme de captation des profits pour aider les consommateurs.

En juin dernier, la Commission européenne avait décidé de ne pas prolonger le prélèvement de la rente de producteurs inframarginaux, entérinée durant la crise. Le jeudi 5 octobre, sur BFM TV, Didier Reynders a proposé de reconsidérer cette décision. Pour le commissaire européen à la Concurrence, il faut « travailler sur l’utilisation d’une partie des rentes liées au nucléaire et aux renouvelables pour aider les consommateurs ».

La crainte du commissaire est que la réforme du marché de l’électricité ne fasse pas baisser les prix. Aussi, il désire travailler à ce mécanisme de captation des profits pour aider particuliers et entreprises. « Certains pays peuvent le faire rapidement car la rente existe déjà », précise-t-il en désignant, sans le dire, la France et son parc nucléaire. D’autres doivent attendre que leurs producteurs dégagent des marges suffisantes. Ainsi, Didier Reynders s’aligne sur l’idée allemande d’« aides d’Etat vers les consommateurs [industriels notamment] sur une période intermédiaire ».

Giovanni Djossou, journaliste spécialisé
Giovanni Djossou
Journaliste spécialisé

Journaliste spécialisé
Titulaire d’un Master II en journalisme, Giovanni DJOSSOU a œuvré en tant que journaliste pigiste, en presse écrite, auprès de différents journaux et magazines.
Intéressé par les questions liées à l’énergie, il a la charge de la rédaction d’articles et de brèves pour Opéra Energie.