Comparer les prix du gaz pour réduire les charges de sa copropriété

La facture de gaz est l’un des postes de dépense les plus importants des copropriétés. En bon gestionnaire, vous êtes à la recherche de solutions pour optimiser les coûts. Il en va de la satisfaction des différents occupants de l’immeuble. Pour cela le mieux reste de trouver un contrat moins cher via un comparateur des prix du gaz. Mais avant d’optimiser les coûts, il vous faudra d’abord savoir combien consomme la copropriété que vous gérez.

La consommation de gaz naturel, un enjeu important pour les copropriétés

Dans le cas d’un immeuble équipé du chauffage collectif au gaz naturel, la consommation représente près de 50 % des charges de la copropriété. Le gaz naturel est également utilisé par les appareils de cuisson et pour l’eau chaude sanitaire d’un immeuble collectif.

Généralement, pour une copropriété équipée du chauffage collectif au gaz, la consommation annuelle moyenne en gaz naturel s’établit comme suit :

  • 150 MWh, soit environ 7000 à 7500 € par an pour une copropriété de 10 logements
  • 750 MWh, soit en moyenne 33 000 € par an pour une copropriété de 50 logements
  • 1500 MWh, équivalent à environ 65 000 € pour une copropriété de 100 logements.

Ces chiffres sont une moyenne. Il est également important de prendre en compte 3 autres critères pour calculer la consommation annuelle de référence (CAR) d’une copropriété :

  • La localisation géographique et notamment le climat de la région d’implantation
  • La surface moyenne des logements
  • L’isolation et les différents équipements du bâtiment.

L’estimation de la consommation de gaz est une première étape. Avant d’utiliser un comparateur de prix de gaz, il est important de faire un point sur les différentes offres présentes sur le marché et sur les évolutions des tarifs du gaz. 

Gestionnaires de copropriétés : mieux comprendre les offres de gaz

Grâce à l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, le secteur a connu de nombreuses transformations avec l’apparition de fournisseurs alternatifs et de nouvelles offres. La fin des tarifs réglementés et le développement des offres de marché ont complexifié le secteur de l’énergie. Notre comparateur de gaz pour gestionnaire de copropriété vous permet de faire le point sur les différents opérateurs et le fonctionnement du marché du gaz en France.

La fin des tarifs réglementés : quels impacts sur les offres de gaz des copropriétés ? 

L’offre au tarif réglementé est commercialisé uniquement par Engie, l’opérateur historique ainsi que par les entreprises locales de distribution (ELD). Pour ce type de contrat, le prix du kWh est fixé chaque mois par la Commission de Régulation de l’Energie. 

Les tarifs réglementés ont récemment été supprimés pour les sites affichant une consommation supérieure ou égale à 30 MWh/an. Ce seuil est augmenté à hauteur de 150 MWh/an pour les immeubles utilisant le chauffage collectif. Suite à la décision du Conseil d’État, à terme, ce type d’offre est amené à disparaître totalement. 

En effet, la loi Pacte a acté la fin des tarifs réglementés du gaz pour les copropriétés consommant moins de 150 MWh an au 1er juillet 2023. 

D’ores et déjà, vous pouvez opter pour différentes offres de marché. Mais quel type de contrat faut-il choisir : celui à prix fixe ou celui à prix indexé ? Nous vous donnons les clefs pour mieux comprendre les principales offres de gaz professionnelles.

Les différentes offres de marché

Commercialisées par l’opérateur historique et les fournisseurs alternatifs, les offres de marché proposent des tarifs déterminés par les prestataires. Vous trouverez généralement deux types d’offres dites de marché :

  • Le contrat à prix indexé qui permet de bénéficier d’une réduction sur le TRV (tarif réglementé de vente) pouvant atteindre 15 %
  • Le contrat à prix fixe qui permet de bénéficier d’un tarif défini pour toute la durée de son contrat.

De manière générale, les offres de marché sont assorties d’une période d’engagement comprise entre 1 et 5 années.

Mieux comprendre les évolutions du prix du gaz naturel 

Avant d’entrer dans une comparaison des prix du gaz, il convient de comprendre comment ceux-ci sont déterminés et quels en sont les facteurs d’évolutions. 

Comment se décompose le prix du gaz naturel ?

Le prix du gaz naturel comporte une part fixe et une part variable. Les frais fixes correspondent au prix du transport, de la distribution et du stockage qui sont fixés par la CRE. Il existe ensuite des frais variables qui couvrent l’approvisionnement et le fonctionnement.

Il est possible de décomposer le prix du gaz naturel en 4 parties :

  • Les frais liés directement à la molécule, au stockage et au coût CEE (environ 55 % du prix)
  • Les frais liés aux tarifs d’acheminement (15 %)
  • Les différentes taxes sur les énergies (14 à 15 % du prix)
  • La TVA (5,5 % sur la part fixe et 20 % sur la part variable).

Comment expliquer les différentes évolutions du prix du gaz ?

Tout comme le pétrole, le gaz naturel est un produit coté en bourse. C’est à partir de ces cotations que les fournisseurs d’énergie définissent leurs tarifs de vente. Les prix proposés par les opérateurs sont donc directement liés aux fluctuations du marché de gros du gaz.

De nombreux facteurs macroéconomiques peuvent influer sur la production mondiale de gaz et faire grimper le cours de la molécule. Ainsi, l’apparition d’un conflit dans une région productrice, une pandémie, un mouvement social ou l’état des accords sur le transport et le commerce entre pays peuvent faire évoluer les tarifs.

2016-2018 : un contexte général de hausse des prix du gaz naturel

Fin 2016, les tarifs du gaz étaient au plus bas après avoir perdu 20 % en seulement 3 ans. Ils sont ensuite repartis à la hausse de 2016 à 2018. 

Depuis 2019 : une tendance baissière des prix du gaz

Depuis 2019, fortement concurrencé par le GPL et du fait de températures relativement clémentes en hiver, les cours du gaz ont baissé. Cette tendance s’est confirmée avec la chute de la consommation industrielle du gaz du fait de l’épidémie de coronavirus de 2020. Cela s’est traduit par une chute de la consommation. 

Sur le marché, la baisse des prix du gaz est notable. Comme l’a fait savoir la Commission de Régulation de l’Energie (CRE),en mai 2020 : »Depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé en tout 25,3 %« 

Dans ce contexte de baisse générale, pour pouvoir en profiter au meilleur prix, il est plus que jamais nécessaire de bien comparer les offres et les fournisseurs.

Cependant, choisir la meilleure offre de gaz pour votre immeuble ne signifie pas forcément choisir le contrat le moins cher. De nombreuses autres données doivent être prises en compte au moment de la négociation. Découvrez les principaux critères utilisés par notre comparateur de gaz pour gestionnaire de copropriété.

8 critères pour bien comparer les offres de gaz pour syndic et copropriété

Au vu de la volatilité des prix du gaz naturel, il est important de bien choisir le contrat de gaz de votre copropriété. Il en va de votre légitimité en tant que syndic. Mais en tant sur quels critères se baser pour comparer les offres de gaz ?

Comparateur de prix du gaz :  vos demandes de devis à la même date

Le tarif proposé par les fournisseurs est dépendant des fluctuations du prix du marché. Pour que l’analyse des différentes offres de gaz soit pertinente, il est important de faire vos demandes de devis à la même date (ou durant la même période).

En cela, le recours à un comparateur des prix du gaz peut vous aider. En effet, en quelques clics, vous pouvez réaliser une demande de devis auprès de tous les fournisseurs du marché. Vous gagnerez donc un temps précieux. 

Vérifiez la consommation annuelle de référence

Pour bien comparer les différentes offres de gaz pour copropriété, il faut que ces dernières soient établies sur la même Consommation Annuelle de Référence (CAR). Dans le cas contraire, le comparatif des prix du gaz pourrait ne pas refléter la réalité.

Prenez en compte le budget global TTC

Lorsque vous comparez différentes offres de gaz, vous ne devez pas simplement regarder le prix de la molécule. Veillez à bien vérifier l’ensemble des composantes du tarif proposé :

  • Les coûts liés au stockage et à l’acheminement ;
  • Les coûts CEE ;
  • Les différentes taxes et contributions ;
  • La TVA dont le taux est différent pour l’abonnement (5 %) et la part variable (20 %).

Une fois de plus, le recours à un comparateur des prix du gaz vous permettra de gagner du temps. Il vous présentera les toutes les offres en TTC.

Ne comparez pas les offres à prix indexé et à prix fixe sur les mêmes critères

Comparer une offre à prix fixe avec une offre à prix indexé n’est pas la bonne solution. Ces deux types d’offres ne présentent pas les mêmes conditions.

En cas de hausse des prix par exemple, une offre à tarif indexé peut finalement revenir plus cher qu’un contrat à prix fixe. A l’inverse, dans un contexte de baisse des prix, les offres à tarifs fixes ne vous permettent pas toujours de bénéficier du meilleur tarif. 

Vérifiez la durée d’engagement

La plupart des fournisseurs d’énergie alternatifs proposent des tarifs plus avantageux que l’opérateur historique, Engie (ex-GDF), en contrepartie d’un engagement de durée. Celui-ci varie entre 1 et 5 ans en fonction du prestataire ou du type de contrat choisi. Il est donc essentiel d’étudier les conditions de résiliation, et notamment la durée du préavis, les motifs de résiliation et les frais applicables.

Privilégiez les offres à durée de validité courte

Pour faire face aux variations quotidiennes du prix de la molécule, les offres qui vous sont proposées ont une durée limitée et variable en fonction du fournisseur et de la taille de l’immeuble à alimenter. Choisir une offre à validité courte permet d’éviter le paiement de primes de risque. 

Regardez également les offres renouvelables

La plupart des opérateurs de gaz du marché français sont engagés dans une démarche de transition énergétique. Ils proposent donc à leurs clients des offres compensées carbone ou une fourniture à base de biogaz et de biométhane.

Soyez attentifs à la qualité du service client

La qualité du service client est souvent un critère décisif pour bon nombre de gestionnaires de copropriété. Pensez à comparer les différentes prestations proposées par les opérateurs :

  • Mise à disposition d’un conseiller personnel ;
  • Dépannage et assistance inclus ou non dans le contrat ;
  • Accès à un espace en ligne pour le suivi et les démarches ;
  • Mise à disposition d’outils de gestion au quotidien.

Notre comparateur de prix de gaz pour gestionnaires de copropriété

Vous êtes gestionnaire de copropriété et vous souhaitez changer de fournisseur de gaz sans prendre de risques ? Découvrez les nombreux outils comparatifs et les services proposés par Opéra Energie. 

De la recherche d’un nouvel opérateur à la signature du nouveau contrat, votre conseiller Opéra Energie vous accompagne pas à pas durant tout le processus. Grâce à la mise en concurrence des principaux opérateurs, nos équipes peuvent trouver le contrat qui correspond entièrement à vos contraintes budgétaires et aux besoins de votre copropriété.

Nous réalisons une analyse comparative complète et synthétique prenant en compte vos critères et attentes. Pour être accompagné par nos experts, contactez nos conseillers 04 26 22 93 92.