Sachant que le budget alloué à la consommation énergétique est très important dans les frais d’une PME, ces petits professionnels ont intérêt à comparer les offres du marché avant de souscrire leur contrat de fourniture de gaz. Le fournisseur de gaz pro d’une PME peut proposer des offres d’une durée de 12 à 48 mois avec des prix du gaz fixes ou indexés sur les cotations du marché de gros. Certains fournisseurs peuvent proposer des offres de gaz vert, mais les volumes restent limités et les prix plutôt élevés.

Quelle consommation de gaz pour une PME ?

Avant toute chose, une PME a tout intérêt à faire le point sur son profil de consommation. Pour ce faire, elle peut définir ses postes de consommation ainsi que la répartition de la consommation sur un temps précis. De cette manière, elle assure une meilleure gestion de sa consommation d’énergie et de sa facture. Les besoins en énergie des PME diffèrent fortement d’une entreprise à une autre et le panel est vaste !

Les besoins des microentreprises et TPE

On compte ainsi plus de 3,82 millions de petites et moyennes entreprises dont 3,66 millions sont des petites entreprises individuelles. Quasiment 3 sur 4 relèvent de l’artisanat commercial (boulangerie, charcuterie, pâtisserie) ou d’activités proches des services (réparation, imprimerie), mais aussi de la fabrication de produits métalliques (excepté machines et équipements).

Les besoins des autres PME

Les PME qui ne sont pas des microentreprises sont davantage présentes dans la construction, les industries de type traditionnel (textile, bois, imprimerie, fabrication de produits métalliques, industries extractives), la réparation et l’installation de machines et d’équipements, ainsi que dans l’hébergement, l’enseignement marchand, l’hébergement médico-social et l’action sociale ou la restauration. Elles sont également surreprésentées dans plusieurs activités qualifiées où les regroupements de petites entreprises ont été fréquents.

Avec des secteurs d’activités aussi variées, l’on comprend aisément que la facture d’énergie diffère d’une société à une autre. Un point commun cependant : toutes les PME cherchent à souscrire le contrat chez le fournisseur de gaz pro le plus adapté à leur profil de consommation.

D’où vient le gaz en France ?

Infographie d'où vient le gaz en France ?

La France ne produisant pas de gaz, elle doit s’approvisionner auprès d’autres sources. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la Russie n’est pas la première source gazière française d’approvisionnement en gaz. Mais d’où vient le gaz naturel consommé par les entreprises ?

Les différentes sources d’importation

Depuis la fermeture du gisement de Lacq en 2013, la totalité du gaz naturel consommé sur le territoire est importé depuis :

  • la Norvège (39 %*) ;
  • la Russie (6 %) ;
  • les Pays-Bas (8 %) ;
  • le Nigéria (9 %) ;
  • l’Algérie (9 %) ;
  • le Qatar (4 %).

*Les chiffres indiqués représentent les pourcentages des importations en France en 2020, d’après BP Statistical of World Energy 2021.

Les différents acteurs et leur intervention

On distingue plusieurs acteurs sur le marché de l’énergie, dont les missions sont très différentes :

  • Les producteurs : ils produisent le gaz (Norvège, Russie, États-Unis, Qatar, etc.)
  • Les transporteurs : ils vont acheminer le gaz produit via des gazoducs (Téréga) et des méthaniers (GRTGaz)
  • Le distributeur : il va distribuer le gaz aux consommateurs, gérer le bon état du réseau de distribution et du déploiement du compteur intelligent Gazpar (GrDF)
  • Les fournisseurs : ils font le lien entre le producteur, le distributeur et les consommateurs. Il s’agit du fournisseur historique Engie ou des fournisseurs alternatifs (Alpiq, Alterna, Antargaz, Dyneff gaz, Endesa, Energem, Eni, Gazprom, Iberdrola, Naturgy, TotalÉnergies, Vattenfall, etc.)

Comment choisir le meilleur contrat de gaz pour une PME ?

Les prix du gaz naturel ne cessent d’augmenter depuis la reprise post-covid, mais aussi à cause du contexte géopolitique actuel d’invasion de l’Ukraine par la Russie. Toutes ces augmentations sont autant de preuves pour les professionnels de se faire conseiller au moment de choisir leur fournisseur. Pour savoir quel fournisseur fait la meilleure offre gaz pour votre PME, voici quelques conseils à suivre.

Comparer les offres

En France, les consommateurs ont le choix entre trois offres principales pour le gaz :

1. Les tarifs réglementés de vente

Les tarifs réglementés sont proposés par les fournisseurs historiques et les entreprises locales de distribution (ELD). Ils sont fixés par les pouvoirs publics, et c’est la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui en détermine le montant et les évolutions.

2019 a vu la fin des tarifs réglementés du gaz pour les professionnels. Cela concerne tous professionnels, à l’exception de certaines copropriétés. Les PME vont donc devoir souscrire une offre de marché.

2. Les offres de marché à prix fixe

Les offres à prix fixes garantissent un prix du kWh de gaz stable sur 1 à 5 ans. Si vous optez pour une offre de marché à prix fixe, attention à la manière dont le fournisseur aura (forcément) répercuté les futures évolutions des coûts de transport : cette anticipation peut vite faire grimper la note ! A ce propos, comment intègre-t-il les coûts de stockage ?

3. Les offres de marché à prix indexé

Si vous choisissez une offre de marché à prix indexé, préférez des prix de marché publiquement référencés afin de pouvoir vérifier vos factures régulièrement : cela vous évitera de devoir payer (souvent très cher) pour avoir accès aux publications des autres prix !

Décomposer votre facture

Demandez également à votre fournisseur de gaz d’indiquer sur la facture votre Consommation Annuelle de Référence (CAR) ainsi que votre code profil : ces données sont indispensables lorsque vous mettez en concurrence plusieurs fournisseurs d’énergie, vous assurant que les coûts de transport et distribution sont calculés sur un seul et même référentiel.

Par rapport à la CAR, faites attention à ce que votre fournisseur ne répercute pas l’évolution des tarifs sans tenir compte de l’évolution de la CAR !

Pour choisir le meilleur fournisseur, il faut prendre en compte tous les montants qui vont composer la facture, à savoir :

  • Le prix de la fourniture du gaz ;
  • Les tarifs d’acheminement ou TURPE ;
  • Les diverses taxes et contributions.

Concernant le prix de fourniture, il est composé de 2 montants :

  • Le montant de l’abonnement (fixe mais différent selon les fournisseurs) ;
  • Le prix du kWh du gaz (variable, en fonction des évolutions du marché).

Choisir une offre de biométhane ou de gaz compensé carbone

Vous pouvez privilégier un fournisseur plutôt qu’un autre en fonction de ses offres vertes. Certains permettent à leurs clients de choisir le pourcentage d’énergie renouvelable injectée dans le réseau (de 0 à 100%).

Dans tous les cas, grâce au mécanisme des garanties d’origine (GO), les fournisseurs garantissent que pour 1 kWh d’énergie consommé, 1 kWh d’énergie renouvelable est injecté dans le réseau.

Faites attention aussi si l’offre verte affichée implique du biogaz ou du gaz compensé carbone.

Vérifier les services et options

Enfin, soyez attentif aux modalités de paiement et de facturation, qui passent inaperçues car elles sont placées en fin de contrat et en petits caractères : si le paiement doit se faire aux alentours du 15 du mois (ce qui est souvent le cas) mais que vous payez en fin de mois, attendez-vous à des frais de pénalités !

Vous pouvez aussi vérifier quelle est la période d’engagement, mais aussi les modalités et montants des pénalités qui peuvent s’ajouter à la facture de clôture en cas de résiliation anticipée.

Bon à savoir : fournisseur de gaz et prime énergie pour les PME

Pour améliorer l’efficacité énergétique des entreprises, certains fournisseurs vont aider leurs clients à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Pour cela, ils leur proposent une Prime Énergie. Cette aide financière est issue du dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).