Pourquoi est-ce important de faire un comparatif des prix du gaz ?

Depuis 2007 la France a ouvert à la concurrence les marchés du gaz et de l’électricité pour l’ensemble des consommateurs, professionnels, entreprises, industriels et particuliers évidemment.

Cette ouverture, fruit des directives européennes, s’est faite par étapes, à partir des années 2000. Les industriels ont été les premiers à pouvoir choisir librement leur fournisseur d’énergie en 1999. Peu à peu, jusqu’en 2004, cette possibilité a été étendue à l’ensemble des consommateurs professionnels ; les particuliers quant à eux ont dû attendre 2007 pour être libres de souscrire une offre chez un autre fournisseur que les énergéticiens historiques français, EDF et ENGIE.

En effet, l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie a permis l’émergence de nouveaux acteurs de la fourniture d’énergie, et de là le développement d’offres de gaz et électricité.

On compte aujourd’hui plusieurs dizaines de fournisseurs alternatifs de gaz, chacun ayant construit des offres spécifiques. Pas facile de se retrouver dans ce maquis d’offres de gaz à prix fixes, à prix indexés, assorties de services plus ou moins complets… On conseille ainsi de s’appuyer sur un Comparatif prix du gaz / comparateur d’offres de gaz afin de faire son choix et souscrire la bonne offre d’énergie pour son entreprise

Comment utiliser un comparateur d’offres de gaz ?

 Les opérateurs alternatifs ont veillé à construire des offres avantageuses en termes de prix, de services…

Avant de vous lancer dans la comparaison des offres de gaz, faites un point sur votre situation actuelle : quelle est votre consommation annuelle ? quelle est la date d’échéance de votre contrat ? souhaitez-vous vous renseigner sur des offres d’énergie verte ? privilégiez-vous les offres duales et peu vous importe ?

Nb : ATTENTION aux conditions de résiliation de son contrat existant, qui prévoient en général un préavis et des pénalités potentiellement élevées.

Ensuite, afin de bien interpréter les résultats d’un comparatif prix du gaz, certaines choses sont à garder en tête. Par exemple, savez-vous que les offres de gaz sont formulées différemment d’un fournisseur à un autre ? Ainsi, certains opérateurs annoncent le prix du gaz sans indiquer le cout de l’acheminement, du stockage, l’impact des taxes.

Pour bien comparer les prix du gaz d’une offre à l’autre, il faut ainsi :

  • bien séparer la partie fixe de la facture (l’abonnement) et la partie variable (la consommation),
  • bien comparer les montants sur des bases identiques soit HT, soit TTC

Attention aux offres promotionnelles, comme les prix d’appel en début de contrat.

La partie Terme fixe dite abonnement regroupe les coûts de transport (ATRT) et la part abonnement des coûts de distribution (ATRD). Il peut également inclure, selon les fournisseurs, les coûts de stockage, voire une partie de la marge commerciale du fournisseur. La partie variable présente, quant à elle, un prix proportionnel au MWh consommé : on parle du TQ ou Terme de Quantité.

Ce TQ englobe le prix de la molécule et la part quantité des coûts de distribution (ATRD). Certains fournisseurs y intègrent également les coûts de stockage.

Attention : sachez que prix de l’acheminement peut être fixe chez certains fournisseurs, et ce pendant toute la durée du contrat, tandis que d’autres ne garantissent pas sa stabilité. Pensez à vous faire conseiller !

Zoom sur les taxes sur le gaz :

Les offres de gaz intègrent toutes dans leur prix des taxes et contribution. Les montants sont fixés par les pouvoirs publics. Il s’agit de la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN), (qui depuis 2016 intègre la CTSSG-Contribution au Tarif Spécial de Solidarité- et la CSPG -Contribution au Service Public du Gaz-). A cela s’ajoute encore la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).

À noter : 

En gaz naturel, la part abonnement bénéficie d’un taux réduit de TVA (5.5%). Ainsi, les acteurs qui ne récupèrent pas la TVA (copropriétés, collectivités locales etc.) peuvent avoir intérêt à demander à leur fournisseur d’augmenter la part TF.

Quels prix peuvent être proposés dans un comparateur gaz ?

3 types de prix sont possibles :

Un prix du gaz aux tarifs réglementés de vente

Le prix de cette offre de gaz suit une évolution décidée par les pouvoirs publics. Seuls peuvent y souscrire les professionnels avec une consommation annuelle inférieure à 30 MWh/ an et les copropriétés dont la consommation annuelle ne dépasse pas 150 MWh.

Un prix du gaz en offre de marché, qui peut être soit fixe soit indexé

  • Une offre de gaz à prix indexé

Le contrat prévoit un prix indexé sur le prix du marché. Si le prix du marché baisse, le consommateur paiera moins, et inversement. Cela nécessite de suivre les évolutions.

  • Une offre de gaz à prix fixe

Le fournisseur s’engage à maintenir le prix pendant la durée du contrat, ce qui offre l’avantage de donner de la visibilité à l’entreprise consommatrice.

Certaines offres intègrent la possibilité de passer d’un prix fixe à un prix indexé en cours de contrat, et vice versa.

Avant de vous décider, vérifiez également la durée d’engagement et les modalités appliquées en cas de résiliation anticipée.

N.B : La qualité de la fourniture reste identique d’un fournisseur de gaz à un autre, puisque ce sont d’autres acteurs du marché de l’énergie qui gèrent le transport et la distribution ! Du même coup, ce sont eux également qui géreront toute urgence ou dépannage, peu importe votre fournisseur. En revanche, certains fournisseurs peuvent proposer du gaz compensé carbone dans des offres « vertes ». D’autres ont choisi de se démarquer par les services proposés : espace en ligne personnalisé et ergonomique, bilan mensuel, alerte en cas de sur consommation…

Quelles sont les données à rentrer dans un comparateur prix du gaz ?

Vous devez renseigner plusieurs données afin de vous voir proposer des offres de gaz adaptées à vos besoins :

  • L’identifiant de votre site soit son Point de Comptage et Estimation (PCE) ;

Ce numéro de 14 chiffres ( ou de  « GI » + de 6 chiffres ) permet d’identifier chaque installation. Il correspond au point de livraison du gaz : il n’a donc rien à voir avec le numéro de compteur de gaz.

– l’adresse de votre site ;

– le montant de votre Consommation Annuelle de Référence (CAR) ;

Exprimé en kWh, le montant de la CAR est réactualisé toutes les fins d’années. Attention : certaines offres de gaz seront basées sur la CAR la plus récente, d’autres  sur une CAR plus ancienne. Un même référentiel de CAR est indispensable pour une bonne comparaison !

  • votre profil de consommateur professionnel : T1, T2, T3 ou T4.

Site T1 : – 6 000 kWh/an
Site T2 : entre 6 000 et 300 000 kWh/ an
Site T3 : entre 300 000 kWh/ an et 5 000 000 kWh/an
Site T4 : + de 5 000 000 kWh/ an