Selon l’INSEE « En 2017 en France, la consommation brute d’énergie de l’industrie (hors industrie de l’énergie et artisanat commercial) s’élevait à 37,4 millions de tonnes d’équivalent pétrole (TEP) hors carburant ». Le budget énergie de l’industrie est donc très important. Combien consomme une industrie ? Quels sont les postes de dépenses ? A combien s’élève sa facture d’électricité et de gaz ? Comment faire diminuer le budget énergie d’une industrie ?

Quelle est la consommation d’énergie d’une entreprise du secteur industriel ?

Pour établir le budget énergie d’une industrie,  il faut d’abord regarder combien elle consomme en électricité et en gaz. Regardons quels sont les chiffres officiels.

Budget énergie et consommation d’électricité

Selon les données de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), la consommation d’électricité des industries est de 164 TWh au total. Divisé par les 45 000 sites industriels, cela représente environ 3,644 GWh par entreprise, soit 3644 MWh.

Selon le ministère de la Transition Ecologique « Le prix spot de l’électricité livrable en France s’établit à 39,4 €/MWh en moyenne en 2019 ». Cela porte la facture annuelle à 143 573 € sans compter le poids des taxes et l’acheminement.

Ce prix est aujourd’hui bien inférieur à celui qui s’échange sur les marchés de gros. En effet, le prix de l’énergie subit des hausses historiques. Selon RTE, le 25 janvier 2022 à 10h, le MWh d’électricité sur les marchés de gros s’échangeait à 360 €. Selon le Comité Bretagne Région Industrie, l’augmentation de la facture des industriels est estimée entre 40% et 50% entre 2021 et 2022.

Le budget gaz des industries

Pour le gaz, il est compliqué d’établir la moyenne, puisque la CRE ne distingue pas les industries raccordées au réseau de distribution de GRDF des entreprises de services ou entreprises agricoles.

Toutefois, on peut procéder à un autre calcul. On peut considérer que les industries sont les entreprises qui consomment plus de 1 GWh par an. Selon le ministère de la Transition Ecologique, le prix du MWh de gaz était de 31,25 € HTVA. Le budget gaz d’une industrie était alors à minima de 31 250 euros par an pour les petits industriels.

C’est sans compter la hausse des prix du gaz depuis l’été 2021. Selon TotalEnergies,  le PEG Day-Ahead a clôturé à 91,75 €/MWh le 24 janvier 2022.

Industrie : mieux gérer son budget énergie

Les industries ont donc tout intérêt à bien maîtriser leur budget énergie pour gagner en compétitivité. Comment faire baisser leur facture d’énergie ?

Choisir le bon fournisseur de gaz et d’électricité

En premier lieu, il convient de trouver la bon contrat d’énergie. En effet, la part fourniture correspond à environ un tiers de la facture d’électricité et de gaz des industries. Trouver le bon contrat vous permet de bénéficier d’un prix du kWh plus compétitif et d’un abonnement moins cher.

Les industries disposent souvent de besoins spécifiques. C’est pourquoi, les contrats proposés sont, en général, des contrats sur mesure.

Comparer les fournisseurs d’énergie pour les industries peut donc s’avérer compliqué pour les professionnels. D’où l’intérêt de se faire accompagner par un courtier en énergie, comme Opéra Energie. Vous pourrez faire baisser votre budget énergie pour votre site industriel.

Nos conseillers en énergie spécialistes des « grands comptes » pourront vous aider à demander des devis auprès de différents fournisseurs et à les comparer. Ils mettront dans la balance :

  • Les prix de l’énergie ;
  • La qualité du service client ;
  • Les options de suivi de consommation ;
  • La provenance de l’énergie (électricité verte ou biométhane), etc.

Ce service est sans frais pour le client final. Les courtiers sont rémunérés par les fournisseurs d’énergie.

Zoom sur le Power Purchase Agreement (PPA)

Comme le souligne TotalEnergies « Le PPA est un contrat d’achat d’électricité long-terme signé de gré à gré entre un producteur d’énergie (généralement renouvelable : éolien, solaire) et un consommateur d’énergie (parfois via un intermédiaire : agrégateur ou fournisseur). » Le PPA permet à une industrie d’acheter directement à un producteur une quantité d’électricité définie sur une période donnée. La plupart du temps, il s’agit d’électricité verte d’origine solaire, hydraulique ou éolienne. C’est un moyen de se prémunir de la volatilité des prix de marchés et de tendre vers la neutralité carbone.

Industries et énergies renouvelables : l’autoconsommation solaire

Les industries peuvent faire baisser leurs factures d’électricité en s’engageant dans la transition énergétique. En passant à l’autoconsommation solaire, les industries peuvent consommer leur propre électricité verte. Ainsi, elles diminuent leur budget énergie.

L’important est de bien dimensionner le projet et le nombre de panneaux solaires nécessaires. Des opérateurs peuvent vous accompagner à mettre en place un plan de financement de cette installation.

En effet, l’ajout de panneaux solaires sur votre toit est un investissement. C’est pourquoi, il existe des aides dispensées par l’Ademe ou les collectivités locales. D’autre part, il est possible de revendre le surplus d’électricité produite en obligation d’achat (OA solaire) pour générer un revenu passif. Ces contrats sont conclus sur une durée de 20 ans.

L’effacement industriel pour faire baisser votre budget énergie

L’effacement industriel est un moyen pour une entreprise de faire diminuer sa facture d’électricité. Il s’agit d’un mécanisme mis en place pour aider RTE à l’équilibre du réseau électrique en France.

L’électricité ne peut pas se stocker à grande échelle. Elle doit donc être produite et consommée au même moment. Lorsque la demande supère la production, RTE fait appel aux capacités d’effacement.

Le gestionnaire de transport, RTE, demande aux industries de s’effacer. Contre des avantages financiers, elles doivent réduire leur consommation d’électricité soutirée au réseau. Pour cela, elles peuvent :

  • passer sur des groupes électrogènes ;
  • diminuer leur activité.

Des fournisseurs comme Valoris ou EDF disposent d’offres spécialisées dans l’effacement. Mais, ce ne sont pas les seuls, d’où l’importance de bien comparer les offres.

Faire des économies d’énergie dans votre entreprise

Les machines industrielles consomment beaucoup de gaz et d’électricité. Ce sont l’un des postes de consommation les plus importants. Ils pèsent sur le budget énergie des industries.

Améliorer les processus industriels permet donc de réduire votre facture énergétique en entreprise et de diminuer votre bilan carbone. Pour cela, il faut entamer des travaux de rénovation et remplacer les machines par des équipements moins énergivores. Tout cela peut constituer un coût.

Les Certificats d’Economies d’Energie

Afin de faire baisser le prix du chantier, les autorités publiques ont mis en place des aides à la rénovation thermique dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Les certificats d’économies d’énergie pour les industries prennent la forme de prime énergie distribuée par les fournisseurs d’énergie. Le montant de la Prime Energie dépend :

  • Des travaux engagés ;
  • Du code postal de l’industrie ;
  • Du fournisseur choisi.

Contrat de Performance Energétique (CPE)

D’autre part, il est possible de travailler à la décarbonation de son industrie via un contrat de performance énergétique. Selon Endesa, « Le Contrat de Performance Energétique (CPE) permet de garantir la baisse de votre consommation d’énergie sur une durée déterminée ». Des objectifs sont fixés par l’opérateur qui vous aide à déterminer le plan d’actions à mener. Si les objectifs ne sont pas atteints c’est l’opérateur qui paie les pénalités.

Optimiser sa facture d’énergie

Enfin, pour faire baisser son budget énergie, une industrie peut optimiser ses taxes sur l’énergie ainsi que les tarifs d’acheminement. Pour l’électricité, les sites électro-intensifs peuvent bénéficier d’une exonération partielle de :

  • Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE) ;
  • Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE).

On entend par site électro-intensif, les industries fortement consommatrices d’énergie, comme les industries :

  • Du papier-carton ;
  • De la chimie ;
  • la sidérurgie, etc.

Les sites gazo-intensifs peuvent aussi disposer d’une optimisation de la facture de gaz. Ils peuvent prétendre à une exonération de Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN).