Le Tarif Jaune EDF était l’un des trois tarifs réglementés de vente (TRV) de l’électricité. Il était destiné aux entreprises dont la puissance du compteur se situait entre 42 et 250 kVA. A l’instar du Tarif Vert, il a disparu en janvier 2016. Quelles sont les offres disponibles pour les profils de clients Tarif Jaune ?

Tarif jaune EDF : qu’est-ce c’est ?

Les tarifs réglementés EDF : historique

Jusqu’en 1999, le géant EDF était le seul fournisseur électrique en France. Il proposait alors 3 offres, représentées par des couleurs : bleu, jaune et vert. 

Chaque couleur correspondant à un profil de client et sa consommation électrique. 

Puissance Tarif bleuPuissance Tarif jaunePuissance Tarif vert
Puissance de compteur inférieure à 36 kVAPuissance de compteur comprise entre 42 et 250 kWhPuissance de compteur supérieure à 250 kWh.

Dès l’ouverture des marchés à la concurrence, en 1999, plusieurs fournisseurs ont émis des contrats en offre de marché, s’opposant ainsi aux tarifs réglementés de vente (TRV) pratiqués par EDF. 

Les TRV étaient fixés par les pouvoirs publics, sur proposition de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). C’est cette même instance qui s’assure de la bonne régulation du marché des énergies, avec toujours pour objectif de protéger les consommateurs. 

EDF Tarif jaune : quelle puissance ?  

Le Tarif Jaune s’adresse aux entreprises de taille moyenne dont la consommation se situe entre 42 et 250 kWh (moyenne à élevée). Ces dernières disposent souvent d’un compteur PME-PMI.

Sont principalement concernés les exploitations agricoles, les grandes boulangeries, restaurateurs, les grands magasins de distribution entre autres. 

Quel est le prix du tarif jaune en 2022 ?

Depuis le 1er janvier 2016, le tarif jaune a officiellement disparu, mais le profil de client « tarif jaune » reste utilisé. 

En 2010, dans un souci de libre concurrence, la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité) prévoit la suppression des tarifs jaune et vert. Elle doit permettre un équilibre entre le fournisseur historique et les nouveaux fournisseurs alternatifs qui évoluent sur le marché. 

Structure de la facture au Tarif Jaune 

Il se divisait en deux parties :

  • Une partie fixe calculées annuellement, dont le prix varie selon la puissance requise par le compteur. On parle d’abonnement à l’électricité.  
  • Une partie variable qui dépend de la consommation électrique facturée en kWh. Le prix du kWh, quant à lui, pouvait être souscrit soit en tarif de base, ou tarif Effacement de jour de pointe. 

Version longue et version moyenne

Dans le cadre du Tarif Jaune, la fixation du prix de l’électricité se faisait selon une durée d’utilisation. Plus la durée d’utilisation est longue, plus le prix du kWh diminue et celui de l’abonnement monte.

Pour les utilisations moyennes (moins de 2 000 heures / an), on recommandait le tarif Base Utilisation moyenne, avec le double tarif heures pleines/creuses, comme pour les particuliers. 

Pour les utilisations longues (plus de 2 000 heures / an), le prix au kWh était globalement plus intéressant, mais la prime annuelle plus élevée. Les contrats incluaient un tarif horosaisonnier, pour jouer sur les heures creuses et pleines selon les saisons. 

Nouvelle segmentation  

Si les couleurs ont disparu, les acteurs du marché continuent de segmenter les profils de clients selon leur consommation. Ils sont désormais répartis en 5 catégories :

C1Consommation très importante, négociation privée, en très haute tensionEquivalent tarif vertTrès grands sites industriels ou publics
C2Consommation supérieure à 250 kVA, en haute tensionEquivalent tarif vertGrandes structures
C3Consommation inférieure à 250 kVA, en haute tensionEquivalent tarif vertGrandes structures
C4Consommation comprise entre 37 et 250 kVA, en basse tensionEquivalent tarif jaunePME, PMI
C5 Consommation inférieure à 36 kVA, en basse tension Equivalent tarif bleuParticuliers ou TPE

Profil C4 et tarifs horosaisonniers

Des tarifs horosaisonniers ont été mis en place pour les ex-Profil Tarifs Jaune. Cela permet aux clients de profil C4 de mieux répartir leur consommation en profitant de tarifs avantageux sur certaines périodes. 

Ils sont divisés en 5 postes horosaisonniers :

  • Les heures de pointe 
  • Les heures pleines hiver 
  • Les heures creuses hiver 
  • Les heures pleines été 
  • Les heures creuses été

Quelles offres équivalentes pour les ex-tarif jaune ?

Avec la fin des TRV, les ex-tarifs jaunes doivent souscrire à une offre de marché, soit auprès d’EDF, soit auprès d’un fournisseur alternatif. 

Pour les professionnels, la fin des TRV peut aussi être une aubaine : les offres de marché sont parfois plus basses que celles pratiquées par le leader historique. 

Les offres indexés sur les cours de marché

Les offres à tarifs indexés sur les prix de marché évolue dans le temps. Le prix du kWh suit les cours de l’électron à la hausse ou à la baisse.

Les offres à prix fixes

Les offres à prix fixes assurent au client un prix du kWh HT stable sur une période de 1 à 5 ans. Cela permet de se prémunir des variations des cours de marché.

Comment bien choisir son offre ? 

Sur le marché, les offres sont nombreuses, et il y a certains détails qui doivent attirer votre attention. Les voici : 

  • Le prix de l’abonnement et sa durée 
  • Le prix du kilowattheures (kWh)
  • Les conditions de résiliation (si jamais vous voyez une offre plus intéressante par exemple)
  • La présence des taxes dans le tarif offert (Hors taxes, toute taxes ou hors TVA seulement)
  • Les frais d’acheminement assuré par le réseau de distribution (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité)
  • Les options du contrat (gestion rapide, accès en ligne, etc)

Attention à la version tarifaire TURPE

La version tarifaire du TURPE correspond à l’usage de l’électricité en fonction de diverses plages horaires et des saisons. En choisissant la bonne version tarifaire, vous pouvez optimiser votre facture. 

Il existe deux versions possibles : 

  • La Moyenne Utilisation (MU), dont la consommation se situe entre 2 000 et 3 500 heures par an. Le prix du kWh sera plus élevé, mais l’abonnement moins cher 
  • La Longue Utilisation (LU), dont la consommation se situe entre 3 500 et 6 300 heures par an. Là le prix du kWh sera plus intéressant, mais la prime fixe plus élevée.  

Vous pouvez vous faire aider par un courtier en énergie, comme Opéra Energie pour trouver la version tarifaire adaptée à votre activité.

A quelles taxes sont sujets les ex-tarifs jaunes ? 

Les clients de profils C4 (ou ex-tarif jaune) souscrivant aux offres de marchés sont soumis à plusieurs taxes : 

  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) qui finance l’acheminement de l’énergie.
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).
  • La Contribution au Service Public d’Électricité (CSPE). Elle est le résultat de la fusion entre la CSPE et la Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Electricité (TICFE).

Il est possible d’optimiser la CSPE pour réduire sa facture d’électricité. Certains professionnels sont en effet éligibles à des exonération de CSPE.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.