Abonnement électricité professionnel

Comparez les abonnements d'électricité pour faire le meilleur choix

Comparateur énergie
  • Consultation des principauxfournisseurs alternatifs

  • Tarifs négociéssans frais caché

  • Comparateur pédagogique& transparent

  • Conseils d'expertsjusqu'à la signature

  • Tous les secteurs

    Artisans, commerçants, agriculteurs, professions libérales, TPE, PME, syndics de copropriété, ce sont plus de 10 000 professionnels qui ont déjà réalisé des économies avec Opéra Énergie.

  • Tous les segments

    Notre comparateur s'adresse à tous les profils de consommateurs d'électricité et pour tous les types de compteurs électricité (C5, C4, C3, C2 et C1).

  • Toutes les entreprises

    Notre service de courtage en électricité est conçu pour répondre aux besoins de chaque entreprise. Les TPE/PME mais aussi les Grandes Entreprises, les Industries et les Collectivités.

Les fournisseurs d’énergie proposent aujourd’hui de nombreuses offres d’abonnements d’électricité pour les professionnels et les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité, quelle que soit leur taille. Cependant, selon votre profil de consommation, vos besoins, vos attentes, toutes ne vous conviendront pas ! Voici les informations à savoir pour souscrire un abonnement d’électricité entreprise avantageux.

Abonnement d’électricité professionnel : de quoi parle-t-on ?

Il tout est d’abord important d’appréhender l’ensemble des éléments d’une facture comme d’un abonnement d’électricité. La facture d’électricité des entreprises intègre trois composantes, fourniture de l’énergie, acheminement et fiscalité. La répartition se fait comme suit :

– 25% Taxes

– 25 % Acheminement

– 50 % fourniture (et abonnement)

Composante fourniture et abonnement électricité pro :

La fourniture d’énergie est la seule partie de la facture qui est soumise à concurrence. Elle englobe les coûts de production de l’électricité (charges d’exploitation et de capital) ou les coûts d’approvisionnements en énergie sur les marchés de gros ainsi que les coûts de commercialisation des fournisseurs. Elle compte :

– une part fixe, nommée abonnement, dont le montant sera déterminé par la puissance souscrite et la tarification choisie. Elle intègre les couts fixes de commercialisation et d’approvisionnement. L’abonnement s’exprime en €/an.

– Une part variable, dont le montant est fonction de l’électricité consommée et vient couvrir les couts variables d’approvisionnement et de commercialisation. Cette part variable s’exprime en €/kWh.

Zoom sur les coûts de commercialisation : il s’agit des coûts propres à chaque fournisseur tels que la facturation, le service clients, les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) ou la traçabilité de l’origine de la production de l’électricité.

Composante prix de l’acheminement de l’électricité

Cette partie est directement collectée par les fournisseurs d’électricité sur la facture des clients pour le compte des gestionnaires de réseaux, le distributeur d’électricité Enedis et le transporteur d’électricité RTE. L’acheminement de l’électricité correspond au tarif d’utilisation du réseau public de l’électricité (TURPE). Il vient couvrir les coûts liés à l’exploitation des réseaux de transport et de distribution de l’électricité (RTE, ENEDIS, et les entreprises locales de distribution – ELD). Son montant est fixé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) et varie en fonction de la puissance souscrite et de la quantité d’énergie consommée. Cependant, le fournisseur a toute liberté pour facturer un cout supplémentaire à cette partie abonnement.

« Le TURPE (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) est le tarif payé par tous les utilisateurs des réseaux publics de transport et de distribution, et vise à couvrir les coûts du distributeur dès lors qu’ils correspondent à ceux d’un gestionnaire de réseau efficace. Ce tarif unique comporte trois composantes principales : le soutirage, la gestion de la clientèle et le comptage. Il reflète ainsi les coûts engagés par les gestionnaires des réseaux, et inclut une rémunération de leurs investissements. La tarification comprend :

  • d’une part, le tarif proprement dit (barèmes pour chaque option de la grille tarifaire) et ses règles d’application ;
  • d’autre part, les tarifs des prestations de services qu’Enedis propose à tous les utilisateurs du réseau qui en font la demande. Ces prestations font l’objet d’un catalogue dont les prix sont publics. Il est disponible sur le site Internet d’Enedis :

Le TURPE obéit aux règles suivantes :

– La péréquation tarifaire Le tarif est identique sur l’ensemble du territoire national, conformément au principe d’égalité de traitement inscrit dans le Code de l’énergie.

–  Le principe du « timbre-poste » Le tarif est indépendant de la distance parcourue par l’énergie entre le point d’injection et le point de soutirage (soit entre le site producteur et le site consommateur).

– La tarification en fonction de la puissance souscrite et de l’énergie soutirée Le tarif dépend du domaine de tension de raccordement, de la puissance souscrite et des flux physiques mesurés au(x) point(s) de connexion des utilisateurs du réseau. -L’horosaisonnalité Les prix sont différenciés selon les saisons, les jours de la semaine et / ou les heures de la journée.»

Source : https://www.enedis.fr/sites/default/files/TURPE_5bis_plaquette_tarifaire_aout_2018.pdf

Composante fiscalité de l’énergie

La fiscalité de l’électricité est constituée de trois taxes spécifiques à l’électron et de la TVA.

  • la Contribution au service public de l’électricité (CSPE) :

La CSPE sert à financer les charges de service publiques comme la transition énergétique, la cogénération à haut rendement (cogénération : procédé consistant à produire à partir d’une énergie primaire combustible deux énergies secondaires utilisables), la péréquation tarifaire (compensation des générateurs d’électricité dans les zones géographiques non interconnectées), la mise en œuvre du tarif social pour l’électricité. Son montant, fixé par les pouvoirs publics, est nettement en hausse depuis quelques années : de 7,5 €/MWh en 2011, il est aujourd’hui passé à 22,50 €/MWh !

  • la Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité

Conformément au droit européen, la TFCE a remplacé depuis janvier 2011 les taxes départementales et communales sur l’électricité. Cependant, chaque département et chaque commune continuent à définir le niveau de sa taxe, plafonné depuis 2015 à 9,6 € / MWh. o la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) : ce prélèvement sert au financement d’une partie des retraites du personnel des industries électriques et gazières (IEG). Il s’élève en moyenne à 2 % de la facture du client.

  • la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) :

Elle majore à hauteur de 5,5 % la partie abonnement de la facture et la CTA. Elle majore à hauteur de 20 % le composante consommation d’électricité ainsi que les montants de la TCFE et de la CSPE.

Comment choisir entre les différents tarifs d’abonnements d’électricité pro ?

Avec l’ouverture des marchés, les offres des fournisseurs se multiplient ; et il faut reconnaitre qu’il est souvent bien difficile de savoir quel abonnement d’électricité est le plus avantageux pour son entreprise. De manière générale, on conseille de bien connaitre son profil de consommation, même si cela nécessite d’étudier dans le détail plusieurs factures passées. C’est, par exemple, une bonne façon de se rendre compte si, oui ou non, il est intéressant pour votre entreprise de continuer à souscrire un abonnement heures pleines/heures creuses.

Globalement, on estime qu’une consommation en heures creuses doit représenter environ au moins 25 % du volume total des consommations. Dans le cas contraire, basculez au tarif base ou repensez vos process pour optimiser la consommation en heures creuses.

De même, assurez-vous d’avoir souscrit la bonne puissance de compteur. Si elle est supérieure aux besoins réels de votre entreprise, n’hésitez pas à demander à votre fournisseur d’électricité de la diminuer : économies garanties sur le coût de votre abonnement !