Pourquoi est-ce important de faire un comparatif des prix de l’électricité ?

Parce que depuis la libéralisation des marchés de l’énergie il existe maintenant, d’une part, différents fournisseurs d’électricité autres que EDF, d’autre part, plusieurs types de prix, en plus des tarifs réglementés de vente de l’électricité qui ne peuvent être proposés que par EDF et les entreprises locales de distribution.

On fait le point sur les différentes structures tarifaires que vous pouvez rencontrées :

Un contrat d’électricité au tarif réglementé de vente (TRV) :

Ce tarif réglementé est calculé sur les frais supportés par les fournisseurs d’énergie et son montant est fixé par les pouvoirs publics, sur proposition du gendarme de l’énergie, la Commission de régulation de l’énergie. Il est réévalué 1 fois par an. EDF et quelques entreprises locales de distribution en ont le monopole. Aujourd’hui, il ne concerne plus que les professionnels et entreprises dont la puissance de compteur est inférieure ou égale à 36 kVA.

Un contrat d’électricité à prix indexé :

Le prix indexé est un prix de marché. Il est librement fixé par le fournisseur d’électricité. Il évolue selon un indice de référence et une périodicité actés de manière contractuelle. En électricité, le prix est le plus souvent indexé au tarif réglementé de vente, il garantit un prix toujours un pourcentage moins cher que le prix des TRV. Comme il lui est indexé, il suit son évolution, à la hausse comme à la baisse.

Un contrat d’électricité à prix fixe :

Le prix fixe est un prix de marché. Le fournisseur d’électricité s’engage à maintenir un prix fixe sur une période de consommation déterminée contractuellement. Cette période est, en général, de 1,2, 3 ou même 4 ans.

Mettre en regard les différents prix permet aussi de bien se rendre compte de la durée d’engagement et des conditions de variation du prix. Contrairement au tarif réglementé qu’il est possible de quitter à tout moment, les offres de marché portent en effet le plus souvent sur une durée ferme. Si la plupart des fournisseurs d’électricité peuvent proposer des prix fermes jusqu’à la fin de l’année N+3, certains limitent leur offre à une période de 1 an et se réservent le droit de réviser les prix de façon unilatérale.

Attention cependant à ne pas comparer que les prix pour choisir son offre d’électricité ! D’autres critères rentrent en jeu qui feront que telle offre ou telle offre est vraiment adaptée à vos besoins.

Pourquoi est-ce important de faire un comparatif des offres d’électricité ?

Parce que chaque fournisseur d’énergie a une façon particulière de présenter son offre d’électricité. Chez certains, le prix est exprimé HT, chez d’autres TTC. Parfois le coût de l’acheminement et celui des taxes sont inclus dans le prix indiqué ; d’autres fois non. Dans ce cas, pour bien comparer les prix des offres d’électricité, il faut alors calculer l’impact du coût d’acheminement sur la facture, sur la base des barèmes du TURPE fixés par la Commission de Régulation de l’Énergie, ainsi que l’incidence des taxes. Et l’on se rend souvent compte que des offres d’énergie à un prix a priori attractif peuvent au final être moins avantageuses que des offres apparemment plus élevées parce qu’affichant un prix « all-inclusive » !

Mettre en balance les propositions peut également vous permettre de faire un point sur les services inclus ou non : interlocuteur dédié, suivi de la consommation, conditions de règlement, alerte en cas de dépassement, facture en ligne…

Zoom sur les éléments qui composent une facture d’électricité

  • l’énergie proprement dite, l’électron. C’est là que se joue la concurrence entre les fournisseurs ;
  • l’acheminement de l’électricité jusqu’au site. Son montant est facturé au consommateur par le fournisseur d’énergie sur la base d’un tarif public, le TURPE (Les tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité). Ce tarif, identique quel que soit le fournisseur d’électricité vient rémunérer le Réseau de Transport d’Électricité (RTE), Enedis (anciennement ERDF) et les entreprises locales de distribution.
  • les taxes liées à l’énergie (TICFE, CSPE, CTA…). Leurs montants sont identiques quel que soit le fournisseur. Il faut également tenir compte de la TVA. Sachez que la CSPE peut faire l’objet de taux réduits ou d’exonération si vous êtes un industriel.

Quels sont les éléments pour comparer les tarifs de l’électricité et mieux choisir ?

Vous avez le choix entre plusieurs sortes de structures de prix de l’électricité. Vous pouvez par exemple opter pour un prix identique à chaque moment de consommation.  On parle alors d’un prix du kWh en option Base. Vous pouvez, au contraire, préférer un prix qui variera en fonction des heures : moins cher en heures creuses, plus cher en heures pleines. Vous pouvez encore choisir un prix qui fluctue en fonction des heures creuses/ heures pleines et des saisons. On parle de prix horosaisonnalisés.

A noter : selon le fournisseur d’électricité que vous aurez choisi, la notion de périodes tarifaires peut varier. C’est particulièrement le cas pour les sites avec une puissance de  compteur supérieure à 250 kVA, anciennement abonnés aux tarifs verts horosaisonniers. L’offre d’électricité proposée par certains fournisseurs peut classer le samedi en heures pleines, celle d’autres opérateurs d’énergie le classera en heures creuses