Artisan : quel usage du gaz pour mon activité ?

Les usages du gaz seront différents en fonction de votre cœur de métier. En effet, un coiffeur, un menuisier, un boulanger ou encore un plombier n’auront pas les mêmes besoins en gaz. C’est pourquoi, avant de souscrire un contrat de gaz pro, il convient de savoir si vous utiliserez le gaz pour des usages de cuisson, de production d’eau chaude et/ou de chauffage. Par exemple, pour les activités nécessitant une production d’eau chaude rapide et en grande quantité, le gaz est une énergie particulièrement préconisée.

Bon à savoir : si les chaudières à gaz coûtent plus cher à l’achat que des radiateurs électriques, sur le long terme, cela reste une énergie plus économique. En effet, le prix du kWh de gaz est inférieur au prix du kWh d’électricité.

PME-TPE du secteur de l’artisanat : quelle consommation annuelle de référence (CAR) et quel « profil consommateur » de gaz ?

Bien déterminer votre usage de gaz vous permet de connaître votre consommation annuelle de référence (CAR). La CAR est l’estimation de votre consommation entre le 1er avril d’une année n et le 31 mars de l’année n+1. Elle permet à votre fournisseur de savoir quelle classe de consommation vous correspond. En France, les consommateurs peuvent être catégorisés dans quatre classes de consommation :

  • T1 pour les usagers consommant moins de 6 000 kWh de gaz par an ;
  • T2, pour ceux utilisant entre 6 000 et 300 000 kWh de gaz naturel par an ;
  • T3, pour les clients utilisant entre 300 000 kWh et 5 000 000 de kWh de gaz naturel par an ;
  • T4, pour les gros consommateurs ayant besoin de plus de 5 000 000 de kWh de gaz naturel par an.

En fonction de leur activité, la plupart des artisans entrent dans les catégories T1 ou T2 voire T3. Si vous êtes déjà client du gaz naturel, vous pouvez retrouver votre CAR sur votre facture d’énergie. Si vous n’êtes pas encore client, elle sera calculée par GRDF, le Gestionnaire du Réseau de Gaz en France.

La plupart des fournisseurs d’énergie structurent leurs offres de gaz en fonction des classes de consommation. En effet, elles adaptent ainsi les conditions de leurs offres en fonction du profil de leurs clients. D’autre part, le prix du kWh et de l’abonnement varie selon la consommation annuelle. 

Quelles données prendre en compte pour trouver l'offre de gaz la moins chère en tant qu’artisan ?

Quel prix pour un contrat de gaz pour un artisan en 2020 ?  

Le prix est une composante importante de votre contrat de gaz. Pour bien choisir votre offre, il convient de bien comprendre comment est constituée votre facture. Le montant est déterminé par plusieurs éléments :

  • Le prix de l’abonnement au gaz, qui correspond à un montant fixe ;
  • Le prix du kWh, la part variable de votre facture qui correspond à vos consommations ;
  • Les taxes sur l’énergie et tarifs d’acheminement du gaz naturel.

Le prix du kWh est la donnée la plus importante. En effet, c’est surtout cela qui peut rapidement faire grimper vos factures. Ce prix varie en fonction du fournisseur et du contrat que vous choisirez en tant qu’artisan. Dans l’Hexagone, il existe trois grands types d’offres de gaz pour les professionnels :

  • Les offres à prix indexés : le prix du kWh varie en fonction du tarif réglementé de vente (TRV) du gaz fixé par la Commission de régulation de l’énergie. Ce type d’offre est voué à disparaître puisque les TRV seront supprimés au 1er décembre 2020 pour les professionnels ;
  • Les offres à prix fixes : le prix du kWh reste le même pendant toute la durée du contrat ;
  • Les offres à prix de marché libre : le prix est déterminé par l’opérateur et peut évoluer selon les différentes modalités prévues dans le contrat.

Ces prix correspondent bien entendu à l’énergie achetée mais aussi à un certain nombre de prestations prévues par le fournisseur de gaz pro dans le cadre de votre contrat.

Offre de gaz pro : quels éléments font la différence pour un artisan ?

Le prix ne peut être votre seul critère de choix. Un tarif trop bas peut impliquer des frais supplémentaires que vous n’aurez pas pris en compte dans votre budget. C’est la raison pour laquelle, d’autres éléments doivent retenir votre attention au moment de signer votre contrat de gaz auprès du fournisseur le moins cher pour un artisan. Parmi eux, vous pouvez noter :

  • La qualité du service client, sa disponibilité et les différents moyens de contact (service client téléphonique, 100% en ligne, etc.) ;
  • La provenance du gaz : gaz vert ou gaz naturel ?
  • La durée d’engagement et les clauses de résiliation ;
  • Le renouvellement automatique ou non du contrat ;
  • Les possibilités de souscription à une offre d’électricité chez le même fournisseur, etc.

Cette liste est bien entendu non-exhaustive, mais elle peut vous permettre de vous orienter dans le choix de votre fournisseur de gaz professionnel. 

Comparateur des offres de gaz : un outil pratique pour trouver le fournisseur de gaz le moins cher pour un artisan

Vous voulez changer de fournisseur de gaz ou souscrire un premier contrat ? Le mieux pour cela reste de comparer entre eux les fournisseurs d’énergie pour opter pour le fournisseur de gaz le moins cher pour un artisan. Mais, on l’a vu, pour trouver l’offre de gaz professionnelle au meilleur rapport qualité/prix, de nombreux critères sont à prendre en compte. Pour gagner du temps, vous pouvez passer par un comparateur de fournisseurs de gaz en ligne. Gratuit et sans engagement, il vous permet de vous faire une idée plus précise des offres auxquelles vous êtes éligible, des tarifs et des conditions.

Si vous avez du mal à vous décider, vous pouvez également joindre les conseillers d’Opéra Energie par téléphone au 04.26.22.93.92. Ils vous aideront non seulement à faire le point sur vos besoins en gaz mais pourront aussi négocier votre contrat d’énergie d’entreprise directement avec les fournisseurs. Enfin, ils vous aideront dans toutes vos démarches de souscription et de résiliation du précédent contrat.