L’électricité est l’un des postes de dépenses les plus importants pour les hôtels. Selon l’ADEME, la facture énergétique moyenne du secteur hôtelier s’élève à 234 kWh/m2. En effet, que ce soient les chambres, parties communes, ou les installations de chauffage, le confort de vos clients passent avant tout ! Depuis 2016, les fournisseurs et les offres pour les professionnels se multiplient sur le marché. Alors quel est le contrat le plus adapté à vos besoins ? Comment choisir son fournisseur d’électricité pour un hôtel ? Comment optimiser votre facture d’électricité ?

Electricité : quels sont les besoins énergétiques d’un hôtel ?

Dans le secteur hôtelier, les besoins en électricité sont nombreux. On distingue plusieurs postes :

  • Le chauffage / climatisation / ventilation. C’est la dépense la plus importante. Elle représente environ 40 % de la consommation d’énergie des établissements. 
  • l’éclairage. Les hôtels ont une consommation lumineuse importante. La plupart est en effet éclairée 24h/24 pour apporter plus de sécurité aux voyageurs. Il représente prés de 20% de la consommation totale de l’hôtel. 
  • l’eau chaude sanitaire. Ce poste dépend principalement de la consommation des résidents. En effet, on remarque que les clients sont généralement moins attentifs à leur consommation énergétique que lorsqu’ils sont chez eux. 
  • La cuisine. Si votre établissement est doté d’un service de restauration, la cuisine constitue une dépense importante. On considère que la restauration est le plus énergivore des secteurs tertiaires. 
  • La blanchisserie. Selon la taille de votre hôtel et le nombre de clients, ce budget est variable. 

Cas d’étude

En 2003, Enertech a étudié la consommation énergétique d’un hôtel 3* parisien, représentatif de la moyenne des hôtels français. Cet hôtel compte 151 chambres, 3 salons ainsi qu’un restaurant et un bar. Les chambres sont réparties sur 9 niveaux similaires. La surface totale de locaux chauffés atteint environ 6528 m² dont 1500 m² pour les parties communes. Sa consommation d’électricité s’élève à 4705 kWh par jour soit près de 1,7 GWh par an. On constate peu de variations saisonnières, les consommations liées à la climatisation étant équivalentes à celles liées au chauffage. Ainsi, près de la moitié de la consommation électrique de l’hôtel est utilisée pour le conditionnement de l’air (ventilation, climatisation et chauffage du bâtiment). Les chambres représentent moins de 10% des consommations : en revanche, l’éclairage représente 16,5% de la consommation totale de l’hôtel soit 15,4% de la facture d’électricité. L’usage cuisine quant à lui représente 6,4% de la facture d’électricité. 

Fournisseurs électriques : quelles offres pour quels profils d’hôtels ?

Identifier votre profil de consommateur 

Avec la libéralisation du marché, la commercialisation de l’électricité est devenue très compétitive. De nombreux opérateurs d’énergie sont venus proposer des offres adaptées aux professionnels de l’hôtellerie. Avant de faire son choix, il faut avant tout bien cerner ses besoins en électricité et déterminer son profil de consommateur.

On distinguera ainsi deux types d’établissements :

  • Les « hôtels petits ». Il s’agit d’établissements avec une puissance de compteur comprise entre 3 à 36 kVA. C’est généralement le cas des petites structures hôtelières, comme les gites, les chambres d’hôtes.
  • Les hôtels moyens ou grands consommateurs d’électricité. Ces établissements présentant une puissance de compteur supérieur à 36 kVA, ils doivent nécessairement souscrire des offres de marché sur mesure. 

Avant de souscrire à un abonnement, rapprochez-vous d’un courtier en énergie, comme Opéra Energie pour identifier votre besoin. Il saura vous orienter, selon votre consommation, vers le segment qui vous correspond le mieux. Cette première étape est importante, car elle définit la puissance électrique que vous souscrirez, qu’il vaut mieux optimiser dès le début !

Système de classification

Depuis le 1er janvier 2021, les hôtels sont répartis en selon un système de classe de consommation, allant de C5 à C1. Anciennement, ils étaient divisés selon les tarifs réglementés d’EDF : bleu, vert et jaune. 

Découvrez les équivalences :

Profil de consommationÉquivalence Tarif EDFPuissance de compteur et raccordementTypes d’entreprises / hôtels 
C5Tarif bleuEntre 3 kVA et 36 kVABasse tensionPetits professionnels et TPE
Très petits hôtels, gîtes, chambres d’hôtes
C4Tarif jaune Entre 42 kVA et 240 kVABasse tensionProfessionnels, PME et PMI
Petits hôtels
C3Tarif vert AEntre 250 kVA et 
3 000 kVAHaute tension
PME et PMI
Hôtels de taille moyenne
C2Tarif vert BEntre 250 kVA et 
40 000 kVAHaute tension
Industries et entreprises énergivores. 
Grands hôtels
C1Tarif vert C> 40 000 kVAHaute tensionEntreprises énergivores et collectivités locales raccordées directement sur le réseau de distribution ou transport.Cela correspond aux hôtels, dont la consommation d’électricité est telle qu’elle nécessite un CARD (contrat d’acheminement de l’électricité directement avec le gestionnaire du réseau) en plus du contrat classique auprès d’un fournisseur pour la gestion des factures. 

Quelle différence entre Basse Tension et Haute Tension ? 

Le raccordement Haute Tension permet d’alimenter des grands sites. Un raccordement en basse tension est destiné aux petits consommateurs (TPE, particuliers entre autres).

Les offres disponibles sur le marché

La suppression des tarifs réglementés EDF oblige les professionnels comme les hôtels à souscrire un contrat au prix du marché par un fournisseur alternatif. Tous ont développé des offres très spécifiques au secteur de l’hôtellerie, pour les petits établissements comme pour les grands.

Les offres de prix sont multiples et varient selon les compteurs. C’est un choix très stratégique, notamment pour les établissement électro-intensifs (palaces ou très grands complexes hôteliers).

Prix fixes ou prix indexés 

Tous les contrats de souscription électrique proposé sur le marché proposent des offres à prix fixes ou indexés. 

En choisissant une offre à prix fixe, vous vous assurez une garantie tarifaire sur un temps donné. Dans le contexte actuel de forte volatilité des prix, cette option est fortement recommandée pour les petits établissements qui ne sont pas en mesure de supporter de trop grands écarts de prix. 

Les prix indexés sont calculés selon les fluctuations du marché. Ils peuvent être très intéressants sur certaines périodes. 

Tarifs horosaisonniers

Pour accompagner les plus grands consommateurs d’énergie, issus des segments C1, C2, C3 et C4, les fournisseurs proposent un tarif horosaisonnalisé.

Sur le même principe que les heures creuses / heures pleines des petits établissements, ces tarifs invitent les complexes de grande et moyenne tailles à privilégier certains moments de la journée ou époque de l’année pour leur consommation électrique. 

Dans le cas des hôtels, cette option peut être intéressante pour les postes de consommation en blanchisserie ou cuisine, ou pour jouer sur la saisonnalité de la fréquentation de l’établissement. 

Ils sont divisés en 5 postes :

  1. Les heures de pointe ;
  2. Les heures pleines hiver ;
  3. Les heures creuses hiver ;
  4. Les heures pleines été ;
  5. Les heures creuses été.

Si votre établissement est basé à la montagne, profitez de tarifs réduits en basse saison par exemple, ou lorsque les voyageurs sont absents la journée. 

Particularité du segment de clientèle C5

C’est le seul segment de clientèle qui peut rester abonné au tarif bleu EDF pro ou choisir de se fournir auprès d’un prestataire alternatif. 

Ces petits hôtels ont également le droit de profiter des offres heures pleines / heures creuses. Dans le cas d’un hôtel, cette option se révèle intéressante, notamment pour la blanchisserie. 

Choix de la puissance 

La puissance correspond à la quantité d’électricité que vous êtes autorisés à utiliser simultanément selon votre contrat. 

Plus la puissance est élevée, plus votre facture sera élevée. En cas de dépassement de puissance, les conséquences sont diverses selon votre type de compteur : disjoncter ou sur-facturer. 

Il est important de bien choisir sa puissance pour ne pas sur-consommer. Vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel électricien pour y voir plus clair. 

Choix de la version d’utilisation

Il s’agit de définir l’adéquation idéale entre la puissance atteinte par votre consommation et le temps d’utilisation de celle-ci. Celle-ci a un impact sur le calcul du TURPE

Généralement, les versions longues sont recommandées pour les profils qui consomment à leur puissance souscrite. Les versions courtes sont idéales pour ceux qui consomment principalement en-dessous de leur puissance, en l’atteignant par pic. Cette dernière serait plus adaptée aux petits hôtels dont la consommation électrique est plus facile à mesurer.

Si vous souscrivez à une version longue, l’abonnement sera plus cher, mais le prix du kWh moins élevé.

Conseils pour optimiser sa facture d’électricité

Outre le choix de votre fournisseur d’électricité, en tant que gérant, vous pouvez vous-même réduire votre consommation électrique. Quelques conseils :

  • En hiver, concentrez les chambres occupées sur un même étage afin de limiter votre consommation de chauffage 
  • En été, veillez à fermer les volets pour garder la fraîcheur et éviter l’usage de la climatisation 
  • Optez pour un système d’allumage par détection de mouvements 
  • Remplacez vos ampoules par des LED, plus économiques et moins énergivores
  • Les systèmes de serrure à carte magnétique sont plus économes en énergie 
  • Ne lancez vos machines à laver qu’une fois qu’elles sont pleines 
  • Une fois vos clients partis, assurez-vous que les lumières et systèmes d’aération soient éteints 
  • Sensibilisez vos clients avec quelques consignes 

Entamer des travaux de rénovation énergétique

Afin de réduire leur facture d’énergie pro, les hôtels peuvent entamer des travaux de rénovation énergétique (isolation, changement du chauffage, etc.). C’est travaux peuvent être financés par une Prime Energie. Lancées dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), ces primes sont proposées par les fournisseurs.

Pour trouver la meilleure offre de rachat de travaux, les hôtels peuvent comparer les primes CEE.