Comment faire des économies de gaz quand on est commerçant ?

Souscrire un contrat de fourniture d’énergie plus économique est la première démarche à réaliser pour enfin faire baisser la facture de gaz de son commerce. Les chiffres sont éloquents : tous les commerçants sont concernés. Ainsi selon une étude de l’ADEME (2008), les garagistes présentent une consommation moyenne de gaz de 85 000 kWh/an et les boulangers- pâtissiers d’environ 74 000 kWh/an. Les restaurants et les agences d’assurance ne sont pas en reste avec, en moyenne, 34 000 kWh/an.

Globalement, dans le cas où la surface de vente est équipée d’un chauffage au gaz, ce poste représente, quoi qu’il en soit, pour un commerçant 12% de sa facture énergétique.

La part des charges imputée à l’énergie et a fortiori gaz, dans le cas présent, est donc à ne pas négliger lorsqu’on tient un commerce. Un conseil : pensez à faire une estimation de votre consommation avant de souscrire un contrat. Il ainsi est plus facile de trouver l’offre de gaz la moins chère et la plus adaptée aux besoins de votre commerce. 

Comment choisir le fournisseur de gaz  le moins cher pour un commerçant ?

Depuis l’ouverture du marché, il existe de nombreux fournisseurs de gaz. Il s’agit donc de trouver l’offre la plus pertinente sur un marché devenu très concurrentiel. Pour bien choisir son fournisseur de gaz il faut prendre en compte différents critères mais tout d’abord il est nécessaire de rappeler qu’il existe deux profils de commerçants consommateurs de gaz. Ceux qui ont besoin de l’énergie gaz dans leur processus de fabrication, nous les appellerons « les gros consommateurs de gaz », et les commerçants qui ont besoin du gaz pour le chauffage de leur local et l’eau chaude sanitaire uniquement. Nous les appellerons « les consommateurs classiques ».

Offre de gaz à tarif indexé ou à tarif fixe : comment se décider ?

Tarif indexé gaz commerçant, qu’est-ce que c’est ?

Les tarifs indexés sont révisés mensuellement, à la hausse ou à la baisse, selon l’évolution des tarifs réglementés de gaz. 

Tarif fixe gaz commerçant, qu’est-ce que c’est ?

Le prix du gaz naturel est fixe et reste donc inchangé tout le long de la durée de vie du contrat, même si le prix du marché de gros augmente. Attention, cela ne signifie pas que la facture de gaz n’évolue pas : elle sera forcément impactée par les variations tarifaires des taxes et le volume de consommation.

Quels critères pour trouver l’offre gaz commerçant la moins chère ?

Pour trouver le fournisseur de gaz le moins cher pour un commerce, faites le point sur les spécificités des contrats de fourniture de gaz qui vous semblent avantageux : 

– Le prix unitaire du kWh de gaz,

– Le contrat à prix fixe ou à prix indexé,

– Le coût de l’abonnement

– La durée du contrat,

– Le type d’énergie fournie (verte ou non)

– Le service client qui doit être réactif et efficace en cas de panne ou d’anomalies

Existe t-il des risques de coupures en changeant pour un contrat de gaz commerçant moins cher ?

Souscrire un contrat de gaz moins cher pour son commerce ne signifie pas que l’énergie sera de moins bonne qualité ni que vus exposez à des pannes constantes ou à une coupure le temps du changement de fournisseur ! En effet, les fournisseurs ne sont pas responsables du transport et de la distribution du gaz; ce sont des entités indépendantes qui gèrent l’acheminement et qui garantissent à tous une même qualité de service. Teréga et GRT gaz assurent le transport du gaz sur le territoire national.  GRDF et une vingtaine d’Entreprises locales de distribution sont en charge de la distribution.

Adopter les bons gestes pour faire baisser la facture d’énergie de son commerce

Pour savoir comment bien consommer, les commerçants ont la possibilité de faire un diagnostic énergétique auprès de l’ADEME (l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

L’ADEME propose aux commerçants 3 catégories d’études :

1- Le pré-diagnostic

Il s’agit d’analyser la situation présente, identifier les enjeux énergétiques et les besoins pour ensuite proposer des solutions     d’amélioration à votre commerce.

2- Le diagnostic

Il s’agit d’un bilan complet et détaillé de la situation qui permet de mettre en avant les différentes solutions gaz existantes.

3- L’étude de projet

Est-ce que la solution énergétique choisie est la bonne ?

Se poser les bonnes questions est primordial et a des répercussions immédiates sur sa facture de gaz. Adopter les bons gestes est en effet également un moyen d’optimiser sa consommation de gaz quand on est commerçant. Par exemple, en impliquant le personnel pour une consommation rationnelle et responsable, ou encore en diminuant ses besoins grâce à une bonne isolation, et en utilisant des systèmes de chauffages adaptés, optimisés et performants. On sait par exemple qu’une réduction de 1°C de la température dans une pièce permet de faire une économie d’énergie moyenne de 7% !

Il faut aussi savoir que les commerces de proximité ont la possibilité de bénéficier des CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Ce mécanisme d’aide a été mis en place par l’Etat grâce à la loi POPE du 13 juillet 2005. Cette loi a pour objectif d’imposer aux vendeurs d’énergie gaz de réaliser des économies d’énergie sous peine de pénalités.

Un commerce du secteur privé peut alors financer une partie de ses projets d’efficacité énergétique en s’associant à un vendeur d’énergie responsable et obtenir ainsi un soutien en terme d’eau chaude sanitaire et de chauffage, par exemple.