De plus en plus d’entreprises souhaitent aujourd’hui produire leur électricité grâce à l’énergie solaire. Selon une étude d’EDF Entreprises, 83 % des chefs d’entreprises sondés envisagent de passer à l’autoconsommation. Pour cela, il faut installer des panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture ou le parking de l’entreprise. Quel est le coût d’un tel investissement photovoltaïque ? Comment en calculer la rentabilité ?

Entreprise : pourquoi investir dans le photovoltaïque ?

Le photovoltaïque est un levier d’opportunités pour les entreprises. Il permet à une structure professionnelle de réduire sa facture d’électricité tout en améliorant son image de marque.

Une facture d’électricité réduite

En choisissant d’installer des panneaux solaires, on peut produire et consommer sa propre électricité. Ce faisant, on réduit la part d’énergie achetée à un fournisseur d’énergie. On fait donc mécaniquement baisser le montant de la facture d’électricité.

Un engagement dans la transition énergétique

L’énergie solaire est une énergie renouvelable. La pose de panneaux solaires permet d’affirmer votre engagement en faveur de l’écologie. C’est un moyen de répondre aux attentes des consommateurs. D’après, le Baromètre Omnicanal OneStock 2021, 60% des consommateurs français se disent plus fidèles à une marque si elle témoigne de pratiques de développement durable.

Valoriser le foncier

Enfin, investir dans le photovoltaïque permet de valoriser le foncier de l’entreprise. Par exemple, la mise en place d’un parking solaire ou l’installation de panneaux solaires en toiture ou dans une friche industrielle permet de tirer profit d’un espace souvent non exploité.

Investissement photovoltaïque : un coût variable

Les avantages liés au solaire photovoltaïque sont nombreux. Mais quel est le budget à y allouer ? Cela dépendra avant tout des types de panneaux choisis mais aussi de la taille de votre centrale solaire.

Quel type de panneaux solaires installer pour un rendement optimal ?

On distingue deux catégories de panneaux solaires photovoltaïques :

  • Le panneau solaire monocristallin ;
  • Le panneau solaire polycristallin.

En général, il convient d’opter pour des panneaux monocristallins. Ils présentent souvent une puissance supérieure aux panneaux polycristallins.

Leur prix est un peu plus élevé. Il faut compter :

  • entre 90 € et 200 € par panneau pour le polycristallin pour une puissance moyenne de 250 Wc (Watts-crête) ;
  • entre 95 € et 450 € pour des panneaux photovoltaïques monocristallins pour une puissance moyenne de 350 Wc.

Quel prix pour une centrale solaire de 30 kWc ?

Cela dépendra des panneaux solaires choisis et de l’installation. Il faudra compter entre 18 000 € pour l’installation de panneaux solaires en surimposition sur la toiture et jusqu’à plus de 60 000 € pour un bâtiment photovoltaïque clé en main.

Quel bugdet pour 50 kWc ?

De la même manière, cela varie en fonction du projet. L’installation de panneaux solaires sur un bâtiment existant vous coûtera environ 30 000 €. Pour la pose d’ombrières de parking, il faudra prévoir environ 1000 € par kWc, soit 50 000 €. Pour la construction d’un hangar solaire, comptez plutôt 100 000 €.

Et pour une installation de 100 kWc ?

Plus le projet implique de travaux plus le prix grimpera. Une installation solaire de 100 kWc aura un prix compris entre 60 000 € et 180 000 €.

Des aides à l’investissement photovoltaïque

Pour inciter les entreprises à investir dans le solaire, l’Etat a mis en place des aides au photovoltaïque. Quelles sont-elles ?

La prime à l’autoconsommation

La prime à l’autoconsommation est une aide versée sur 5 ans pour les projets compris entre 3 kWc et 100 kWc. Pour un investissement solaire de 100 kWc, elle peut aller jusqu’à 8 000 €.

Puissance de l’installationMontant total de la prime
≤ 3 kWc380 € / kWc
≤ 9 kWc285 € / kWc
≤ 36 kWc160 € / kWc
≤ 100 kWc80 € / kWc
≤ 500 kWc0 € / kWc
Barème 2022

L’obligation d’achat de l’électricité

L’installation de panneaux photovoltaïque en toiture vise à produire de l’électricité. Pour rentabiliser l’investissement, on peut vendre le surplus non consommé ou la totalité de l’énergie produite. Un tarif de rachat, fixé par les pouvoirs publics, en obligation d’achat (OA solaire) permet à l’entreprise de signer un contrat sur 20 ans avec un acteur du solaire, comme EDF ENR. C’est un moyen de générer un revenu passif.

 Tarif d’achat du kWh en vente du surplusTarif d’achat du kWh en vente de la totalité de l’électricité
⩽ 3 kWc0,10 €0,1814 €
⩽ 9 kWc0,10 €0,1542 €
⩽ 36 kWc0,06 €0,1115 €
⩽ 100 kWc0,06 €0,0969 €
⩽ 500 kWc0,1003 € / kWh (jusqu’à 1100 kWh / kWc)
au-delà 0,0400 € / kWh
0, 01003
Barème au T2 2022

Les aides des collectivités

Certaines collectivités locales offrent des aides à l’autoconsommation photovoltaïque pour les pros. Pensez à vous informer auprès de votre mairie, du département ou de la Région.

Est-il possible de cumuler les aides photovoltaïques ?

Cela dépend. On peut cumuler la prime à l’autoconsommation et le tarif de rachat. En revanche, l’arrêté du 6 octobre 2021 a mis fin au cumul des aides locales et du tarif d’achat.

Investir dans le photovoltaïque est-il toujours rentable ?

Cela dépend de la puissance votre installation et du taux d’ensoleillement de votre région. À puissance égale, des modules photovoltaïques produiront davantage d’énergie dans le Sud que dans le Nord de la France.

L’ensoleillement

En fonction de la région dans laquelle se trouve votre entreprise, la production d’énergie solaire ne sera pas la même. 30 kWc de panneaux solaires près de Toulon, dans le Var pourront produire 52 800 kWh d’électricité verte. Vers la Cherbourg, la production annuelle sera moindre. 30 kWc de panneaux produiront entre 36 600 kWh et 40 500 kWh d’électricité.

Comment calculer la rentabilité d’un investissement photovoltaïque ?

Une fois que l’on connaît le taux d’ensoleillement et la puissance, il convient d’estimer sa consommation annuelle. Ces trois variables permettent de calculer la rentabilité. Illustration par l’exemple.

Une entreprise basée à Sète consomme 24 000 kWh d’électricité par an. Elle présente une facture annuelle de 3948 € à l’année. Elle décide de poser 10 kWc de panneaux solaires sur le toit. L’installation est chiffrée à 14 000 €. Les panneaux produisent chaque année 16 200 kWh d’électricité. L’entreprise en consomme 80%, soit 12 960 kWh. Ce faisant, elle réduit sa facture de 1616 €. Les 20% d’électricité non consommée sont vendues au réseau Enedis et lui assure un revenu complémentaire.

Avec un prix de départ évalué à 14 000 €, l’installation est amortie en 8 à 9 ans, sans compter les 1600 € de prime à l’autoconsommation.