Les entreprises sont elles aussi encouragées à installer des panneaux solaires. En plus de participer au développement des énergies renouvelables via l’énergie solaire, leur installation peut également permettre de faire d’importantes économies d’énergie et de réduire les factures. Elles peuvent devenir plus indépendantes du réseau grâce à l’autoconsommation solaire. Pour autant, il n’est pas toujours facile de sauter le pas. En effet, l’installation de panneaux solaires représente un coût non négligeable. Mais les professionnels et les entreprises peuvent également bénéficier de subventions pour installer des panneaux solaires. Prime à l’autoconsommation, obligation d’achat, récupération de TVA, voici les principales aides.

Quelles sont les aides pour l’installation de panneaux solaires en entreprise ?

Si les économies réalisées lors de l’autoconsommation solaire permettent rapidement de faire des économies, les professionnels peuvent bénéficier d’aides. C’est d’ailleurs grâce à ces nombreuses subventions que les entreprises osent se lancer.

À noter : dans la plupart des cas il faut faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour réaliser les travaux et pouvoir obtenir des aides financières.

La prime à l’autoconsommation solaire : l’aide principale pour les entreprises et les professionnels

Il s’agit d’une subvention financée par les pouvoirs publics qui permet aux entreprises de financer une partie du coût de l’installation de panneaux solaires. Cette aide aux entreprises et aux professionnels, également appelée prime à l’investissement, est réservée aux entreprises qui optent pour l’autoconsommation solaire avec revente du surplus.

Le montant de la prime à l’autoconsommation va dépendre de la puissance de l’installation. Il faut que celle-ci soit inférieure ou égale à 100kWc. Elle correspond aux barèmes suivants.

Puissance de l’installationMontant de la prime
≤ 3 kWc300 € / kWc
≤ 9 kWc230 € / kWc
≤ 36 kWc200 € / kWc
≤ 100 kWc100 € / kWc
≤ 500 kWc0 € / kWc
Barème au T2 2024 – valable jusqu’au 31/07/2024

En fonction de la puissance de l’installation, l’aide peut être versée en une fois lors de la première revente de surplus d’énergie pour un hangar photovoltaïque dont la puissance est inférieure ou égale à 9kWc. Sinon; elle est versée en 5 ans : 80% lors de la première facture puis 5% tous les ans pendant quatre ans. L’aide concerne uniquement les installations solaires sur les toitures. Les installations posées au sol ne sont pas éligibles.

L’obligation d’achat (OA solaire)

L’installation de panneaux photovoltaïques peut vous permettre de consommer l’électricité produite. Mais il est possible d’en produire plus. Dans ce cas, ce surplus d’énergie peut être revendu à EDF OA (obligation d’achat), qui va la réinjecter dans le réseau. Le tarif de l’obligation d’achat, subventionné par l’État, est garanti pendant 20 ans.

Notez que vous pouvez aussi revendre la totalité de l’énergie produite si vous ne souhaitez pas l’utiliser pour vos besoins.

 Tarif d’achat du kWh en vente du surplusTarif d’achat du kWh en vente totale
⩽ 3 kWc0,1301 €0,1430 € 
⩽ 9 kWc0,1301 €0,1215 €
⩽ 36 kWc0,0781 €0,1355 €
⩽ 100 kWc0,0781 €0,1355 €
Prix du kWh au tarif de rachat photovoltaïque – T2 2024 (valable jusqu’au 31/07/2024)

Quelles sont les aides locales pour l’installation de panneaux solaires en entreprises ?

Les collectivités et les territoires proposent également des subventions pour les entreprises souhaitant installer des panneaux solaires. Ces aides pour l’installation de panneaux solaires s’adressent aux entreprises et aux professionnels. Les aides locales peuvent varier en fonction de votre commune, de votre département ou de votre région. Il est possible de se renseigner en contactant votre mairie.

Installation de panneaux solaires en entreprise : quels avantages fiscaux ?

En plus des aides aux entreprises mises en place par l’État, il est possible de bénéficier d’avantages fiscaux lorsqu’un professionnel installe des panneaux photovoltaïques.

Un IFER diminué

Comme l’explique l’Ademe « La loi de finances 2020 réduit de plus de moitié le tarif d’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER). Cette disposition s’applique aux nouvelles installations photovoltaïques de plus de 100 kW à partir de 2021. » Il est porté à 3,394 € par kilowatt crête de puissance électrique installée contre 6,788 € en temps normal.

La récupération de TVA

Comme pour la TVA sur l’électricité, il est possible de bénéficier d’une récupération de la TVA pour l’achat de panneaux solaires photovoltaïques ou de panneaux solaires thermiques sur montant total de l’opération (matériel et main-d’œuvre).

Les CEE : une subvention pour le solaire thermique

Les panneaux solaires thermiques permettent de transformer l’énergie solaire en chaleur, utilisée pour le chauffage ou encore la production d’eau chaude sanitaire (ECS). Dans le cadre d’une telle installation, il est possible de bénéficier de la Prime Énergie, dans le cadre des CEE (Certificats d’économies d’énergie). Elle est notamment proposée par les fournisseurs d’énergie, les vendeurs de carburant ainsi que des délégataires CEE qui accompagnent les professionnels dans leur transition énergétique.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.