Le secteur industriel est l’un des plus gros consommateurs d’énergie en France. A lui seul, il représente au moins 20% de la consommation énergétique du pays.  Par ailleurs pour les entreprises industrielles, les frais générés par les dépenses en énergie constituent jusqu’à 15% des coûts de production. Leur gestion est un véritable levier de compétitivité. En réalisant un audit énergétique d’industrie, les usines peuvent identifier la répartition de leur consommation énergétique. Ensuite, elles peuvent définir les actions à mener pour l’optimiser ou même la diminuer. C’est donc un exercice clé aussi bien pour l’Etat dont l’objectif est de réduire l’empreinte carbone nationale, mais aussi pour les entreprises désireuses de réduire leurs factures énergétiques.

Audit énergétique en industrie : quels enjeux ?

Un audit énergétique est une analyse méticuleuse réalisée par un professionnel certifié, pour identifier les dépenses générées par la consommation en énergie. Ce diagnostic permet d’établir par la suite un plan d’actions permettant d’optimiser ces dépenses ou de les réduire.

Un audit énergétique est un outil de mesure essentiel dans le secteur industriel, où les postes de consommation sont importants. Grâce à lui, une entreprise peut réaliser des économies importantes en optimisant sa consommation au quotidien.

Un diagnostic environnemental et économique

Ce type d’analyse doit permettre d’identifier les flux de consommation énergétique et les améliorations possibles pour réaliser des économies d’énergies.

En définissant le cahier des charges des actions à réaliser pour améliorer la consommation énergétique du site industriel, l’entreprise espère non seulement réduire sa facture, mais aussi son bilan carbone.

Audit énergétique : est-il obligatoire pour les industriels ?

Dans le but de réduire l’empreinte carbone du pays, le gouvernement encourage les entreprises de l’industrie, le secteur le plus énergivore de France, à réaliser des audits afin de réduire leur consommation quotidienne.

C’est une double démarche écologique et économique, mais aussi une obligation légale pour certaines sociétés.

Entreprises industrielles : obligation de réaliser un audit énergie

La directive européenne 2012/27/UE rend obligatoire la réalisation d’un audit énergétique pour les industries et grandes entreprises du secteur tertiaire.

Transposée au droit français l’année suivante, cette loi précise les entreprises concernées par cette obligation :

  • Les entreprises de plus de 250 salariés ;
  • Les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse les 50 millions d’euros et dont le bilan est supérieur à 43 millions d’euros.

Les principaux secteurs concernés sont les sites agricoles et les industries de production.

Ce bilan doit être réalisé tous les 4 ans, sous risque de sanctions financières importantes. L’industrie doit transmettre son audit énergétique à l’Ademe sur une plateforme dédiée à cet effet.

Une exception pour les industries avec la norme ISO 50 001

Les sites industriels disposant de la certification ISO 50 001 sont exemptés d’audit énergétique. Cette norme certifie qu’une entreprise est engagée dans la réduction de leur consommation en énergie et ayant démontré la mise en œuvre de plusieurs actions allant dans ce sens.

Qu’est ce que la norme ISO 50 001  ?

Créée en 2011, cette norme définit les lignes directrices pour un management efficace de la consommation énergétique. Elle accompagne les entreprises via une série de directives permettant de réduire la consommation en énergie, avec pour objectif de réaliser des économies et diminuer l’empreinte carbone. Elle est appliquée dans plus de 60 pays.

Si votre site n’est pas qualifié par la norme ISO 50 0001, certains organismes peuvent vous aider à vous y préparer. Cela vous permettra d’améliorer de façon durable votre performance énergétique.

Les avantages de l’audit

Même si vous faites partie des entreprises normées ISO 50 0001, réaliser un diagnostic de performance énergétique présente des avantages.

En effet, l’étude menée vous permettra de :

  • mieux orienter votre stratégique de consommation énergétique ;
  • réduire vos factures énergétiques ;
  • tendre vers la neutralité carbone.

Les actions présentées dans le bilan énergétique sont ciblées et adaptées à vos besoins, de quoi optimiser vos coûts et générer des économies d’énergie à tous les coups !

Comment se déroule un audit énergétique dans le secteur industriel ?

Si vous avez l’obligation de réaliser un audit énergie, assurez-vous que votre auditeur suit la méthode stipulée par les normes européennes EN16247, sans quoi il ne sera pas valable.

Pour le bon déroulement de l’audit, les organismes certifiés suivent plusieurs étapes.

1. Identifier les postes les plus énergivores

La première étape de l’audit consiste à identifier quels sont les postes les plus consommateurs en énergie.

2. Etudier le comportement des utilisateurs

Il est important de comprendre quelle part les utilisateurs ont dans la surconsommation de certaines machines d’un site industriel. En effet, parfois, de simples changements en management suffisent à réaliser des économies d’énergie.

3. Définir les indicateurs de performance

Pour contrôler les dépenses énergétiques, il est clé de définir certains indicateurs de performance pour limiter une surconsommation.

4. Calculer les rendements de production

Il vous faudra définir un seuil minimum de rendement afin que la production soit assurée sans produire un surplus d’énergie.

5. Définir le cahier des charges des actions à mener

Une fois tous ces indicateurs définis, il est temps de préparer un plan d’actions pour optimiser les dépenses énergétiques : changer de contrats, réduire le thermostat, etc. A vous d’identifier quelle sera la meilleure manière de réduire la consommation énergétique de votre usine.

Quels organismes réalisent les audits énergétiques pour les industries ?

Un audit de cette qualité, pour être valide, doit être réalisé par un professionnel certifié (idéalement doté de la qualification RGE). Il doit disposer de qualifications prévues par le décret du 31 mai 2018 ainsi que :

  • Être thermicien ou architecte certifié, avec spécialisation dans la consommation énergétique des bâtiments ;
  • Être en possession du matériel adéquat pour réaliser ce type de diagnostic.

Des bureaux d’études, des ingénieurs individuels ou en cabinet, ou encore des énergéticiens en possession des qualifications précédentes peuvent réaliser les audits énergétiques en industrie.

Comme évoqué plus haut, la démarche doit suivre la norme européenne EN16247 pour être recevable.

Quel budget prévoir ?

Le budget dépend de la taille de l’entreprise auditée. Son prix se situe entre 4 000 € et 10 000 €. Il s’assortit d’un plan d’action permettant de réduire la facture. C’est donc une démarche rentable pour une entreprise.

Financer des travaux d’efficacité énergétique grâce aux CEE

Après avoir réalisé l’audit, les entreprises peuvent engager des travaux de rénovation et d’amélioration de performance énergétique (isolation, récupération de chaleur fatale, etc.). Pour financer ces travaux, ils peuvent bénéficier d’aides fournies dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energies (CEE).