Le calorifugeage de la tuyauterie en copropriété permet de faire des économies d’énergie. Il s’agit d’installer des isolants autour des tuyaux de chauffage ou des canalisations pour limiter les gaspillages énergétiques. Quels sont les avantages du calorifugeage pour une copropriété ? Est-ce obligatoire ? Découvrez ce qu’impose le cadre légal, et les aides pour calorifuger vos tuyaux.

Qu’est-ce que le calorifugeage de la tuyauterie ?

Le calorifugeage de la tuyauterie est une méthode efficace pour réduire les charges de copropriété dans les immeubles collectifs. Cette opération consiste à installer des matériaux isolants autour des tuyaux d’eau chaude ou de chauffage pour empêcher les déperditions thermiques. Pour cela, on utilise des manchons de calorifugeage aux dimensions des canalisations.

Il faut savoir que lorsque l’eau chaude circule dans les tuyaux, elle perd de la chaleur. Comme l’explique le média spécialisé l’Energeek « jusqu’à 10°C peuvent être perdus depuis la sortie de la chaudière quelques mètres en amont ». Le calorifugeage permet de limiter ces pertes. Ce faisant, l’immeuble peut réduire la consommation d’énergie nécessaire pour maintenir l’eau chaude dans les tuyaux à la température de consigne.

Le calorifugeage des tuyaux en copropriété, une obligation légale ?

Le calorifugeage n’est pas une obligation légale des copropriétés. En revanche, la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) impose la réalisation de travaux de rénovation pour les immeubles dont la consommation d’énergie primaire est supérieure :

  • à 330 kWh/m²/an (gaz ou fioul) ;
  • ou à 130 kWh/m²/an (électricité).

Ces travaux doivent être entrepris avant 2025. Le calorifugeage peut faire partie des obligations de travaux à mener.

Quels bénéfices en attendre ?

Le calorifugeage des tuyaux présente de nombreux bénéfices pour les copropriétés. C’est pourquoi, un syndic de copropriété à tout intérêt à faire réaliser ces travaux d’efficacité énergétique.

1. Réduire les charges de copropriété

En premier lieu, l’isolation des tuyaux de chauffage permet de faire des économies d’énergie. De cette manière, on peut réduire les charges de copropriétés en diminuant jusqu’à 10% de la facture de chauffage. C’est non négligeable quand on sait que la facture de gaz représente environ un tiers des charges d’une copropriété.

2. Améliorer l’empreinte carbone du bâtiment

En réduisant la consommation d’énergie, le calorifugeage contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’énergie. C’est un moyen pour la copropriété de s’engager dans la transition énergétique.

3. Valoriser les biens immobiliers

Isoler son immeuble permet de rendre le bien plus attractif aux yeux d’éventuels acheteurs potentiels. Cela peut permettre d’augmenter la valeur de vente des logements mais aussi pour les locations. Pour les copropriétaires, c’est donc l’occasion d’accroître leur patrimoine immobilier.

4. Prévenir les dégâts des eaux

Les manchons de calorifugeage protègent la tuyauterie des épisodes de froid. Ainsi, on évite le gel des tuyaux qui peuvent engendrer un dégât des eaux.

5. Améliorer le confort des occupants

Le calorifugeage permet de maintenir une température agréable dans les logements et dans les parties communes. C’est donc un moyen d’améliorer le confort thermique des résidents.

Quel est le prix du calorifugeage de la tuyauterie d’un immeuble ?

Le prix dépend de l’étendu de votre réseau de chauffage. En moyenne, l’Ademe estime que le prix du calorifugeage de la tuyauterie oscille entre 5 € à 10 € le mètre linéaire. L’isolation de la tuyauterie grâce au calorifugeage est relativement peu onéreuse et permet de réaliser des économies d’énergie importantes.

Les aides à l’isolation des tuyaux en copropriété

Pour financer vos travaux de calorifugeage en copropriété, vous pouvez demander des aides à la rénovation. Quelles sont-elles ?

Prime CEE : une prise en charge allant jusqu’à 100% des travaux de calorifugeage

Lancée dans le cadre de Certificats d’Economies d’Energie (CEE), la prime énergie permet de financer le calorifugeage de la tuyauterie de la copropriété avec une prise en charge allant jusqu’à 100%.

Afin de bénéficier des aides, un certain niveau de performances énergétique est à atteindre. C’est pourquoi, il est obligatoire d’utiliser des gaines isolantes catégorisées 4. On peut utiliser des manchons en élastomère, des laines minérales comme la laine de roche ou de verre, des matériaux écologiques, comme la ouate de cellulose, ou encore des isolants synthétiques.

MaPrimeRénov’ : pour une rénovation globale

MaPrimeRénov’ Copropriété est une aide qui permet de réaliser des travaux de rénovation globale dans les parties communes d’un immeuble. On peut en bénéficier lorsque les travaux induisent un gain énergétique de 35 % minimum. Le calorifugeage de la tuyauterie, s’il entre dans le cadre d’un bouquet de travaux, peut donc être financé par cette aide financière. Le montant de la prime peut aller jusqu’à 6 250 € maximum par logement, pour un chantier plafonné à 25 000 €.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.