Quel profil de consommateur d’électricité est concerné par les offres de fourniture d’énergie Hydronext ?

Hydronext est un fournisseur d’électricité alternatif, par opposition à EDF fournisseur d’électricité historique. Il peut donc proposer des offres de fourniture d’énergie dites en offres de marché, par opposition aux tarifs réglementés de vente de l’électricité qui sont le monopole d’EDF. Hydronext a fait le choix de fournir une énergie 100 % renouvelable, issue de petits barrages hydrauliques mais aussi de parcs éoliens et des parcs solaires français. Aujourd’hui, plus de 1700 sites industriels font confiance à Hydronext pour leur alimentation en électricité, et ce aux quatre coins de la France.

En tant qu’agrégateur d’électricité, quels services propose Hydronext ?

Depuis sa création en 2011, Hydronext est Responsable d’Equilibre au même titre que RTE. Hydronext a conçu et développé une centrale électrique virtuelle qui lui permet d’agréger plusieurs centaines de sites de production d’électricité renouvelable, où qu’ils se situent en France. Hydronext se propose ensuite de prendre en charge la négociation de leur production d’énergie directement sur le marché de gros, qu’il s’agisse des suites d’un contrat d’obligation d’achat ou d’un contrat de complément de rémunération.

Aujourd’hui, Hydronext accompagne ainsi plus de 420 sites de production : si les petites centrales hydrauliques sont majoritaires, l’agrégateur compte également de nombreux sites de production éolienne, solaire et thermique.

Les contrats d’achat de production d’électricité développés par Hydronext se démarquent par :

  • Des garanties de règlement. Hydronext s’est adossé à l’énergéticien européen BKW
  • Des conditions souples de durée : aucune durée minimum n’est fixée
  • Des prestations de prévisions de production et équilibrage
  • Interface de suivi ergonomique et personnalisée : chaque client peut y retrouver ses données actualisées en matière de production, de valorisation, de facturation…
  • Prise en charges des obligations de reporting qu’impliquent le règlement européen REMIT et le Marché de Capacité

Zoom sur REMIT, une loi européenne pour garantir la transparence sur les marchés énergétiques

Mis en place en 2010 pour tous les états membres, le règlement européen dit REMIT (Regulation on Energy Market Integrity and Transparency) s’applique aux fournisseurs, comme aux négociants d’énergie, mais aussi aux producteurs ou aux consommateurs avec une consommation supérieure à 600 GWh par an). Ils sont désormais obligés de fournir, sous formes de reporting, l’ensemble des données relatives liées à leurs transactions sur les marchés de gros de l’énergie et toutes les informations concernant la capacité et l’utilisation des installations de production, de stockage, de consommation ou de transport.

Qu’est-ce donc que le métier d’agrégateur ?

Cette profession est née pour répondre aux nouveaux besoins d’un marché de l’énergie en pleine mutation, notamment pour soutenir l’équilibre entre l’offre et la demande en électricité sur le réseau électrique. Les agrégateurs sont des experts qui aident les producteurs d’électricité à vendre leur énergie soit directement à des clients soit à la bourse de l’électricité. La loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) oblige les producteurs à vendre leur électricité avec un complément de rémunération. Mais produire et vendre sont deux savoir-faire différents, le second nécessitant de maîtriser l’ensemble des mécanismes d’un marché à très forte volatilité. Les agrégateurs prennent ainsi en charge la vente de l’électricité. En outre, ils sont également en mesure de conseiller les producteurs d’énergie sur la conduite à tenir en matière de flexibilité.

Des services sur mesure selon les profils de centrales de production d’électricité

  • Pour les centrales sous contrat de complément de rémunération, Hydronext s’engage à acheter la production au prix M0 (moyenne mensuelle du prix de marché de l’électricité issue de sources d’énergie renouvelable). Cela garantit aux producteurs d’électricité d’être au plus proche du tarif cible « Te ».

« Depuis le 1er janvier 2016, le régime de tarif d’achat est remplacé par le dispositif de « complément de rémunération » (aussi appelé « marché + prime »). Dans le cadre de ce système de soutien, la rémunération d’un exploitant d’un parc éolien est constituée de plusieurs parties :

  • Des revenus issus de la vente sur les marchés : vente sur les marchés de gros de l’électricité qui sera complété par la vente des certificats de capacité
  • Des revenus issus de l’Etat et versés par l’acheteur contracté : prime à l’énergie (qui complète le revenu issu de la vente sur marché afin d’atteindre le tarif cible Te) et prime de gestion (afin de compenser l’essentiel des frais liés à la vente de l’électricité sur le marché par l’intermédiaire d’un agrégateur). » (source L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie- ADEME)
  • Pour les centrales en sortie d’Obligation d’Achat, Hydronext propose un prix d’achat fixe ou indexé au marché et de valoriser la composante verte de l’électricité.

« Dans le cadre de l’obligation d’achat, tout kilowattheure injecté sur le réseau public est acheté par un acheteur obligé à un tarif d’achat, fixé à l’avance. Du fait de sa simplicité, le dispositif d’obligation d’achat, notamment en guichet ouvert, vise les installations de petites tailles. » (source Commission de régulation de l’énergie)

Hydronext est également opérateur d’effacement.

Hydronext, filiale du groupe BKW

En 2017, Hydronext est devenue une filiale à 100 % d’un énergéticien suisse, le groupe BKW. Ce rapprochement s’inscrit dans le sillage des changements de la réglementation française en matière de soutien au développement des énergies renouvelables : la loi implique en effet la vente de la production sur les marchés de l’électricité ce qui, de facto, augmente les risques de perte pour les producteurs indépendants qui n’ont pas toujours les ressources et compétences internes nécessaires pour gérer de manière optimale ces problématiques.