Autoconsommation solaire : définition

Selon la définition de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), « l’autoconsommation est la possibilité pour un consommateur de produire lui-même tout ou partie de sa consommation d’électricité ». En général, elle est mise en place au moyen de l’installation d’un ou plusieurs panneaux solaires sur le toit d’une entreprise ou sur un parking.

Autoconsommation collective VS autoconsommation individuelle

En France, il existe deux grandes manières de passer à l’autoconsommation photovoltaïque :

  • l’autoconsommation individuelle, où le consommateur particulier ou professionnel produit seul l’électricité qu’il désire consommer ou vendre via des panneaux solaires ;
  • l’autoconsommation collective : format sous lequel plusieurs consommateurs se regroupent pour former une personne morale et produire à plusieurs de l’électricité. 

A l’heure actuelle, la forme d’autoconsommation la plus répandue dans l’Hexagone reste l’autoconsommation individuelle. Selon Enedis, le gestionnaire de réseau électrique « fin 2017, environ 20 000 foyers consommaient leur propre électricité. » A l’inverse, en septembre 2019, le territoire français ne comptait que 16 opérations d’autoconsommation collective, selon Virginie Schwarz, ancienne directrice générale de l’Ademe, aujourd’hui la tête de MétéoFrance.

Installation de panneaux solaires : les différentes modalités de consommation de l’énergie

Outre l’autoconsommation collective ou individuelle, vous avez plusieurs options quant à l’utilisation de l’électricité que vous allez ainsi produire :

  • Autoconsommation totale : les panneaux alimentent un bâtiment lui-même connecté au réseau qui permute sur le réseau électrique dès que la puissance produite est insuffisante ;
  • Autoconsommation avec revente du surplus : dès que la production d’électricité excède la consommation, le surplus est vendu à un opérateur à un tarif spécial dit « tarif d’achat ». Notez bien que l’électricité vendue doit respecter des contraintes précises de tension et de régularité ;
  • Revente de la totalité de la production d’électricité : le tarif d’achat étant encore supérieur au prix du kWh venant du réseau, cette option est assez utilisée. A condition d’installer les branchements nécessaires pour mesurer l’énergie vendue et pour contrôler l’absence d’autoconsommation.

Panneau solaire : quels bénéfices pour l’entreprise ?

Selon les chiffres d’EDF, 83% des dirigeants sont « intéressés par l’autoconsommation pour leurs entreprises ». Ce n’est pas étonnant, pour ces publics, la mise en place de panneaux solaires présente plusieurs avantages. Elle leur offre la possibilité de réduire leur facture d’électricité et d’obtenir un complément de revenu. D’un point de vue RSE, c’est aussi un formidable levier pour contribuer à la transition énergétique et au développement des énergies renouvelables.

Autoconsommation et baisse de la facture d’électricité pro

L’autoconsommation permet de couvrir une grande partie des consommations d’électricité d’une entreprise. En effet, les panneaux solaires produisent de l’énergie le jour, couvrant l’utilisation électrique faite par les machines et équipements en route.

L’électricité se stockant mal, plus les moments de consommations coïncident avec la production plus le taux d’autoconsommation grandira, plus la facture sera réduite. Si ces derniers n’arrivaient pas à tout produire, alors le complément est assuré par le fournisseur d’électricité pro.

Il est difficile d’estimer le pourcentage de réduction que peut faire une un pro sur sa facture d’électricité grâce aux panneaux solaires, chaque entreprise présentant ses spécificités. Toutefois, il s’agit d’une réelle opportunité en termes de d’économies. L’Ademe fait qu’à « titre d’exemple, pour un supermarché dont les horaires d’ouverture coïncident avec la production solaire, 95 % de la production solaire peut-être consommée sur site, sans stockage. »

Panneau solaire : le tarif de rachat d’EDF OA

Outre les gains sur la facture d’énergie, l’autoconsommation solaire fait preuve d’une belle rentabilité. Elle permet à une entreprise de générer des revenus supplémentaires. En optant pour l’autoconsommation avec revente de l’excédent ou en revente totale, une structure professionnelle est sûre de profiter au maximum de ses panneaux solaires.

L’électricité est revendue à un fournisseur d’électricité, le plus souvent EDF en obligation d’achat (OA). Le tarif de rachat EDF OA est fixé par la CRE et les contrats sont passées sur une durée de 20 ans.

Tarif de rachat EDF OA – 2020

Puissance de votre installation solaire

Tarif de rachat EDF OA – Revente du surplus

Tarif de rachat EDF OA – Revente totale

⩽ 3 kWc

0,10 €

0,1853 €

⩽ 9 kWc

0,10 €

0,1575 €

⩽ 36 kWc

0,06 €

0,1207 €

⩽ 100 kWc

0,06 €

0,1051 €

Bon à savoir : Sur le court terme, il apparaît plus rentable de revendre la totalité de la production. Mais, sur le long terme rien n’est moins sûr. En effet, au vu des augmentations régulières de l’électricité, la revente du surplus est la plus économique. Il faut prendre en compte la tendance à la hausse de l’électricité au moment de choisir entre revente du surplus et revente totale.

Engager son entreprise dans la transition énergétique

Enfin, les panneaux solaires permettent à de nombreuses entreprises de prendre un engagement concret en faveur du développement durable. L’autoconsommation solaire témoigne de la volonté de l’entreprise de s’engager contre le réchauffement climatique. C’est souvent apprécié des salariés et des consommateurs.

Installer des panneaux solaires en entreprise : quelles contraintes ?

Le rayonnement solaire est disponible partout et la technologie « panneau solaire » ne cesse de progresser, qu’elle soit thermique, photovoltaïque ou aérovoltaïque. La fiabilité des panneaux s’est améliorée – ils fonctionnent désormais presque sans interruption – et la pose du matériel s’est perfectionnée au gré des connaissances des bureaux d’études et des installateurs. Malgré ces avancées, il subsistent de nombreuses contraintes à l’installation de panneaux solaires.

Autoconsommation photovoltaïque : des contraintes techniques

Pour l’installation, il vous faudra prendre en compte l’exposition des panneaux car les rendements chutent rapidement dès lors qu’ils ne font plus face au sud.

Il sera également nécessaire de faire attention à leur inclinaison, la taille minimale qui doit être d’environ 400 m2 pour offrir des revenus intéressants en l’état actuel de la technologie, l’entretien pour éviter feuilles mortes et poussières notamment sur un bâtiment proche d’une route très fréquentée, l’ombrage car il suffit qu’une seule cellule d’un panneau soit privée de soleil pour que la production de la totalité du panneau s’écroule.

Lors de l’étude, vous devrez également étudier la rentabilité de votre projet, et pas uniquement d’un point de vue financier. Il sera nécessaire de prendre en compte les coûts de l’installation d’un générateur photovoltaïque ainsi que son raccordement, les coûts de fonctionnement, les impôts et taxes. Certaines aides financières peuvent vous être allouées.

L’installateur vous aidera à choisir le matériel photovoltaïque adapté à vos besoins et vous fournira devis et conseils, à condition de s’assurer du sérieux de l’entreprise (par l’intermédiaire de la certification QualiPV par exemple).

Installation de panneaux solaires : quelles démarches administratives ?

Concernant les démarches administratives, une déclaration préalable en mairie sera suffisante si votre bâtiment est existant. Si c’est un bâtiment neuf, il sera nécessaire de mentionner la pose de panneaux solaires dans votre permis de construire.

Autre impératif : souscrire une assurance « responsabilité civile » et « dommage aux biens » afin de vous couvrir contre d’éventuels sinistres causés à des biens ou des personnes. Dès que le bâtiment équipé est relié au réseau, une demande de raccordement doit être faite auprès d’Enedis (ex-ERDF).

À noter que les grandes installations dont la puissance dépasse 36 KVA sont soumises à des procédures beaucoup plus lourdes.

Entreprises : faut-il passer à l’autoconsommation solaire ?

Passer à l’autoconsommation solaire est bien souvent une bonne idée. Cette démarche peut vous permettre de modifier votre consommation d’électricité. Elle peut également répondre à un engagement de l’entreprise. À condition de prendre en compte tous les éléments qui jouent sur la viabilité de votre projet afin que la production effective soit au niveau des gains espérés… Si votre objectif principal est de faire baisser vos charges d’énergie, pourquoi ne pas simplement commencer par optimiser vos budgets en faisant appel à un courtier en électricité comme Opéra Énergie ?

Panneaux solaires en entreprise : vers qui se tourner pour l’installation ?

Des entreprises spécialisées dans l’autoconsommation électrique des entreprises ont fleuri un peu partout en France. La plus connue est Reservoir Sun, née d’un rapprochement entre le fournisseur Engie et GreenYellow, la filiale d’énergie du groupe Casino. Elle propose aux entreprises l’installation d’ombrières photovoltaïques sur les parkings, de panneaux solaires sur les toits ou la mise en place de hangars solaires pour le secteur agricole.