Le secteur tertiaire représente 75,9% des emplois en France. Il recouvre une réalité très variées d’activités et de taille de structure. Pour fonctionner toutes ces entreprises ont besoin d’électricité et/ou de gaz. La facture d’énergie fait donc partie des dépenses incontournables. Comment mieux la maitriser ? En faisant appel à un conseiller en énergie pour le secteur tertiaire. Quel est son rôle ? En quoi peut-il aider ?

Consultant énergie secteur tertiaire : trouver l’offre la moins chère

Le conseiller en énergie pour le secteur tertiaire a pour mission d’aider les entreprises à faire les bons choix en matière de fourniture d’énergie pro. Courtier en énergie, il vous aide à comparer les fournisseur de gaz et d’électricité en prenant en compte les critères suivant :

  • La taille de vos locaux ;
  • Le mode de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire ;
  • Le climat de votre région ;
  • Le nombre de salariés en équivalent temps plein ;
  • La consommation de vos équipements ;
  • Les horaires d’activité, etc.

Tout cela permet au conseiller a qui vous faite appel de réaliser une estimation de votre consommation énergétique. Ainsi, il vous aide à trouver le fournisseur le moins cher pour votre entreprise.

Au-delà du prix, il vous accompagnera pour négocier les conditions de votre contrat (reconduction, services client, options, etc.). Vous pourrez bénéficier de l’offre la plus adaptée pour votre entreprise.

Bon à savoir : faire appel à un courtier en énergie

Les courtiers en énergie, comme Opéra Energie, sont rémunérés par les fournisseurs. Vous n’avez donc rien besoin de débourser pour profiter de cette expertise. Il vous aideront également à optimiser vos taxes sur l’énergie ainsi que la part  consacrée à l’acheminement.

Economies d’énergie : faire appel à un expert

Faire appel à un conseiller en énergie permet de mettre en avant les possibilités d’économies d’énergie dans ces locaux. Il peut s’agir de se mettre en conformité avec la loi ou simplement de vouloir diminuer sa consommation d’énergie. Voyons cela ensemble.

Loi Elan et décret tertiaire

Le secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire est l’un des plus gros consommateurs d’énergie en France. De ce fait, il rejette énormément de CO2.  Comme le rappelle, le ministère de la Transition Ecologique « En 2017, le secteur résidentiel-tertiaire est le deuxième poste d’émissions de GES de la France (20 % du total national). Un tiers des émissions de ce secteur proviennent des bâtiments du secteur tertiaire, soit 34 Mt CO2e. ».

Pour réduire cet impact carbone, en vertu de la Loi ELAN, la France souhaite faire baisser la consommation d’énergie des bâtiments. Le décret n°2019-771 du 23 juillet 2019 ou « décret tertiaire » s’est fixé pour objectif une baisse des consommations d’énergie finale de :

  • 40% à horizon 2030 ;
  • 50% en 2040 ;
  • 60% d’ici 2050.

De ce fait, toutes entreprises disposant de bâtiments tertiaires d’une surface de plancher supérieure ou égale 1000 m² devront transmettre à l’Ademe des informations sur la consommation énergétique telles que :

  • l’activité exercée et ses modalités d’exercices (horaires, volumes d’activités, etc) ;
  • la surface des bâtiments dont dispose l’entreprise ;
  • les consommations annuelles d’énergie ;
  • les bornes de recharges de véhicules électriques de l’entreprise

Dans le cadre de la loi, ces renseignements sont à fournir à l’Ademe avant le 30 septembre 2021. Faire appel à un conseiller spécialisé en énergie peut vous permettre de vous mettre en conformité avec la réglementation. En cas de non-respect de ces obligations, une entreprise risque jusqu’à 7 500 € d’amende.

Ensuite, vous pouvez utiliser ces données pour engager des travaux de rénovation thermique. Vous ferez alors des économies d’énergie.

Entamer des travaux de rénovation énergétique

Faire baisser la facture d’électricité et de gaz, cela passe par une meilleure maitrise de la consommation. Un conseiller en économies d’énergie pour le secteur tertiaire peut vous indiquer comment faire baisser la consommation de vos locaux professionnels.

Pour cela, il réalisera un audit thermique dans le but de mettre le doigt sur les déperditions énergétique de vos bureaux.

Ensuite, il vous présentera les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre pour financer des travaux de rénovation, telles que les Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

Ce dispositif a été lancé suite au protocole de Kyoto. Il impose aux fournisseurs d’énergie et aux vendeurs de carburants d’engager leurs clients à faire des économies d’énergie. Pour cela, les fournisseurs peuvent, entre autres, financer la réalisation de travaux de rénovation thermique chez les professionnels et les particuliers.

Ces offres commerciales sont appelées « Prime Énergie » ou « Prime Eco-Energie ». La plupart des fournisseurs en proposent (Prime Energie EDFPrime Energie Total, Prime Energie Engie, etc.).

Le montant des Primes Énergie varie en fonction des :

  • travaux engagés ;
  • du code postal de votre entreprise
  • du fournisseur.

Un consultant en CEE pour le secteur tertiaire sera à même de vous dire vers quel fournisseur vous tourner pour bénéficier de la meilleure offre de rachat de travaux.

Consultant en énergies renouvelables pour le secteur tertiaire

Enfin, certains consultants en énergie pour le secteur tertiaires sont spécialisés dans les énergies renouvelables. Via leur expertise, ils aident les entreprises à engager un pas de plus dans le développement durable. Comment ? En faisant la promotion des énergies vertes.

Bien souvent, cela passe par l’ajout de panneaux solaires sur le toit des entreprises. On appelle cela l’autoconsommation solaire. Elle permet à l’entreprise de produire et consommée de l’électricité photovoltaïque depuis son toit, son parking, etc. L’électricité non consommée pourra être revendue en obligation d’achat (OA solaire) sur 20 ans. Ainsi, la facture d’électricité des bureaux baisse.

Certaines entreprises comme EDF ENR ou Reservoir Sun (entreprise appartenant à Engie et Greenyellow) sont dédiées aux activités professionnelles. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de ces acteurs. Ils disposent de conseillers en énergies renouvelables pour le secteur tertiaire.