La consommation d’énergie fait partie des postes de dépenses incontournables pour une entreprise. Avec la hausse très forte des prix du gaz et de l’électricité, nombreuses sont celles qui cherchent à réduire la facture. Pour les professionnels, la maîtrise des dépenses en énergie est devenue un levier de compétitivité. Comment économiser de l’énergie en entreprise ? Voici 11 conseils.

1. Engager des travaux d’efficacité énergétique

Le chauffage représente environ 50% des consommations d’énergie d’une entreprise du tertiaire selon l’Ademe. C’est donc l’un des premiers leviers à activer pour faire des économies d’énergie en entreprise.

A ce titre, le mieux reste d’engager des travaux de rénovation énergétique. En renforçant l’isolation du bâtiment et en changeant de système de chauffage, on peut diminuer les besoins en chauffage et donc optimiser sa consommation. Pour savoir quelles opérations de travaux mener, vous pouvez commencer par faire réaliser un audit énergétique. Ce document vous indique les zones de déperditions thermiques, liste les travaux à engager et le budget à y allouer.

Ces travaux de rénovation énergétique apparaissent comme un investissement. Pour en réduire le montant, il est possible de bénéficier d’aides financières comme la prime énergie lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Pour trouver la meilleure offre de rachat de travaux, n’hésitez pas à utiliser un comparateur CEE.

2. Chauffer à la bonne température

Le réglage de la température de consigne des locaux influe aussi sur la consommation d’énergie de l’entreprise. Plus la température est élevée, plus elle est difficile à atteindre, plus la consommation augmente. Dans une logique de sobriété énergétique, il convient de programmer le chauffage à bonne température. L’Ademe recommande :

  • 19 °C pour les pièces occupées ;
  • 16 °C pour les zones inoccupées (couloirs, par exemple) ;
  • 8 °C si les locaux sont vacants plus de deux jours.

Un degré en moins au radiateur peut induire jusqu’à 7% d’économies d’énergie.

3. Réguler la température grâce à un thermostat connecté

Afin de pouvoir piloter la température des bureaux en temps réel, vous pouvez installer un thermostat connecté. Depuis une application mobile ou un ordinateur, vous pouvez régler la température de chauffage ou de climatisation. A l’année, cela permet de diminuer jusqu’à 15% la consommation énergétique.

4. Faire attention à l’étiquette énergie des équipements électriques

Remplacer les équipements électriques et les appareils qui consomment beaucoup d’énergie par des modèles performants peut aider à réduire considérablement la consommation d’énergie au sein de l’entreprise. Afin de trouver les appareils les plus économes, le plus simple est de se fier à l’étiquette énergie. Elle présente une note de A à G qui vous indique l’efficacité énergétique du produit, A étant la meilleure note et G la pire note.

Les équipements reconditionnés pour diminuer son empreinte carbone

Pour réduire le bilan carbone de votre entreprise, vous pouvez opter pour des appareils multimédias reconditionnés. Il s’agit de matériel déjà utilisé qui a été remis à neuf. Par exemple, selon la Banque des Territoires « faire l’acquisition d’un téléphone mobile reconditionné, si possible localement, éviterait l’extraction de 82 kg de matière première et l’émission de 25 kg de gaz à effet de serre ».

5. Optimiser l’éclairage grâce aux ampoules LED

Dans l’Hexagone, au total, l’éclairage des bureaux représente une consommation de 6 TWh par an. Pour éviter ces frais, vous pouvez utiliser des ampoules LED. Ce sont les modèles les moins énergivores sur le marché. Dans les zones de passage pour éviter d’oublier les ampoules allumées, il est conseillé d’installer des lampes à détecteurs de mouvement. Elles s’éteindront automatiquement lorsque l’endroit est vide.

6. Installer des panneaux solaires en autoconsommation

Pour diminuer sa facture d’électricité, une entreprise a tout intérêt à produire sa propre électricité verte. Pour ce faire, elle peut installer des panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation. Cela lui garantit de belles économies d’énergie.

Selon Enerplan, association de référence dans l’énergie solaire, « pour un supermarché dont les horaires d’ouverture coïncident avec la production solaire, 95% de la production solaire peut être consommée sur site« . L’électricité produite non consommée n’est pas perdue. Elle peut être vendue en obligation d’achat (OA solaire) dans l’optique de générer un revenu passif.

7. Sensibiliser le personnel aux écogestes

Afin de réduire la consommation d’énergie, les entreprises ont tout intérêt à sensibiliser leurs employés aux questions de transition énergétique. En les incitant à réaliser des écogestes, une organisation peut faire des gains notables. Par exemple, en éteignant l’ensemble des ordinateurs en veille, il est possible d’économiser 11% d’électricité à l’année selon l’Ademe.

8. Procéder à l’entretien des équipements de chauffage et de climatisation

La bonne maintenance des équipements de climatisation et de chauffage participe également à votre stratégie de réduction des consommations. Ainsi, chaque année pensez à faire réaliser l’entretien de la chaudière. En plus d’être obligatoire, il peut se traduire par un gain allant jusqu’à 12% sur la facture de gaz. Dans le cas d’un contrat de bail commercial, sachez que c’est au locataire de procéder aux opérations d’entretien.

9. Installer des volets roulants isolants

Les fenêtres constituent de véritables ponts thermiques. C’est notamment le cas dans les bureaux avec des fenêtres anciennes ou dans les locaux avec des vitrines. En installant des volets isolants, vous pourrez réduire les pertes de chaleur. C’est aussi un bon moyen de lutter contre les effractions.

10. Effacement de consommation et économies d’énergie en entreprise

L’effacement de consommation est une solution qui permet aux entreprises et aux organisations de réduire temporairement leur consommation d’électricité lorsque le réseau électrique français fait face à des pics de consommation. Cela contribue à maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité et permet d’éviter les délestages.

Concrètement, l’effacement se met en place grâce à un dispositif de gestion de l’énergie. Ce dispositif reçoit des informations de la part de RTE, le transporteur d’électricité. En cas de pointe de consommation, il peut mettre à l’arrêt les équipements énergivores comme les radiateurs électriques ou certaines machines, par exemple. Dans l’industrie, pour éviter les coupures sur la chaîne de production, il est possible de basculer l’alimentation électrique sur un groupe électrogène.

En contrepartie de cette réduction de consommation, les entreprises peuvent faire des économies d’énergie (dans le cas des TPE et PME) ou recevoir des avantages financiers (dans le cas de l’effacement industriel).

11. Mettre en place une politique de télétravail

Enfin, le télétravail peut aider les entreprises à faire des économies d’énergie. En limitant le nombre de salariés dans les locaux, elles peuvent réduire la surface à allouer à leur bureau. En choisissant de déménager dans des locaux plus petits, elles peuvent ainsi diminuer les besoins de chauffage. C’est aussi l’occasion d’opter pour des locaux rénovés avec une meilleure isolation phonique et thermique.

Attention aux contrats d’énergie

Lorsqu’une entreprise déménage, elle doit impérativement résilier ses contrats d’électricité et de gaz pour en souscrire de nouveaux. Pensez donc à ajouter un point sur la gestion des contrats d’énergie à votre check-list de déménagement. Pour trouver le fournisseur le moins cher pour vos nouveaux bureaux, vous pouvez demander à un courtier en énergie, comme Opéra Energie, de vous aider à comparer les offres.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.