Le gaz est une énergie qui peut avoir plusieurs utilités pour un professionnel. Eau chaude, chauffage et évidemment process industriel. Mais en cas de coupure de gaz impromptue, que faire ? Voici la méthode pour que le gaz revienne rapidement dans votre entreprise et ainsi ne pas bloquer votre productivité.

Entreprises et pros : qui contacter en cas de coupure de gaz ?

Le premier réflexe est d’appeler GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz. C’est le seul organisme capable d’intervenir sur le réseau gazier. Le numéro d’urgence gaz de GRDF est le suivant : 0 800 47 33 33.

Dans le cas où le gestionnaire de réseau n’est pas responsable de la coupure, il faut vous retourner vers votre fournisseur de gaz professionnel.

Les différents types de coupure de gaz

Les conséquences d’une coupure de gaz peuvent avoir de lourdes conséquences pour un professionnel qui l’utilise dans son process de fabrication ou pour son confort (chauffage, eau chaude, etc…). Il faut identifier la cause pour savoir qui contacter pour remettre l’alimentation en fonctionnement.

Une coupure totale

Afin de connaître l’origine de la coupure, qu’elle soit partielle ou totale, il faut en en premier lieu contacter GRDF qui est en charge de la distribution du gaz sur tout le territoire, et ce quel que soit votre fournisseur d’énergie professionnel. Vous saurez ainsi si le réseau de distribution est à l’origine de la panne.

Vous pouvez aussi consulter une carte de l’état du réseau sur le site de GRDF et vérifier si votre bâtiment est concerné. S’il est concerné par cette coupure vous pourrez connaître l’heure de remise en service de l’énergie.

Une panne provenant de votre installation

Même si les coupures de gaz sont rares, il faut savoir être réactif et respecter les règles de sécurité au moindre signe de fuite et contacter GRDF pour savoir de quoi il retourne. Une panne nécessite de prendre les précautions d’usage en cas de fuite de gaz. Si vous suspectez une fuite de gaz sur votre site, il faut :

  • couper l’arrivée du gaz ;
  • ouvrir portes et fenêtres ;
  • quitter les lieux ;
  • appeler le service d’urgence de GRDF pour signaler la fuite.

Des techniciens interviendront rapidement pour sécuriser le site et résoudre le problème. La solution la plus efficace pour ne pas subir ce genre de panne est d’entretenir votre chaudière et de faire vérifier régulièrement vos installations. Et pour ne pas payer de frais en cas de panne, il est conseillé de souscrire une assurance dépannage auprès de votre fournisseur. Vous serez ainsi couvert et éviterez des dépenses pas toujours bienvenues.

Une facture impayée

Il se peut aussi que la coupure de gaz provienne d’une facture impayée auprès de votre fournisseur. Cependant, cette coupure n’intervient pas sans plusieurs avertissements préalables. Pour résoudre cette panne il vous suffira de payer ou de trouver un arrangement auprès de votre fournisseur de gaz.

Un déménagement/emménagement

En cas d’emménagement dans des nouveaux locaux ou dans une nouvelle structure, anticipez l’ouverture de votre compteur pour bénéficier du gaz dès votre arrivée. Les fournisseurs de gaz pour les entreprises sont normalement capables de s’occuper de cette tâche à votre place. Sachez également que la mise en service vous sera facturée par GRDF et ce quel que soit votre fournisseur.

Locaux neufs : pensez à vous raccorder au réseau

Dans le cas où votre site industriel n’est pas raccordé au réseau, il est évident qu’il ne s’agit pas d’une panne ou d’une de coupure mais que vous n’avez tout simplement pas accès au réseau de distribution ! Pour raccorder votre site au réseau, il faut communiquer auprès des services de raccordement de GRDF :

  • l’adresse du site à raccorder et le type de bâtiment (neuf ou existant) ;
  • la date de mise en service souhaitée ;
  • la pression de livraison et le débit du poste de livraison ;
  • l’usage du gaz naturel sur votre site (process industriel, eau chaude, chauffage ou les trois) ;
  • la consommation annuelle de référence ;
  • le plan de masse et une photo de l’emplacement souhaité pour le poste de livraison du gaz.

Les responsables du réseau de distribution s’engagent à vous transmettre sous un mois un contrat de raccordement. Ce contrat vous indiquera le coût de l’opération et le planning de réalisation des travaux.  

Une fois le raccordement effectué, il faudra souscrire un contrat chez fournisseur de gaz naturel. A la fin du processus de souscription, ce dernier vous aider à prendre rendez-vous avec GRDF pour ouvrir le compteur de gaz.