Faire le point sur son offre de gaz entreprise

Tout déménagement professionnel implique de souscrire une nouvelle offre d’énergie. En effet, chaque contrat de gaz est lié à un compteur fixe qui dispose d’un numéro unique de Point de Comptage et d’Estimation (PCE). Dès lors, en quittant un local et/ou en arrivant dans de nouveaux bureaux, vous devez automatiquement changer d’offre. C’est l’occasion de vous pencher sur votre fourniture de gaz et d’envisager ou non un changement de fournisseur de gaz pro pour vos locaux. Dans un second temps, vous pourrez procéder à l’ouverture du compteur de gaz.

Connaitre sa consommation annuelle de référence (CAR) : une étape indispensable

Un restaurant, une usine, une entreprise de services, un cabinet médical, etc. ne font pas le même usage du gaz et n’en ont pas la même consommation. C’est pourquoi, en tant que professionnel, avant d’entamer les démarches de souscription, il convient de se renseigner sur son profil de consommation et sur sa CAR. La CAR correspond à l’estimation de la consommation de gaz pendant 1 an. Elle est calculée par le gestionnaire de réseau de distribution (GrDF) ou par le gestionnaire du réseau de transport (GRTgaz). Vous pouvez le trouver sur votre facture de gaz.

Connaître votre CAR vous permettra de choisir une offre de gaz naturel adaptée à votre profil de consommation. En effet, les fournisseurs de gaz naturels pour les entreprises proposent des offres pour :

  • Les professionnels témoignant d’une consommation de gaz inférieure ou égale 300 000 kWh annuels ;
  • Les professionnels ayant une consommation de gaz supérieurs à 300 000 kWh par an.

Comparer les différentes offres de gaz pro

 Une fois en connaissance de votre CAR, vous pouvez comparer les différentes offres de gaz à destination des professionnels. Cela vous permettra de choisir l’offre la plus adaptée à votre activité en termes de budget mais aussi de services. Concernant le gaz naturel, les professionnels sont tenus d’opter pour une offre de marché s’ils consomment davantage de 30 MWh. En dessous de ce seuil, ils sont en droit d’opter pour les tarifs réglementés. Toutefois, ces tarifs sont parmi les plus chers du marché et sont voués à disparaître. Dès lors, pour des raisons de budget mais aussi d’organisation de long terme, il est souvent plus intéressant pour une entreprise de se tourner vers une offre de marché de gaz. Si vous ne savez pas vers quel contrat vous tourner vous pouvez contacter les conseillers d’Opéra Energie au 04 26 22 93 92 ou utiliser notre comparateur en ligne.

Bon à savoir : Si vous n’êtes pas propriétaire de vos locaux professionnels, c’est tout de même à vous qu’incombe la responsabilité de souscrire à un contrat de gaz. En effet, l’ouverture du compteur de gaz doit être faite par le locataire puisque c’est lui qui en aura l’usage.

Résilier le contrat de gaz de ses locaux professionnels

Avant de procéder à l’ouverture d’un compteur de gaz d’entreprise, la première étape consiste à résilier son contrat actuel de gaz. Pensez à bien anticiper cette démarche, au moins un mois à l’avance, pour être dans les délais. Autrement vous devrez probablement vous acquitter de frais. Vérifiez bien les clauses de votre contrat ; vous y trouverez les délais et conditions de résiliation. En général, le déménagement est un motif légitime de rupture de contrat. Vous ne devriez donc pas faire à des pénalités.

Il est possible de résilier son contrat par téléphone, en ligne ou par courrier recommandé. Cette dernière option est préconisée pour garder une preuve de votre démarche et éviter de possibles litiges.

Une fois la résiliation enregistrée, la plupart du temps, un technicien GRDF viendra s’occuper de relever le compteur. Le gestionnaire de réseau vous contactera pour prendre rendez-vous avec vous.  En effet, vous devrez être présent ce jour-là pour que l’agent puisse accéder au compteur.

Déménagement professionnel : comment souscrire à une offre de gaz ?

La souscription est une procédure simple. La plupart des opérateurs d’énergie proposent un abonnement en ligne ou par téléphone. Une fois que vous avez trouvé le bon fournisseur, il suffit de vous mettre en contact avec lui et de lui fournir les éléments suivants :

  • La dernière facture de l’ancien occupant des bureaux ;
  • Le numéro PCE sur votre du compteur de gaz pro ;
  • La date d’arrivée dans les nouveaux locaux.

Le fournisseur vous enverra alors une proposition commerciale. Il vous suffira de signer pour accepter et faire démarrer votre nouveau contrat de gaz. A ce moment-là, la mise en service du compteur de gaz pourra avoir lieu. Il n’est pas possible de réaliser l’ouverture du compteur de gaz pro soit même, c’est GRDF qui s’en chargera.

Mise en service du gaz pour une entreprise

Si vous vous y prenez à l’avance, minimum deux semaines, vous devriez bénéficier du gaz dès votre emménagement. Il faudra simplement relever le compteur de gaz ou demander à GRDF d’envoyer un agent faire la relève.

Si l’alimentation en gaz avait été coupée, votre fournisseur vous proposera alors un rendez-vous avec un technicien GRDF qui viendra réaliser cette opération dans vos locaux ; il vous faudra donc être présent le jour de la mise en service. En temps normal, la mise en service se fait sous 5 à 10 jours. Si ce délai vous paraît trop long, vous pouvez demander une mise en service express, sous 48h.

L’ouverture du compteur de gaz professionnel n’est pas gratuite. Le montant est le même quel que soit votre fournisseur : son coût est facturé par le gestionnaire de réseau et dépend des délais de mise en service. Voici une grille tarifaire des prix pratiqués pour l’ouverture d’un compteur de gaz GRDF.

Prix de l’ouverture d’un compteur de gaz

Mise en service

Délais

Prix en € TTC

Mise en service initiale standard

5 jours ouvrés

19,09

Mise en service express

2 jours ouvrés

61,27

Mise en service d’urgence

le jour même

147

Bon à savoir : Vous n’aurez rien à payer le jour de la mise en service. En effet, le montant de l’ouverture de votre compteur d’entreprise vous sera prélevée sur votre première facture de gaz. Elle sera ensuite reversée à GRDF par votre fournisseur.

Raccordement de locaux neufs : quel compteur de gaz pour mon entreprise ?

Alors que les démarches de résiliation et de souscription demeurent très rapides, faire raccorder ses locaux au gaz est beaucoup plus long. Le processus peut s’étaler sur plusieurs mois. En effet, il vous faudra notamment demander au distributeur, GRDF, le raccordement de votre installation au gaz. C’est lors du raccordement qu’aura lieu la pose du compteur de gaz. Dans l’Hexagone on compte principalement deux types de compteurs de gaz : le compteur traditionnel dit « compteur sec » et le compteur Gazpar, plus moderne. Comme leurs noms l’indiquent, ils servent à compter le volume de gaz consommé par une entreprise, en m3. Ces chiffres servent ensuite de base pour les fournisseurs de gaz qui peuvent alors générer les factures des professionnels. Il n’est pas possible de demander spécifiquement la pose d’un compteur traditionnel ou d’un compteur Gazpar. C’est à GRDF qu’incombe ce choix.

Par ailleurs, le raccordement présente un coup et nécessite des travaux. Il vous faudra vous mettre en contact avec GRDF et lui fournir les informations suivantes :

  • L’adresse du local à raccorder ;
  • Les coordonnées de l’entreprise ;
  • La date de mise en service souhaitée ;
  • L’usage du gaz naturel souhaité (cuisson, chauffage, eau chaude, industrie)
  • La consommation annuelle prévue ;
  • Le plan de masse ;
  • Emplacement prévu pour la pose du poste de livraison du gaz.

Sous 1 mois, le GRDF vous fera parvenir un devis concernant prix du chantier et les travaux à réaliser. Vous êtes libre d’accepter cette proposition commerciale pendant 6 mois. Une fois le devis signé, les travaux peuvent commencer ! A la fin, vous disposerez d’un compteur neuf et pourrez entamer les démarches de et d’ouverture de votre compteur de gaz pro.