EDF déménagement : transférer son contrat d’électricité et de gaz professionnel

Bien souvent, la première intuition qui vient lors d’un déménagement EDF pro est de transférer son contrat d’électricité et de gaz d’un local à l’autre, comme on pourrait le faire avec une ligne téléphonique ou un contrat internet. 

Dans l’énergie, ce n’est pas possible. En effet, les contrats sont attachées à des compteurs fixes via des numéros spécifiques. On parle de :

Dès lors, comme vous ne pouvez pas déplacer le compteur, il est impératif de résilier.

EDF déménagement pro : résilier ses contrats d’énergie

Votre entreprise déménage ? N’oubliez surtout pas de résilier vos contrats de gaz et d’électricité, une étape obligatoire même si vous choisissez de rester avec vos opérateurs actuels. Si vous faites l’impasse sur la résiliation, vous continuerez à être facturé alors même que vous n’occupez pas les lieux. N’espérez pas vous retourner contre le propriétaire des locaux ou contre le nouveau locataire, vous seul êtes titulaire de vos contrats d’énergie !

Pour la résiliation, regardez bien les conditions de résiliation qui figurent dans votre contrat : certains fournisseurs peuvent imposer des pénalités, d’autres considèrent que le déménagement est un motif de rupture légitime.

Lors d’un déménagement avec EDF ou un autre fournisseur, pour résilier un contrat d’énergie, la lettre en recommandé avec accusé de réception reste toujours la méthode la plus sûre. Si pour une raison ou une autre, votre fournisseur ne prend pas en compte votre demande, vous avez une preuve juridique à fournir pour appuyer votre contestation.

Sur ce courrier, indiquez simplement :

  • Votre nom ainsi que celui de l’entreprise ;
  • Votre numéro client ;
  • Le numéro de PDL du compteur électrique et de PCE du compteur de gaz ;
  • la date de fin de contrat souhaitée.

Renseignez également vos relevés de compteur électrique et de gaz : ce sont ces chiffres qui permettront à vos fournisseurs d’établir la facture de clôture de vos contrats.

Vous la recevrez sous 4 semaines après la fin du contrat. Elle additionne : 

  • le montant de l’abonnement ; 
  • les kWh consommés ; 
  • les frais de résiliation s’il y en a. 

Pour mettre un terme définitif au contrat, vous devez vous en acquitter. 

Réaliser une estimation de consommation pour préparer un déménagement EDF

La facture d’énergie pèse souvent dans le budget annuel global d’une entreprise. Le déménagement est donc souvent un bon moment pour faire le point sur sa fourniture en gaz et en électricité. 

En général, un déménagement EDF pro implique une évolution des consommations. Bureaux plus grands, arrivées de nouveaux salariés, diversification des activités, autant d’éléments pouvant influer sur le montant des factures. C’est pourquoi, il convient d’abord de réaliser une estimation de consommation pour trouver l’offre la plus adaptée.

Avant de choisir un contrat d’électricité ou de gaz, il convient de réaliser une estimation de la consommation de l’entreprise

Pour l’électricité, cela vous permettra de déterminer la puissance de votre compteur et les offres d’électricité les mieux adaptées aux besoins de l’entreprise. Pour rappel, le marché des professionnels est segmenté en 3 grands types d’offres :

  • Les offres « Tarif Bleu » pour les consommateurs pro avec une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA ;
  • Les offres « Tarif Jaune » pour les entreprises de taille moyenne avec un compteur d’une puissance compris entre 36 kVA et 250 kVA ;
  • Les offres « Tarif Vert » pour les grands comptes avec une puissance souscrite supérieure à 250 kVA.

Concernant le gaz, on distingue deux grands types d’offre : 

  • Les offres pour les professionnels consommant moins de 300 MWh par an ; 
  • Les offres pour les professionnels consommant plus de 300 MWh par an. 

Afin de calculer, la consommation d’énergie de vos nouveaux locaux, vous devrez observer :

  • La surface de vos bureaux  ;
  • Le nombre de salariés ;
  • Les appareils installés (réfrigérateurs, ordinateurs, wifi, climatisation) ;
  • Le mode de chauffage, de cuisson et de (gaz, fioul, électricité, bois, etc.) ;
  • Les heures de travail (horaires de bureaux traditionnels, télétravail, travail de nuit, week-end, etc.).

Le calcul n’étant pas forcément aisé, vous pouvez passer par un comparateur d’électricité et de gaz pour déterminer votre consommation annuelle. 

Ensuite, vous saurez faire le tri dans la multiplicité des offres présentes sur le marché afin de comparer seulement celles correspondant à votre profil. 

Comparer les fournisseurs d’énergie pour trouver la meilleure offre

Le prix, un critère important dans le choix du fournisseur d’électricité et de gaz pro

La fin des tarifs réglementés a permis l’émergence de nombreux fournisseurs d’énergie. Ils ont développé des offres en adéquation avec les besoins des professionnels, en tenant compte des spécificités des différents secteurs d’activité.

C’est pourquoi tous les contrats ne conviennent pas à tous les profils. Prix fixe, prix indexé sur les tarifs réglementés de vente (TRV) ou sur l’ARENH, consommation constante sur l’année ou soumise à des variations hiver/été, jour/nuit, puissance de compteur… sont autant de points à étudier et des sources de gains financiers assurés !

Globalement, pensez que la facture se divise en trois parties : 

  • une partie fixe : celle de l’abonnement à l’électricité et au gaz mensuel ; 
  • une partie variable : le prix du kWh correspondant au volume consommé ;
  • Une partie identique chez tous les fournisseurs : les taxes.

D’un point de vue stratégique, le mieux est de vous concentrer sur le prix du kWh. En effet, c’est le levier le plus intéressant pour faire diminuer votre facture. Plus le prix du kWh sera bas, plus la facture sera réduite.

Contrat d’énergie d’entreprise : les autres critères à étudier

Toutefois, ne cédez pas trop vite aux sirènes des offres à prix cassés et promotions en tout genre : si certaines peuvent être alléchantes sur le moment, c’est bien sur le long terme qu’un contrat se doit d’être avantageux !

C’est pourquoi, avant votre déménagement EDF d’entreprise, n’oubliez pas de comparer les fournisseurs sur d’autres critères, à savoir : 

  • La qualité et la disponibilité du service client ; 
  • Les services inclus (suivi de consommation, dépannage, entretien de la chaudière, analyse des marchés, etc.) ; 
  • La durée d’engagement et les conditions de résiliation ;
  • La provenance de l’énergie (électricité verte, biométhane, etc.). 

Ainsi, vous serez sûr de trouver le contrat au meilleur rapport qualité-prix. 

Le recours à un courtier en énergie : une solution clé en main pour le déménagement pro

Les fournisseurs ont chacun une façon bien à eux de présenter leurs offres ; il est parfois difficile de réaliser des comparaisons. La composition de l’abonnement peut ainsi changer d’un fournisseur à l’autre. Chez les uns, le prix de l’acheminement peut être fixe pendant toute la durée du contrat, chez les autres sa stabilité ne sera pas garantie, les montants peuvent être exprimés aussi bien HT que TTC, etc. 

Pour gagner du temps, vous pouvez passer par un courtier en énergie, tel qu’Opéra Energie. 

Le courtier prendra le temps de bien analyser vos besoins et vos attentes en termes de budget. Expert des contrats d’électricité et de gaz, il vous aidera à :

C’est donc une solution idéale pour un professionnel souhaitant faire des économies sur ses factures. D’autant plus que le service du courtier sont gratuits et sans engagement.

Déménagement EDF : souscrire un contrat d'énergie pro

Enfin, avant d’emménager dans vos locaux, il faudra souscrire une offre d’électricité et/ou de gaz. Une fois le prestataire choisi, qu’il s’agisse d’EDF ou d’un autre, c’est très simple ! 

Il suffit de contacter le fournisseur en ligne ou par téléphone. Vous devrez alors lui donner : 

  • Les numéros de PDL et PCE des contrats ou à défaut l’adresse exacte des nouveaux locaux ; 
  • Les relevés de compteurs de gaz et d’électricité (pensez à les noter au moment de l’état des lieux) ; 
  • Un RIB professionnel. 

C’est tout. Si l’électricité et le gaz étaient déjà en service, c’est terminé. Sinon, il faudra faire ouvrir les compteurs de gaz et d’électricité.

Pour cela, à la fin de la souscription, le fournisseur vous mettra en lien avec Enedis, le gestionnaire de réseau d’électricité et GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz. Ils enverront des agents chez vous procéder à la mise en service de l’électricité et du gaz.

Traditionnellement, une mise en service classique se fait sous 5 à 10 jours ouvrés. Pour le compteur Linky, elle peut être faite à distance et sous 24h. 

Bon à savoir : Si vous installez votre entreprise dans un local neuf, soyez attentif aux délais de raccordement à l’électricité ou au gaz : cette opération demande du temps, d’autant qu’elle nécessite l’intervention d’un technicien des gestionnaires de réseaux. Ne vous laissez pas prendre de court. Sachez aussi que le raccordement n’est pas gratuit : penser à l’inclure dans votre budget global.