Le compteur Linky, qu’est-ce que c’est ?

Linky est le nom du compteur connecté déployé par Enedis en France. Il remplace progressivement tous les compteurs électromécaniques et électroniques d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA installés dans l’Hexagone. C’est pourquoi, il concerne les particuliers mais aussi les PME, les commerçants, les professions libérales, etc.

Qui se charge de déployer le compteur Linky ?

En France, l’installation des compteurs connectés a été confiée aux distributeurs d’électricité : Enedis et les ELD. Chacun des acteurs interviendra sur son territoire de desserte.

Enedis, acteur principal du déploiement de Linky

C’est Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité qui est chargé d’installer le compteur communicant sur 95% du territoire métropolitain.

Pourtant, on entend parfois parler à tort du « compteur Linky EDF ». Il s’agit là d’un abus de langage. Les compteurs d’électricité ne sont pas la propriété du fournisseur EDF qui n’est pas en charge de leur déploiement.

En effet, EDF est un fournisseur d’électricité et de gaz. Son activité consiste donc à commercialiser de l’énergie aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers. En revanche, il ne s’occupe pas de la distribution jusqu’aux lieux de consommation. C’est la mission d’Enedis (ex-ERDF).

Pour bien comprendre la différence entre EDF et Enedis, on peut faire un parallèle avec le e-commerce. Admettons qu’un client achète un produit sur une boutique en ligne. Celle-ci se charge de lui faire parvenir par la poste. Sur le marché de l’électricité, Enedis joue le rôle du « facteur ».

Dès lors, on peut envisager le compteur électrique comme l’équivalent de la boite aux lettres. En France, via une délégation de service public, c’est Enedis qui a pour charge la gestion des compteurs. C’est, entre autres, pourquoi, il s’occupe du changement de votre ancien compteur par Linky.

Linky : le cas particulier des entreprises locales de distribution (ELD)

Sur 5% du territoire français, Enedis n’est pas compétent. Le réseau électrique est en effet géré par des acteurs historiques, les entreprises locales de distribution (ELD).

C’est par exemple le cas à Strasbourg, Grenoble, ou Metz. Dans ces zones, c’est l’ELD dont vous dépendez qui se chargera d’installer le compteur Linky.

Calendrier de déploiement du compteur Linky en France

Avant d’en organiser le déploiement total, Enedis avait mis en place des expériences dans certaines villes en 2010. Les expérimentations ayant été jugées fructueuses, le déploiement a été lancé en 2015 au niveau national.

Le déploiement de Linky se poursuivra jusqu’en 2021, selon un calendrier établi par Enedis.

2020 : où en-est-on du déploiement de Linky ?

En 2020, plus de 31 millions de compteurs Linky ont déjà été installés dans l’Hexagone. Du fait de l’épidémie de Covid-19, la pose des compteurs avait été suspendue pour reprendre le 11 mai 2020, suite au déconfinement. Pour l’heure, Enedis n’a annoncé aucun retard dans l’installation de Linky.

Quand le compteur connecté sera-t-il installé dans ma commune ?

Le déploiement de Linky est encore en cours. Tôt au tard, le compteur connecté arrivera donc dans votre commune de résidence ou sur votre lieu de travail. Pour renseigner les consommateurs, Enedis met à disposition un calendrier en ligne sur son site Internet. Il suffit de renseigner votre code postal pour en savoir plus sur l’installation.

Comment demander l’installation du compteur Linky ?

Il n’est pas possible de demander l’installation du compteur Linky à son domicile ou à son bureau. En effet, la pose du compteur s’organise selon le calendrier fixé par Enedis. Elle vous sera donc notifiée par courrier un mois avant l’intervention.

Comment se déroule l’installation du compteur Linky ?

L’installation du compteur Linky est une opération relativement rapide. Il faudra compter 30 minutes environ pendant lesquelles l’électricité pourra être coupée pour des raisons de sécurité.

Le jour de la pose, il vous faudra être présent. En effet, le technicien d’Enedis doit pouvoir accéder à votre disjoncteur. Une fois le compteur installé, l’électricité sera remise en service et le comptage des kWh reprendra.

En combien de temps le compteur devient-il communicant ?

Immédiatement après l’installation, votre compteur Linky n’est pas complètement communicant. Il faut d’abord qu’Enedis active votre compteur sur le réseau. En général, cela intervient 30 jours après la pose. Parfois, cela peut tarder un peu plus, entre 6 et 8 semaines. Cela dépend de la vitesse de déploiement de Linky dans votre commune. Le plus souvent lorsque Linky devient communicant, votre fournisseur vous envoie une notification.

Comment fonctionne le compteur Linky ?

Linky n’est pas révolutionnaire quant à sa manière de compter l’électricité. Comme l’explique Enedis, « les compteurs Linky comptent exactement la même énergie et de la même façon que les anciens. ».

Mais, mis à part la méthode de comptage, Linky fonctionne assez différemment des anciens compteurs. Connecté, il collecte les données de consommation et les transmet jour par jour au gestionnaire de réseau.

A l’inverse, les compteurs électromécaniques ne peuvent informer Enedis au quotidien. Pour connaître la consommation réelle, Enedis doit envoyer des agents relever les index de consommation chez les particuliers ou chez les pros.

Quels avantages présente le compteur Linky ?

En tant que compteur intelligent, Linky témoigne de nombreux avantages pour les consommateurs, les fournisseurs d’électricité mais aussi les gestionnaires de réseau.

Les avantages de Linky pour les particuliers et professionnels

Pour les consommateurs, Linky offre de nombreux bénéfices. Il leur permet de

  • Suivre leur consommation en temps réel sur l’espace client Enedis ;
  • Opter pour une facturation au réel ;
  • Être dépanné plus rapidement et à distance par Enedis.

Les avantages pour les fournisseurs

Concernant les fournisseurs, Linky leur fait gagner du temps sur la facturation. Notamment, il leur permet d’éviter les litiges engendrés par les factures de régularisation.

De plus, Linky leur donne la possibilité de faire évoluer leurs offres en proposant aux consommateurs des contrats d’électricité plus adaptés à leur profil.

Les avantages de Linky pour le gestionnaire de réseau

Enfin, pour le gestionnaire de réseau, Linky est aussi un vecteur d’efficacité. Il favorise la maintenance du réseau et améliore la prise en charge des pannes et coupures de courant.

D’autre part, Linky va dans le sens de la transition énergétique. Il permet à RTE, en charge des lignes à haute-tension, de mieux prévoir la demande et d’injecter en priorité de l’électricité verte sur le réseau.

De la même manière, en anticipant les pics de consommation, RTE peut plus facilement communiquer avec les industries sur les problématiques d’effacement.  

Linky : quels dangers ?

Depuis le début du déploiement, le compteur connecté Linky est sujet à polémique. On lui reproche notamment :

  • D’avoir des effets néfastes sur la santé ;
  • De ne pas collecter les données dans le respect de la vie privée ;
  • D’engendrer des incendies ;
  • De disjoncter de manière fréquente ;
  • De faire grimper la facture d’électricité des Français.

Mais alors le compteur Linky est-il vraiment dangereux ? Dans quelles mesures ces critiques faites à Linky sont-elles vraies ?  

Le compteur Linky et ses conséquences sur la santé

Les potentiels dangers de Linky sur la santé inquiètent de nombreux consommateurs. Certains accusent la technologie courant porteur de ligne (CPL) de générer des migraines. En effet, les ondes électromagnétiques porteraient notamment atteinte aux personnes dites électrosensibles.

Toutefois, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) dément ces affirmations. Dans un rapport de juin 2017, l’Anses fait savoir que le compteur Linky n’émet pas plus d’ondes qu’une plaque de cuisson. Il est donc, a priori, sans dangers pour la santé.  

Collecte des données et respect de la vie privée

Deuxième champ de bataille des groupes Stop Linky, le respect de la vie privée. En effet, certains consommateurs ont peur que les données collectées servent à d’autres utilisations et notamment à des fins de marketing. Face à cela, Enedis fait savoir que les informations sont relevées dans le respect des recommandations de la CNIL. Elles sont cryptées et rendues anonymes au moment de la collecte et simplement envoyées au fournisseur pour qu’il puisse émettre la facture.

D’autre part, Enedis recueille les données globales de consommation au quotidien. Le compteur Linky ne lui permet pas de savoir dans le détail l’utilisation que fait chaque ménage ou chaque professionnel de leurs appareils électriques (ordinateurs, télévision, frigidaire, etc.)

Au-delà de l’utilisation marketing, quelques consommateurs y voient pour l’État un moyen de surveillance des Français. La polémique a d’ailleurs été relancée au moment de l’épidémie de coronavirus. Le maire de Nice avait suggéré aux autorités à s’assurer du bon respect du confinement par les citoyens français en regardant leur consommation Linky. Enedis a tout de suite réagi en faisant savoir que cette surveillance ne s’opérerait pas et qu’aucune collectivité locale ne l’avait demandé.

Linky : des risques d’incendie ?

Autre source de méfiance de la part des consommateurs : Linky provoquerait des incendies. De nombreux exemples, ont été cité dans la presse locale. En soit, il ne s’agit pas d’un défaut de fabrication de Linky mais davantage d’une mauvaise manipulation liée à l’installation. Enedis a donc assuré avoir repris la formation des agents pour que les départs de flammes ne se produisent plus.

Linky : un compteur qui disjoncte plus souvent ?

L’un des reproches les plus fréquents faits à Linky est un dysfonctionnement provoquant des disjonctions. Encore une fois, cela n’est pas dû à un défaut de conception du compteur.

Au contraire, Linky est bien plus précis dans sa manière de traiter l’information. Il n’accepte plus les dépassements de puissance contrairement aux anciens compteurs qui laissaient une marge de manœuvre et autorisaient jusqu’à 15% de dépassements.

Si dans vos locaux professionnels ou chez vous, le compteur disjoncte plus, vous pouvez demander à votre fournisseur une modification de puissance. Celle-ci est facturée 3,71€ par Enedis et se fait sous 24h grâce à Linky.

En revanche, un changement de puissance implique une modification de votre contrat de d’électricité. Bien souvent, elle se traduit par une hausse de votre abonnement à l’électricité, la partie fixe de votre facture.

Pour pallier cette hausse, vous pouvez comparer les fournisseurs d’électricité afin de chercher ceux qui présentent les abonnements et prix du kWh, les plus avantageux.

Compteur Linky et hausse de la facture d’électricité

Enfin, le compteur Linky est souvent accusé de faire augmenter les factures d’électricité. Si la pose du compteur est prise en charge par Enedis, elle reste tout de même financée par les consommateurs par le biais du TURPE, les tarifs d’acheminement.

Le déploiement de Linky pourrait donc se traduire par un ou deux euros de plus par mois sur la facture des particuliers et des professionnels. Toutefois, Enedis fait savoir qu’elle sera compensée par les économies d’énergie réalisées grâce au suivi de consommation.

Quels sont les avis sur le compteur Linky ?

Au regard des avantages présentés mais aussi des reproches qui lui sont faits, les avis sur le compteur Linky divergent. Certains acteurs y sont très favorables quand d’autres portent un avis plutôt négatif.

Avis sur le compteur Linky : le rapport de la Cour des Comptes

La Cour des Comptes est quant à elle assez critique sur Linky. Dans un rapport datant de 2018, l’organisme a fait savoir que Linky reste « un dispositif coûteux pour le consommateur, mais avantageux pour Enedis. ».

Selon elle, Linky n’apporte pas un bénéfice intéressant pour les consommateurs. A titre d’exemple, elle souligne deux points faibles du tableau de bord d’Enedis :

  • Un taux d’ouverture de l’espace client Enedis peu important (1,5%) ;
  • Un suivi de consommation uniquement réalisé en kWh.

Compteur Linky : l’avis de l’Ademe 

A l’inverse, l’Ademe (Agence de Tansition Ecologique) apparaît beaucoup plus favorable au déploiement du compteur. Selon l’agence, Linky aidera les usagers réduire leur facture d’électricité grâce à une meilleure connaissance de leur consommation.

Selon elle, sur le long terme, le compteur d’Enedis permettra aussi de favoriser :

  • l’injection des énergies renouvelables sur le réseau ;
  • la production d’électricité via l’autoconsommation solaire ;
  • le remplacement des voitures thermiques par des voitures électriques.

Avis des consommateurs sur Linky

Si certains consommateurs Anti-Linky multiplient les actions contre le compteur intelligent, la majorité des Français ne semble pas s’opposer drastiquement à l’installation du boitier jaune. Certains consommateurs y sont même assez favorables puisqu’il permet de diminuer les interventions d’Enedis à leur domicile.

Quelles sont les modalités de refus du compteur Linky ?

Bien qu’il ne fasse pas l’unanimité, la pose du compteur Linky est obligatoire. En effet, les compteurs électriques sont la propriétés des collectivités territoriales qui en confient la gestion à Enedis via une délégation de service public.

En entreprise comme à votre domicile, le refus du compteur Linky n’est donc pas permis. Conformément à l’article 29 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (1), les usagers des réseaux électriques doivent permettre aux « opérateurs des distributeurs de gaz naturel et d’électricité et aux opérateurs des sociétés agissant pour leur compte d’accéder aux ouvrages relatifs à la distribution de gaz naturel et d’électricité ». Vous êtes donc tenu de laisser entrer le technicien Enedis pour pratiquer la pose.  

Pour quelles raisons le compteur Linky est-il obligatoire en France ?

D’un point de vue plus général, si Linky est obligatoire, c’est qu’il répond à une demande de la Commission Européenne. A l’origine, le compteur Linky a été lancé par des directives de Bruxelles :

  • directive 2006/32/CE du 5 avril 2006 ;
  • et la directive 2009/72/CE du 13 juillet 2009,.

Ces directives visent à mettre en place des smart grids, c’est-à-dire des réseaux d’électricité intelligents, à l’échelle européenne. D’autres compteurs similaires sont installés dans les autres États-Membres.

La France a donc choisi d’appliquer ces textes au moment de la loi de transition énergétique de 2015. Par ce biais, elle a lancé la généralisation du compteur Linky sur son territoire.

Gazpar : l’homologue de Linky pour le gaz

En parallèle de Linky, GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz est chargé d’installer Gazpar, le compteur communicant de gaz. Le déploiement du compteur Gazpar interviendra entre 2017 et 2022.

Ce compteur orange permet de relever quotidiennement la consommation de gaz des ménages et des professionnels. Comme Linky, il offre aux fournisseurs de gaz la possibilité d’établir des factures au réel et non basées sur une estimation de consommation.