Pourquoi changer de compteur EDF ?

Le changement de compteur EDF peut intervenir à diverses occasions : 

  • Le remplacement d’un appareil trop vieux et / ou en mauvais état ; 
  • L’installation d’un compteur communicant Linky ; 
  • Le passage d’un compteur monophasé à un compteur triphasé

A noter : L’expression « compteur EDF » est un abus de langage pour désigner les compteurs électriques. Les interventions sur les compteurs ne sont en effet pas du ressort d’EDF, le fournisseur historique d’électricité. C’est Enedis qui a notamment pour mission la gestion des compteurs.

Compteur électrique défectueux : comment demander un changement à EDF ?

Votre compteur apparaît comme vétuste ou dysfonctionne ? Dans ce cas, il est impératif de demander un changement de compteur d’électricité pro. Pour ce faire, vous pouvez contacter le service client de votre fournisseur. Si votre fournisseur est EDF Entreprises, le service client est joignable au 3022. Un conseiller analysera votre demande et la transmettra à Enedis qui traitera votre dossier. Enedis vous transmettra ensuite une proposition d’intervention d’un technicien que vous pourrez accepter.

A savoir : pour les compteurs de gaz, la démarche est la même. Votre fournisseur se mettra en lien avec le gestionnaire du réseau de gaz, GRDF, pour lui demander l’intervention d’un technicien.

Changement de compteur EDF : qu’en est-il du compteur connecté Linky ? 

Linky est le compteur connecté déployé par Enedis dans tout l’Hexagone. Grâce à la technologie courant porteur de ligne (CPL), il transmet vos données de consommation directement au gestionnaire de réseau sans intervention physique d’un technicien. Cela permet aux fournisseurs d’établir des factures d’électricité sur la base de votre consommation réelle

A horizon 2021, il sera installé chez tous les clients particuliers et professionnels disposant d’un compteur d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA. Aucune démarche n’est à réaliser pour demander la pose du compteur Linky. Enedis vous préviendra environ un mois avant le remplacement de votre ancien compteur EDF. Assurez-vous d’être présent ou d’être représenté ce jour-là. En effet, le technicien Enedis peut demander à avoir accès au disjoncteur ou au tableau électrique de votre entreprise.

Bon à savoir : Il en va de même pour le remplacement de votre compteur de gaz. C’est le gestionnaire du réseau de gaz GRDF qui vous préviendra de l’installation du compteur communicant Gazpar dans vos locaux quelques semaines à l’avance.

La modification de la puissance électrique implique-t-elle un changement de compteur EDF ?

Les plombs sautent régulièrement dans votre local professionnel ? Il est possible que la puissance de votre compteur électrique soit trop faible. Il convient donc de la modifier afin de pallier ce problème. Cette modification implique-t-elle un changement de compteur EDF ?

Changement de puissance sans changement de compteur 

La plupart des modifications de puissance peuvent s’effectuer sans changer de compteur. Il vous faut simplement en faire la demande à votre fournisseur en contactant votre service client. Votre fournisseur se chargera de prévenir le gestionnaire du réseau Enedis. 

Pour les compteurs EDF traditionnels, le compteur électromécanique (qui se reconnaît au disque rotatif situé au milieu du compteur) et le compteur électronique (qui se distingue par son écran digital), le changement de puissance nécessite l’intervention d’un technicien. En général, elle a lieu sous 10 jours ouvrés. Pour les clients qui disposent d’un compteur Linky, l’opération peut être réalisée à distance et sous 24h.

Notez que le prix de l’abonnement varie selon la puissance de votre compteur. Si vous demandez une augmentation de la puissance, votre abonnement (partie fixe de la facture), évoluera donc légèrement à la hausse après cette intervention. Pour connaître le montant exact de votre abonnement en fonction de la puissance choisie, reportez-vous à la grille tarifaire EDF correspondant à votre contrat.

Bon à savoir : Pour changer d’option tarifaire et passer d’une option base à une option heures pleines / heures creuses, inutile de changer de compteur EDF. La démarche est la même que pour une modification de puissance. Il faut simplement vous rapprochez d’EDF afin de formuler votre demande. 

Passage du monophasé au triphasé : un changement de compteur EDF obligatoire 

Les professionnels au profil « Tarif Bleu » disposant d’une puissance souscrite inférieure à 18 kVA ont souvent un compteur monophasé. Il s’agit d’un compteur présentant uniquement une phase électrique. A l’inverse les compteurs d’une puissance supérieure à 18 kVA sont appelés « compteurs triphasés ». Ils sont destinés aux professionnels consommant davantage d’énergie. 

Une entreprise qui grossit, qui installe plus de machines, peut avoir besoin de passer d’un courant monophasé ou triphasé. Dans ce cas, vous devrez faire une demande à EDF. Il se tournera ensuite vers Enedis qui vous mandatera un agent. 

Profils « Tarif Jaune » et « Tarif Vert » : compteur électrique pro et dépassement de puissance

Les profils « Tarif Jaune » sont les clients EDF bénéficiant d’un compteur électrique d’une puissance comprise entre 36 kVA et 250 kVA. Les profils « Tarif Vert » correspondent aux industries et collectivités dont le compteur témoigne d’une puissance supérieure à 250 kVA. Pour s’adapter à l’activité de ces professionnels, ces compteurs pros permettent le dépassement de puissance sans intervention. Lors des dépassements de puissance, l’abonnement EDF sera simplement majoré.

Bon à savoir : Si les dépassements de puissance interviennent régulièrement, c’est probablement que votre abonnement EDF n’est pas adapté à votre entreprise. Dans ce cas, il peut être intéressant de penser à anticiper la fin du contrat et à changer d’offre le temps venu. Pour cela, en amont, pensez à comparer les fournisseurs d’électricité pro. C’est le moyen le plus sûr de trouver la meilleure offre d’énergie pour votre entreprise.

Bon à savoir : le changement de fournisseur n’implique pas de changement de compteur. Cette opération n’entraîne ni coupure de courant, ni aucune intervention technique. En effet, les fournisseurs et le gestionnaire de réseau d’électricité Enedis permettent d’assurer la continuité de l’alimentation électrique.

Changement de compteur et raccordement au réseau électrique 

Le raccordement électrique consiste à brancher des locaux neufs au réseau électrique français. Il ne s’agit donc pas d’un changement de compteur. Cela dit, le processus de raccordement implique bel et bien la pose d’un compteur. Pour demander à être raccordé, vous devez vous tourner vers Enedis. Celui-ci vous fera parvenir un devis relatif aux travaux de raccordement. Les travaux seront lancés une fois le devis accepté. C’est au cours du chantier que sera installé votre compteur. Après les travaux, vous devrez faire vérifier l’installation par le Consuel. Si ceux-ci ont été bien faits, l’organisme vous octroiera une attestation Consuel. Vous pourrez alors souscrire un contrat d’électricité chez EDF ou chez un autre fournisseur afin de mettre en service le compteur. 

A qui incombe le paiement du changement de compteur EDF ? 

Cela dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez. Dans le cas du remplacement d’un compteur obsolète ou de la pose d’un compteur Linky pro, l’intervention est prise en charge par Enedis.

En revanche, si la demande de changement intervient pour un autre motif, vous devrez vous acquitter du montant de la prestation qui varie selon le motif de l’intervention.

Enfin, dans le cas d’un passage d’un compteur monophasé à un compteur triphasé, l’intervention reste à la charge des entreprises. Le prix du changement de compteur EDF est fixé par Enedis. Dans le catalogue des prestations du gestionnaire, il est facturé 402,00 euros. Il en va de même pour le raccordement. C’est au professionnel de s’en acquitter. Le montant varie en fonction du devis transmis par Enedis.