EDF et ENEDIS : des rôles différents

Pour bien comprendre les différences entre Enedis et EDF, il convient d’expliquer les missions de chacun. EDF est un fournisseur d’électricité pour les professionnels, les entreprises, les collectivités et les particuliers. Son rôle est d’acheter de l’énergie ou de la produire et de la revendre aux consommateurs finaux. Enedis est un distributeur. Il s’occupe d’acheminer l’électricité jusqu’au consommateur final.

On peut faire un parallèle avec la vente en ligne. EDF serait alors une boutique de e-commerce. Les consommateurs peuvent y commander des produits. Enedis aurait alors le rôle de la poste. Il se charge simplement de livrer le produit mais ne le vend pas.  

EDF, le fournisseur historique d’électricité

EDF est le fournisseur historique d’électricité. Il est le seul (avec les ELD) à pouvoir proposer des tarifs réglementés en électricité. Il s’agit des tarifs encadrés par l’État. Ils sont déterminés par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). On en entend souvent parler sous le nom de Tarif Bleu. Il s’adresse uniquement aux professionnels avec un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.

En ce qui concerne le gaz, EDF est un fournisseur alternatif d’énergie qui propose des offres de marché, au même titre qu’Eni ou Gazprom pour ne citer qu’eux. Il ne commercialise pas les tarifs réglementés du gaz. C’est l’apanage d’Engie (ex-GDF Suez).

Bon à savoir : vers la fin du tarif réglementé de l’électricité et du gaz

Les tarifs réglementés du gaz disparaitront le 31 décembre 2020 pour les clients non résidentiels.La suppression du Tarif Bleu d’EDF interviendra quant à elle partiellement, à cette même date. Les entreprises concernées par la suppression toujours clientes de ces tarifs devront automatiquement passer en offre de marché.

Elles peuvent décider de s’orienter vers un des concurrents d’EDF ou vers le fournisseur historique. En cas d’oubli, pas de coupure de courant ou de gaz ! Elles seront simplement basculées en offre de marché chez les fournisseurs historiques. Sans avoir négocié de contrat, elles risquent donc de se retrouver avec des factures plus élevées. Vous êtes dans ce cas ? Pensez à anticiper l’échéance. Si vous souhaitez comparer les offres d’électricité et de gaz naturel, vous pouvez utiliser notre comparateur énergie pour les entreprises.

Comparer les fournisseurs d’énergie

Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité

Indépendant des fournisseurs d’énergie, Enedis est une filiale d’EDF. Par délégation de service public, il s’occupe d’acheminer les électrons depuis le réseau de transport, géré par RTE, vers les consommateurs professionnels et particuliers. Pour faire simple, Enedis distribue l’électricité sur 95% du territoire.

C’est cette autonomie vis-à-vis des fournisseurs qui garantit la parfaite homogénéité de qualité d’électricité et de service quel que soit le fournisseur que vous choisissez.

Mais, son rôle va plus loin que la distribution. En charge des compteurs électriques pour le compte des collectivités territoriales, il réalise toutes sortes d’interventions techniques. :

Les entreprises locales de distribution (ELD)

D’autres acteurs locaux comme Électricité de Strasbourg ou GEG à Grenoble exploitent également le réseau électrique, sur décision des communes. On les appelle les entreprises locales de distribution (ELD). Elles sont présentes sur 5% du territoire français.

Dans ces zones, elles font également office de fournisseur historique. Elles ont donc le droit de vendre les tarifs réglementés de l’électricité au même titre qu’EDF.

Les systèmes informatiques de ces régies étant différents de ceux d’Enedis, les fournisseurs alternatifs y sont peu présents. En effet,  il est parfois compliqué pour eux de s’adapter à ces dispositifs informatiques si particuliers. Le jeu de la concurrence n’y est donc pas très développé. Cela étant, certains fournisseurs comme ekWateur s’y lancent peu à peu.

EDF et ENEDIS : pourquoi une confusion ?

On a parfois du mal à mesurer les différences entre EDF et Enedis du fait de leur histoire commune. En effet, pendant longtemps EDF a été l’acteur unique de référence sur le marché de l’électricité.

EDF et Enedis (ex-ERDF) : un passé commun

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le gouvernement français décide de créer un monopole d’Etat dans l’électricité. Cela vise à assurer un service public de l’électricité de qualité. En 1946, voit le jour Electricité de France (EDF). Cette entité s’occupe de la fourniture comme de la distribution et du transport.

A l’époque, les consommateurs n’ont pas le choix de leur fournisseur d’électricité. Ils sont obligés de faire appel à EDF. Une exception est faite pour les entreprises locales de distributions qui appartiennent déjà à des communes. Elles répondent aux enjeux de service public de l’électricité.

Libéralisation du marché de l’électricité : la création d’Enedis

En 1999, commence l’ouverture à la concurrence sur le marché de l’électricité. Elle s’adresse alors aux entreprises industrielles disposant d’une consommation supérieure à 100 GWh d’électricité par an. En 2004, la concurrence s’étend à toutes les entreprises et collectivités de l’Union européenne. Puis, en 2007, c’est au tour du segment des particuliers d’être libéralisé.

Pour éviter les conflits d’intérêt, il est alors décider de séparer les activités de fourniture et de distribution. Cette mesure s’attache à favoriser la bonne mise en place de la concurrence sur le marché de l’électricité. Grâce à un distributeur indépendant, tous les fournisseurs ont accès au réseau de manière égale. EDF n’est ainsi pas favorisé.  

Cela se traduit par la création d’Enedis en 2008. L’entreprise s’appelait alors ERDF. Il s’agit d’une filiale d’EDF.

Sur le marché du gaz, un processus similaire s’opère. Sont créés deux structures différentes : GRDF et Engie. GRDF devient l’opérateur de distribution de gaz en France et Engie, le fournisseur historique de gaz.

Une confusion EDF et Enedis toujours d’actualité

A l’heure actuelle, les consommateurs ont des difficultés à saisir les différences entre EDF et Enedis. 

Cela s’explique pour des raisons historiques, une culture de l’énergie très ancrée autour d’EDF. Aujourd’hui, EDF occupe encore une place prépondérante sur le marché de l’électricité. Il reste le premier fournisseur en termes de part de marché.

D’après la CRE, au 31 mars 2020, sur le segment des petits sites non-résidentiels, à savoir les professionnels et collectivités avec un compteur de moins de 36 kVA, EDF dispose du plus grand portefeuille de clients. Les chiffres sont parlants :

  • 64% de ces consommateurs sont encore souscrits au tarif réglementé ;
  • 12% sont en offre de marché chez EDF
  • 24% ont un contrat souscrit chez un fournisseur alternatif.

La situation est relativement similaire chez les entreprises avec une puissance souscrite plus importante, les profils « Tarif Jaune » avec un compteur d’une puissance comprise entre 36 kVA et 250 kVA et les profils « Tarif Vert »avec un compteur d’une puissance supérieure à 250 kVA. Pour ces professionnels, les tarifs réglementés ont disparu mais EDF demeure le fournisseur numéro 1.

59% des sites moyens non résidentiels sont encore clients d’EDF ainsi que 56% des grands sites non résidentiels.

EDF apparaît donc comme l’interlocuteur principal sur le marché de l’électricité et des expressions comme « compteur EDF », « raccordement EDF » viennent entériner cette confusion.

A noter : EDF n’est pas le fournisseur le moins cher du marché. Pour faire des économies sur vos factures d’électricité professionnelles, n’hésitez pas à comparer les offres d’électricité.