La fiche d’opération standardisée CEE IND-UT-123 concerne la mise en place d’un moteur premium de classe IE3 conformément à la norme NF EN CEI 60034-30-1. Cette fiche est destinée aux entreprises industrielles qui cherchent à améliorer l’efficacité énergétique de leurs opérations en utilisant des moteurs plus performants.

Fiche IND-UT-123 : qu’est ce qu’un moteur premium de classe IE3 ?

Un moteur premium de classe IE3 est un composant essentiel dans de nombreuses applications industrielles. Conçu pour offrir des performances supérieures en matière d’efficacité énergétique, il répond aux normes les plus strictes en matière de rendement.

La classe IE3, conformément à la norme IEC 60034-30-1, est synonyme d’économies d’énergie substantielles, d’une durée de vie prolongée et d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les moteurs IE3 sont souvent utilisés dans l’automatisation industrielle, la manutention de matériaux, les pompes, les compresseurs, les ventilateurs, et d’autres applications exigeantes. Ils contribuent à optimiser les opérations, à réduire les coûts d’exploitation et à respecter les réglementations environnementales.

Fiche IND-UT-123 : quels sont les objectifs ?


La fiche standardisée IND-UT-123 a pour principal objectif d’encourager l’adoption de moteurs premium de classe IE3 dans l’industrie. Pour atteindre cet objectif, elle définit les conditions et les incitations pour la mise en place de tels moteurs, tout en respectant les normes de qualité et d’efficacité énergétique requises.

Cela s’inscrit dans un contexte plus large de lutte contre le gaspillage d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, conformément aux normes européennes.

Quels sont les moteurs pouvant bénéficier des certificats d’économie d’énergie ?


La fiche standardisée IND-UT-123 établit clairement les critères d’éligibilité pour les moteurs susceptibles de bénéficier des certificats d’économie d’énergie (CEE). Elle distingue deux catégories de moteurs, conformément à la norme NF EN CEI 60034-30-1.

  • Les moteurs achetés entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2016 : pour être éligibles, ces moteurs doivent avoir une puissance nominale comprise entre 7,5 kW inclus et 375 kW inclus.
  • Les moteurs achetés à partir du 1er janvier 2017 : les moteurs de cette catégorie doivent avoir une puissance nominale comprise entre 0,75 kW inclus et 375 kW inclus.

Cette distinction vise à cibler spécifiquement les moteurs qui présentent le plus grand potentiel d’efficacité énergétique, encourageant ainsi l’adoption de moteurs premium de classe IE3.

Quelles sont les conditions pour l’attribution de certificats d’économie d’énergie pour les moteurs IE3 ?


Pour bénéficier des CEE dans le cadre de la mise en place d’un moteur premium de classe IE3, plusieurs conditions doivent être remplies.

Intervention d’un professionnel


L’installation du moteur premium doit être réalisée par un professionnel. Cette exigence garantit que l’installation est effectuée correctement, maximisant ainsi l’efficacité énergétique du moteur.

Plage de puissance nominale


La puissance nominale du moteur doit être supérieure ou égale à 0,12 kW et inférieure ou égale à 1 000 kW pour être éligible à cette opération standardisée.

Preuve de réalisation de l’opération


La preuve de réalisation de l’opération doit mentionner la mise en place du moteur premium de classe IE3 conformément à la norme ci-dessus, ainsi que la puissance nominale du moteur. Cette documentation permet de vérifier la conformité de l’opération et le respect des critères.

En son absence, la preuve de réalisation doit mentionner la marque, la référence et la puissance nominale du moteur installé. Cette mention doit obligatoirement être accompagnée d’un document du fabricant certifiant que l’équipement installé est bel et bien un moteur premium de classe IE3, conforme à la norme NF EN CEI 60034-30-1.

Quelle est la durée de vie conventionnelle du moteur premium de classe IE3 ?


La fiche standardisée IND-UT-123 établit des durées de vie conventionnelles pour les moteurs mis en place dans le cadre de cette opération. Elle est de 15 ans pour les moteurs de puissance nominale inférieure ou égale à 15 kW, et de 20 ans pour les moteurs de puissance nominale supérieure à 15 kW. Cette différenciation tient compte des charges de travail et de l’usure attendues pour les moteurs de différentes tailles. La connaissance de ces durées de vie sont importantes pour évaluer les avantages à long terme de l’utilisation de moteurs premium de classe IE3 en termes d’efficacité énergétique et de réduction des coûts.

Comment est calculé le montant des certificats d’économie d’énergie pour un moteur premium de classe IE3 ?


La fiche d’opération standardisée IND-UT-123 établit également les montants de certificats en kWh cumac attribués. Ces montants servent d’incitatif financier pour encourager l’adoption de moteurs premium de classe IE3. Ils varient en fonction de la puissance nominale du moteur, conformément à la formule suivante :

  • Pour les moteurs avec 15 kW < P ≤ 1000 kW, le montant est calculé ainsi : 1 900 x P + 23 800.
  • Pour les moteurs dont la puissance nominale (P) est comprise entre 0,12 kW et 15 kW, le calcul est : 2 900 x P + 7 300.
Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.