Un comparateur CEE (Certificat d’Economies d’Energie) vous aide à trouver la prime énergie la plus élevée pour des travaux en entreprise. Cela permet de minimiser le reste à charge afin de rentabiliser plus vite vos travaux d’efficacité énergétique. Comment comparer les primes CEE ? Comment se faire accompagner ?

Comment comparer les primes CEE en 2022 ? Les étapes

Aujourd’hui, dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), la quasi totalité des fournisseurs d’énergie proposent des primes énergies. Ce sont, en effet des obligés et ils doivent obtenir un certain nombre de CEE pour remplir des objectifs fixés par l’Etat. Un comparateur de primes cee permet de voir les avantages et les inconvénients de chaque offre.

D’autres acteurs, des non obligés, ont également vu le jour. Ils proposent des primes énergies et valorisent les CEE obtenus sur un marché auprès des obligés. C’est par exemple le cas de la Prime Effy. Face à l’abondance d’offres, il convient d’utiliser un comparatif de primes CEE. Voici les critères à regarder.

1. Vérifier que l’opérateur ouvre ses primes aux professionnels

Tout d’abord, il faut regarder si la prime à laquelle vous voulez prétendre est disponible pour les entreprises ou les copropriétaires. Certains acteurs réservent leurs offres aux particuliers. C’est, par exemple, le cas de la Prime Energie Leroy Merlin.

2. Comparer les travaux éligibles aux CEE

Une fois que vous savez quels opérateurs peuvent financer des travaux d’efficacité énergétique en entreprise, il faudra regarder quels travaux ils peuvent prendre en charge. Les travaux éligibles aux CEE sont définis par des fiches d’opérations standardisées de l’Ademe.

Il existe plusieurs grands types de travaux :

  • L’isolation ;
  • La réfection du chauffage ;
  • La ventilation ;
  • L’amélioration des processus et équipements.

    Pour savoir quels travaux vous permettront de faire le plus d’économies d’énergie, vous pouvez réaliser un audit énergétique.

    3. Faire un comparatif des montants de primes cee

    Chaque obligé fixe le montant de la prime comme bon lui semble. Le montant peut donc varier, bien qu’un minimum soit établi. Ainsi, la Prime Energie EDF ne sera pas la même que la Prime Energie Total ou Antargaz. C’est pourquoi il est conseillé à tous ceux qui veulent en bénéficier de comparer les différentes offres. Vous pourrez ainsi bénéficier de la meilleure offre de rachat de travaux pour votre entreprise.

    D’autant que vous êtes libre de choisir la Prime Énergie Pro qui vous convient le mieux, même si elle n’est pas versée par votre fournisseur énergétique.

    4. Se renseigner sur les modalités de versement

    Attention, il n’y a pas que le montant de l’aide qui compte. Pensez également à vérifier comment celle-ci vous sera versée : chèque, virement ou encore bons d’achats. Le délai de paiement peut également varier et doit être vérifié si vous comptez rapidement sur cet somme.

    Quelle est la meilleure prime CEE ?

    Il n’y a pas de meilleure prime énergie dans l’absolu. Chaque offre CEE dispose d’avantages et d’inconvénients. Certaines primes énergies peuvent être plus adaptées que d’autres à votre activité, d’où l’intérêt de bien comparer les primes cee.

    Comparateur CEE : passer par un courtier en énergie

    Le recours à un tiers permet de déléguer la comparaison des primes CEE. En passant par un courtier en énergie, comme Opéra Energie, vous trouverez la meilleure offre de rachat de travaux. Nos experts analysent les meilleures opportunités pour vous et assurent la gestion administrative de votre dossier jusqu’à l’obtention du financement.

    Bref rappel sur le CEE

    Les CEE sont les Certificats d’économies d’énergie, également appelés Primes Énergie, mis en place en 2005 via la loi POPE (Programmation fixant les Orientations de la Politique Energétique). Il s’agit d’un système mis en place par l’État qui demande à des « obligés » de faire des économies d’énergie, en obtenant un certain nombre de certificats.

    Ces obligés sont les fournisseurs d’énergie et les fournisseurs de carburant. Les économies réalisées sont calculées en kilowattheure cumac (kWh cumac).

    Pour obtenir ces certificats, les professionnels cités ci-dessus ont plusieurs moyens : ils peuvent par exemple acheter des CEE sur un marché géré par le registre Emmy ou aussi inciter les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique, en finançant une partie. Ils valorisent les opérations réalisées auprès du Pole National des CEE (PNCEE).

    Zoom sur les CEE précarité

    Nous sommes aujourd’hui dans la 5ème période des CEE. Pour la 5e période, qui s’étend de 2022 à 2025, l’objectif national est de 2 500 TWh cumac. Une part de ces économies d’énergie doit être réalisée au profit des ménages en situation de précarité énergétique. Les ménages très modestes peuvent ainsi bénéficier d’une prime CEE plus élevée. Pour cette 5e période, 730 TWhc doivent être consacrés aux opérations qui concernent ces ménages précaires.

    Caroline Dusanter
    Caroline Dusanter

    Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

    Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.