Baisser ses coûts tout en s’assurant de ne pas perdre en qualité n’est pas une chose évidente pour les chefs d’entreprise. Ce ne sont pas les artisans qui diront le contraire ! Néanmoins, il existe un poste sur lequel il peut être facile de réaliser des économies : celui de l’électricité. A condition de s’adresser au bon fournisseur d’électricité pour votre activité artisanale ! Comment trouver le meilleur fournisseur d’électricité quand on est artisan ?

Le prix de l’électricité, un frein à la compétitivité des artisans

On consomme davantage d’énergie lorsqu’on a besoin de températures élevées et que les équipements nécessaires à son activité sont toujours branchés… les artisans peuvent en témoigner !

C’est ainsi que le secteur de la boulangerie, pâtisserie, chocolaterie utilise une quantité d’énergie qui représente en moyenne 2,6 % du chiffre d’affaires. L’équipement lié à la cuisson peut parfois représenter jusqu’à 2 / 3 du poste énergie : ce type de machines fonctionnant principalement à l’électricité, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence pour trouver le contrat le plus adapté à vos besoins ! Mais il n’est pas facile de faire son choix à l’heure où les fournisseurs d’électricité pro se multiplient et que la lisibilité des offres se complexifie.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon une étude réalisée par le Centre National d’Innovation pour le Développement durable et l’Environnement dans les Petites entreprises (CNIDEP) 20 % des boulangeries / pâtisseries auraient un abonnement supérieur à la puissance de compteur nécessaire. L’étude relève encore que près d’1 boulangerie sur 4 aurait souscrit une option heures creuses/heures pleines alors qu’elle n’en a aucun besoin !

Les métiers de bouche ne sont pas les seuls concernés : tous les artisans doivent pouvoir optimiser leur facture d’électricité en optant pour le bon contrat auprès du bon opérateur !

Quel fournisseur d’électricité pour mon entreprise artisanale ?

Il n’y a pas un meilleur fournisseur d’électricité professionnel dans l’absolu. Chacun propose des structures de prix et des options différentes. En général, les artisans ont le choix entre plusieurs grands types d’offres :

  • les offres aux tarifs réglementés ;
  • les offres à tarifs indexés sur les tarifs réglementés ;
  • les offres à prix fixes.

Le Tarif Bleu, le tarif réglementé de l’électricité

Pratiqué par EDF et les entreprises locales de distribution (ELD), le tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité a été supprimé pour la majorité des entreprises au 31 décembre 2020. Il a été maintenu pour les petites entreprises avec moins de 10 salariés et dont le bilan est inférieur à 2 millions d’euros. Il peut donc concerner encore un bon nombre d’artisan.

Le Tarif Bleu d’EDF est fixé par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Il évolue deux fois par an. Il ne s’agit pas du contrat le moins cher mais plutôt d’un prix baromètre.

Les offres à tarif indexé sur le TRV

Les offres indexées sur le TRV propose un pourcentage de réduction sur le prix du kWh d’électricité par rapport au prix commercialisé par EDF. L’artisan s’assure de bénéficier de prix inférieurs aux TRV. En revanche, il ne se protège pas des hausses de prix. En cas d’augmentation du Tarif Bleu, sa facture grimpera.

Les offres à prix fixes

Les offres à prix fixes proposent un prix de l’électricité stable sur 1 à 4 ans. Dans un contexte de hausse des prix, elles permettent de se prémunir des vagues d’augmentation sur le long terme.

Quels autres éléments prendre en compte ?

Le prix de l’électricité est le premier critère de choix d’un artisan. Mais d’autres éléments peuvent être mis dans la balance comme :

  • Les conditions d’engagement ;
  • L’origine de l’électricité (nucléaire ou électricité verte) ;
  • La qualité du service client ;
  • La possibilité de souscrire une offre de gaz ;
  • les options proposées par le fournisseur (facture dématérialisée, espace client, suivi de consommation, etc.).

Tous ces critères doivent être passés en revus pour trouver le fournisseur au meilleur rapport qualité prix. Pour vous accompagner, vous pouvez faire appel à un courtier en énergie, comme Opéra Energie. Un expert sélectionnera les meilleures offres pour votre profil et négociera les conditions d’engagement et de reconduction du contrat.

Bon à savoir : faire baisser sa facture d’énergie grâce à la rénovation

Afin de réduire leur facture d’électricité professionnelle, les artisans peuvent entamer des travaux d’isolation et de réfection du chauffage dans leurs locaux. Ce faisant, ils diminueront la consommation énergétique de leurs bureaux. Pour financer les travaux, les artisans sont éligibles à la Prime Energie, lancée dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Proposées par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburants, les Primes Energies prennent en charge les chantiers de rénovation thermique menés par des professionnels Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Pour trouver la meilleure offre de rachat de travaux, vous pouvez comparer les primes CEE.