La fiche d’opération standardisée CEE IND-BA-113 concerne la mise en place de lanterneaux d’éclairage zénithal dans des bâtiments industriels existants en France métropolitaine. Elle fournit des directives spécifiques pour l’installation de lanterneaux d’éclairage zénithal, avec l’objectif de bénéficier des certificats d’économies d’énergie (CEE) associés. Focus sur les divers aspects évoqués dans le cadre de l’opération IND- BA-113 : de la performance thermique au montant des CEE, en passant par les conditions de mise en place.

Quelles sont les conditions de la mise en place des lanterneaux d’éclairage zénithal pour bénéficier des CEE ?

FICHE CEE IND BA 113

La mise en place de lanterneaux d’éclairage zénithal dans les bâtiments industriels vise à optimiser leur efficacité énergétique en mettant à profit l’entrée de la lumière naturelle dans les locaux.

Pour bénéficier des CEE, cette installation, telle que décrite dans la fiche standardisée IND-BA-113, peut être effectuée sous plusieurs formes :

  • lanterneau avec des costières ;
  • lanterneau ponctuel d’éclairage naturel fixe ;
  • lanterneau ponctuel d’éclairage naturel ouvrant ;
  • lanterneau zénithal continu;
  • quel que soit le type de lanterneau zénithal, l’éclairage électrique du bâtiment d’installation doit être automatiquement piloté en fonction de la lumière naturelle.

Quelles sont les conditions pour la délivrance de certificats dans le cadre de l’opération IND-BA-113 ?

Pour obtenir des CEE conformément à la fiche IND-BA-113, il est essentiel que l’installation des lanterneaux soit effectuée par un professionnel qualifié. De plus, les lanterneaux doivent respecter certaines normes en matière de conductance thermique, de durabilité et de transmission lumineuse. Plus précisément :

  • la conductance thermique des lanterneaux d’éclairage ponctuels fixes doit être inférieure ou égale à 2 W/m².K ;
  • tandis que celle des lanterneaux continus fixes et ouvrants et des lanterneaux ponctuels ouvrants doit être inférieure ou égale à 2,5 W/m².K ;
  • la classe de durabilité des lanterneaux, quant à elle, doit être de niveau ∆A ;
  • et le facteur de transmission lumineuse totale τD65 doit être compris entre 45 % et 65 %.

Conformité aux normes de l’Union européenne


Toutes ces spécifications sont conformes aux normes européennes EN 14963 pour les lanterneaux d’éclairage zénithal continus et EN 1873+A1 pour les lanterneaux d’éclairage zénithal ponctuels. De plus, l’installation des lanterneaux doit être accompagnée d’un pilotage automatique de l’éclairage électrique basé sur la détection de lumière naturelle.

Obligation de faire réaliser une étude par un professionnel


Avant l’installation, une étude préalable de dimensionnement des ouvrages d’éclairage naturel doit être réalisée par un professionnel ou un bureau d’étude. Cette étude détaille les caractéristiques des lanterneaux, leur nombre, leur utilisation prévue (pour des besoins d’éclairage ou pour des nécessités d’évacuation des fumées), leur emplacement dans le bâtiment, ainsi que la zone horizontale soumise à l’éclairage de la partie translucide de chaque équipement.

Preuve de la réalisation


Il est nécessaire de fournir une preuve de réalisation. Celle-ci doit inclure les informations suivantes :

  • le nombre de lanterneaux installés ;
  • leur conductance thermique Urc ;
  • la surface horizontale de projection de la zone éclairée par la paroi translucide (At flat) ;
  • le facteur de transmission lumineuse totale τD65 ;
  • , et la classe de durabilité des lanterneaux.

En l’absence des informations ci-dessus, il est nécessaire de fournir des détails concernant l’installation de lanterneaux d’éclairage zénithal accompagnés par un document du fabricant. Ce document doit attester que les équipements installés sont bien des lanterneaux d’éclairage zénithal. Il doit préciser leur conductance thermique, leur facteur de transmission lumineuse totale τD65 et leur classe de durabilité. L’étude de dimensionnement préalable à la mise en place des lanterneaux constitue le document justificatif spécifique à l’opération IND-BA-113.

Fiche IND-BA-113 : quelle est la durée de vie conventionnelle des lanterneaux d’éclairage zénithal ?


Selon la fiche standardisée IND-BA-113, la durée de vie conventionnelle des lanterneaux d’éclairage zénithal est de 20 ans. Cette indication sert à évaluer la rentabilité de l’installation, car elle permet de déterminer sur quelle période les économies d’énergie générées par les lanterneaux seront prises en compte.

Comment est calculé le montant des certificats d’économie d’énergie pour les lanterneaux d’éclairage zénithal ?


Le montant des CEE dépend de la zone climatique dans laquelle se trouve le bâtiment industriel. La fiche standardisée IND-BA-113 divise les zones climatiques en trois catégories : H1, H2 et H3. Chacune de ces zones a un montant en kWh cumac par m² spécifique, qui est respectivement de 3 400, 4 000 ou 6 400. Ce montant est multiplié par l’aire de la projection horizontale de la surface éclairante de la paroi translucide (At flat) de l’ensemble des lanterneaux installés en m² (S).

L’At flat correspond à la plus petite section de passage de la lumière naturelle à travers les lanterneaux. Cette formule de calcul permet de déterminer le montant total des certificats d’économie d’énergie que l’installation des lanterneaux générera en fonction de la zone climatique et de la surface éclairante totale des lanterneaux.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.