La fiche d’opération standardisée IND-BA-112 fait référence à un système de récupération de chaleur sur une tour aéroréfrigérante dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) pour les industries. Voici les économies d’énergie réalisables et les financements prévus.

Fiche CEE IND-BA-112 : récupération de chaleur fatale sur une tour aéroréfrigérante

FICHE CEE IND-BA-112

La fiche CEE IND-BA-112 permet d’expliquer les exigences pour installer un dispositif afin de valoriser la chaleur fatale au niveau d’une tour aéroréfrigérante dans un procédé de production.

Une tour aéroréfrigérante est utilisée dans les industries pour refroidir l’eau qui a été chauffée dans le cadre de ces processus. Normalement, la chaleur absorbée par l’eau est dissipée dans l’atmosphère. Cependant, avec un système de récupération de chaleur fatale, cette énergie peut être récupérée et réutilisée ailleurs dans l’installation industrielle.

La mise en place de ce système permet de réduire la consommation d’énergie d’une industrie. A ce titre, elle peut faire l’objet d’un financement dans le cadre des CEE pour l’industrie.

Qu’est-ce qu’une fiche standardisée CEE ?

La fiche standardisée CEE est un document établi par l’Ademe qui présente une opération éligible aux certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle permet de découvrir les critères d’éligibilité de cette opération. Afin de décoder une fiche standardisée CEE, il est important de comprendre sa structure et les informations qu’elle contient :

  • le public visé (IND pour les CEE industrie) ;
  • la catégorie de travaux (UT pour les utilités) ;
  • un numéro d’identification unique associé à chaque fiche.

On compte environ 40 fiches d’opérations standardisées pour l’industrie, comme par exemple, IND-UT-134 qui précise les modalités d’installation d’un système de mesurage d’Indicateurs de Performance Energétique (IPE)

Quelles conditions pour bénéficier de la fiche IND-BA-112 ?

Les systèmes de récupération éligibles doivent être installés en amont d’une tour aéroréfrigérante (TAR), qui peut être humide, sèche, ou hybride, en circuit fermé ou ouvert.

Pour être valide dans le cadre des CEE, la puissance thermique évacuable à la TAR doit être inférieure ou égale à 7 MW. De son côté, la puissance thermique récupérée, appelée Qrécup, doit être inférieure à 0,7xQtar.

Fiche CEE IND-BA-112 : quelles économies d’énergie en attendre ?

Les économies d’énergie réalisables avec l’opération standardisée IND-BA-112 sont mesurées en kWh cumac (cumulés et actualisés). Elles dépendent du mode de fonctionnement de l’entreprise et de la puissance thermique récupérée.

Pour les calculer on pose le calcul suivant =

Montant en kWh cumac par kW x Puissance thermique récupérée (Qrécup)

Mode de fonctionnement du site industrielMontant en kWh cumac par kW
1x8h12 100
2x8h26 700
3x8h avec arrêt le week-end36 400
3x8h sans arrêt le week-end51 000
Coefficient d’activité – opération IND-BA-112

IND-BA-112 : quel montant en euros ?

Le montant en euros des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) pour l’opération standardisée IND-BA-112 varie en fonction de la quantité de kWh cumac économisés et des conditions de valorisation des CEE, qui diffèrent selon la taille de l’entreprise. Pour les petites et moyennes industries, les opérateurs de CEE offrent habituellement une prime énergie, dont le montant est calculé selon des barèmes qui leur sont propres.

Caroline Dusanter
Caroline Dusanter

Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.