Tous les commerçants ne peuvent pas souscrire les mêmes contrats de gaz et d’électricité. Selon votre profil de consommateur, autrement dit selon vos besoins et usages en électricité comme en gaz, vous aurez plutôt intérêt à vous adresser à tel ou tel fournisseur d’énergie quand un autre commerçant trouvera plus avantageux de souscrire une offre gaz ou électricité chez un autre acteur du marché.

A quel fournisseur d’électricité s’adresser quand on a un commerce ?

p>Pour savoir à quel fournisseur d’énergie vous adresser pour votre contrat d’électricité, il faut déterminer votre profil consommateur. De manière générale, on peut distinguer deux types de profils de consommation d’électricité parmi les commerçants :

  1. Les commerçants avec une faible consommation d’électricité :

Il s’agit des professionnels dont la puissance de compteur n’excède pas les 36 kVA. Ces commerçants ont une consommation d’électricité pour des usages classiques, tels que l’éclairage, le fonctionnement d’appareils électriques… C’est par exemple le cas des magasins de vêtements, mais aussi des magasins de bouche de petite taille, des petites blanchisseries…

  1. Les commerçants moyens consommateurs d’électricité :

Il s’agit des professionnels dont la puissance de compteur est supérieure à 36 kVA mais inférieure à 250 kVA. Dans le cadre de leur activité, ces commerçants utilisent des appareils électriques spécifiques, comme les fours électriques des boulangers, les chambres froides et les vitrines réfrigérées pour les bouchers-charcutiers, les lave-linges pour les pressings.

Quel type de contrat d’électricité peut souscrire un commerçant ?

Il existe des contrats d’électricité pour les commerçants à tarifs réglementés et d’autres à prix de marché. Attention seuls les commerçants petits consommateurs d’électricité peuvent prétendre souscrire une offre aux tarifs réglementés, c’est-à-dire les commerçants avec une puissance de compteur inférieur à 36 kVA.

Contrat d’électricité aux tarifs réglementés :

Les tarifs réglementés de vente (TRV) d’électricité sont fixés et régulièrement mis à jour par les ministères de la Transition Écologique et Solidaire et de l’Économie et des Finances, après consultation de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Les TRV d’électricité sont généralement réévalués une fois par an, au mois d’août ; ils peuvent être réévalués exceptionnellement deux fois, comme cela a été le cas en 2018.

Seul EDF, qui est le fournisseur historique, et les ELD (on en compte 160 pour l’électricité) peuvent proposer des offres aux tarifs réglementés.

Un contrat d’électricité en offre de marché 

Offres électricité à prix indexé 

Le prix de l’électricité est librement fixé par le fournisseur d’énergie et évolue selon un indice de référence et une périodicité indiqués dans le contrat.

En électricité, le prix indexé suit généralement, à la hausse comme à la baisse, l’évolution du tarif réglementé.

Offres électricité à prix fixe 

Les fournisseurs d’électricité s’engagent à maintenir un prix de l’électricité fixe sur une période de consommation prédéfinie. Cette période peut être de 1,2, 3 ou même 4 ans, permettant ainsi aux consommateurs de lisser leur budget électricité sur plusieurs années.

A quel fournisseur de gaz s’adresser quand on a un commerce ?

Pour savoir à quel fournisseur d’énergie vous adresser pour votre contrat de gaz, il faut déterminer votre profil consommateur. De manière générale, on peut distinguer deux types de profils de consommation de gaz parmi les commerçants.

  1. Les commerçants petits consommateurs de gaz 

Il s’agit des professionnels qui utilisent le gaz naturel uniquement pour chauffer leurs locaux professionnels, ainsi que pour la production d’eau chaude sanitaire. Typiquement, c’est le cas des magasins de vêtement, des instituts esthétiques, des librairies, des tabac presse, des épiceries…

  1. Les commerçants moyens consommateurs de gaz 

Ces professionnels utilisant le gaz naturel dans leur process de production, leur consommation est logiquement plus élevée et requiert une offre adéquate. On pense aux carrossiers avec leurs cabines de peinture, aux commerces de fabrication de meubles mais aussi aux imprimeries ou aux activités en lien avec le traitement et le revêtement des métaux.

Quel type de contrat de gaz peut souscrire un commerçant ?

Il existe des contrats de gaz pour les commerçants à tarifs réglementés et d’autres à prix de marché. Attention seuls les commerçants petits consommateurs de gaz peuvent prétendre souscrire une offre de gaz aux tarifs réglementés, c’est-à-dire les commerçants avec une consommation < à 30 000 kWh/an.

  1. contrat de gaz aux tarifs réglementés :

Les tarifs réglementés de vente (TRV) de gaz sont fixés et régulièrement mis à jour par les ministères de la Transition Écologique et Solidaire et de l’Économie et des Finances, après consultation de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Les TRV du gaz sont arrêtés une fois par an au mois de juillet et évoluent chaque mois en fonction de la hausse ou de la baisse du prix du gaz naturel sur les marchés. Seul le fournisseur historique Engie et une vingtaine d’entreprises locales de distribution sont en mesure de proposer des offres de gaz aux tarifs réglementés.

  1. contrat de gaz en offre de marché :
  • Offres gaz à prix indexés : le prix du gaz évolue en suivant un indice de référence, précisé dans le contrat. Il peut par exemple être indexé sur les tarifs réglementés, sur le prix de gros du gaz naturel mais aussi sur le prix du fioul, du pétrole.
  • Offres gaz à prix fixe : le même prix du gaz HT est garanti toute la durée du contrat, mais il sera impacté par les évolutions des taxes, contributions et, bien souvent, des couts liés à l’acheminement.