Les coûts de l’électricité pour un commerçant vont varier en fonction de la manière dont il va utiliser cette énergie. Si l’électricité fait partie du process de production du commerce (chaîne du froid, machines, etc…), la consommation sera logiquement plus élevée. En effet, lorsqu’on est commerçant, trouver le fournisseur d’électricité le moins cher pour mener à bien son activité et répondre aux besoins de sa consommation d’électricité est primordial. Le coût lié à cette charge n’est pas à prendre à la légère. On distingue deux types de profils de consommateurs d’électricité parmi les commerçants : le commerçant qui utilise l’électricité dans son process de fabrication et celui qui utilise l’énergie électrique à peu de choses près comme un particulier, pour s’éclairer ou se chauffer. Comment trouver le meilleur fournisseur d’électricité pour un commerçant ?

Comment trouver le fournisseur d’électricité le moins cher ?

Pour trouver le fournisseur qui propose l’offre la plus adaptée à la consommation énergétique d’un commerçant, ce dernier doit d’abord connaitre ses besoins pour comparer les offres et les différents fournisseurs du marché français de l’énergie. Pour cela, il devra réaliser une estimation de consommation.

Estimer sa consommation

La consommation en électricité est exprimée en kWh. On peut la calculer de deux manières :

  • Sur la base de la consommation réelle de l’activité du commerçant, à relever directement sur son compteur
  • Sur la base d’une estimation réalisée par le fournisseur au moment de souscrire le contrat

Tout va dépendre de la manière de consommer l’énergie, surtout si le commerçant s’en sert en plus dans ses process de fabrication.  

Une boulangerie par exemple devra régler une facture moyenne d’environ 5 000€ HT/an. Un restaurant, 3 000€ HT/an environ. Un garage automobile ? 2 400€ HT/an. Une blanchisserie paiera, quant à elle, en moyenne une facture d’électricité de 3 000€ HT/an.

Comparer les offres

En 2007, l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence a fait naitre une multitude de fournisseurs français, appelés fournisseurs alternatifs. En plus d’EDF Entreprises, le fournisseur historique des professionnels, sont apparus des fournisseurs concurrents tels que Vattenfall, Planète Oui, Enercoop, Alterna, TotalEnergies, Eni, etc.

Il faudra distinguer :

Le tarif réglementé de vente

Les Tarifs Réglementés de Vente de l’électricité (TRV) sont décidés par les pouvoirs publics et proposés uniquement par EDF (Tarif Bleu) et les entreprises locales de distribution (ELD).

Depuis le 31 décembre 2020, le Tarif Bleu n’est plus accessible aux entreprises et professionnels ayant une puissance de compteur inférieure ou égale à 36 kVA. Ces professionnels sont obligés de souscrire une offre au prix du marché parmi la liste des fournisseurs alternatifs. 

Font exception à la fin des tarifs réglementés de l’électricité, les entreprises de moins de 10 salariés avec un bilan inférieur à 2 millions d’euros.

Les offres du marché

Il existe des offres à prix indexé ou à prix fixe, comme expliqué ci-après. Ces offres vont varier en fonction du fournisseur alternatif.

Quid de la qualité de l’électricité ?

Les nouveaux fournisseurs d’énergie électrique dits alternatifs  proposent ainsi des tarifs plus attractifs tout en proposant la même énergie que l’opérateur historique. En effet, c’est ENEDIS, filiale d’EDF, qui est en charge de la distribution de l’électricité sur 95% du territoire français et qui fait le lien entre les producteurs, les fournisseurs et les consommateurs. Et, contrairement à ce que l’on croit encore trop souvent, sachez que changer de fournisseur d’électricité n’entraine aucune interruption de fourniture d’énergie ! De même, les interventions en cas de panne d’électricité ne sont pas du ressort d’un fournisseur, quel qu’il soit, mais d’ENEDIS. 

Comment souscrire le contrat d’électricité le moins cher pour son commerce ?

Dans une facture d’électricité, en plus du prix de l’énergie et de son acheminement, on compte aussi les taxes et le prix de l’abonnement. Si les montants des taxes sont toujours les mêmes quel que soit le fournisseur, le prix de l’abonnement et le prix du kWh vont varier. C’est la dessus que l’on peut mettre en concurrence les fournisseurs.

Les fournisseurs d’électricité les moins chers proposent des tarifs de 5 à 20 % moins élevés que l’opérateur historique. Les tarifs sont fixes ou indexés. On parle de tarifs fixes quand le kWh est au même prix sur une période définie. Le prix de l’énergie ne changera pas pendant toute la durée du contrat. Si le commerçant opte pour un contrat au tarif indexé, le prix du kWh évoluera en fonction du marché de l’électricité et la facture pourra donc évoluer à la baisse mais aussi à la hausse.

Les critères à comparer

Pour bien comparer les offres plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • Les tarifs d’abonnements proposés par le fournisseur ;
  • Le prix du kWh au moment de la souscription. Celui-ci peut varier selon différentes options tarifaires ;
  • Le service client qui devra être réactif et efficace ;
  • Le choix d’une électricité d’origine renouvelable ou non ;
  • Les offres de service spécialement dédiées aux commerçants ;
  • La durée de l’engagement.

Les options tarifaires

Il existe différentes options tarifaires sur lesquelles sont basées les coûts du kWh.

L’option Base ou tarif de Base

Le prix du kWh est fixe tout au long de l’année et il ne varie pas, quelle que soit l’heure de la journée. Le prix de l’abonnement est souvent moins cher.

L’option Heures Pleines / Heures Creuses

Le prix du kWh d’électricité varie selon les heures de la journée. En heures creuses, le coût est généralement 25% moins cher que le tarif Base. Cette réduction du coût horaire de l’électricité a souvent lieu entre 22h et 7h. Mais en heures pleines, le kWh est 10% plus cher que le tarif de base.

Les offres qui dépendent de la saison (été/hiver)

Il s’agit de tarifs déterminés selon les saisons et les heures pendant lesquels un commerçant consomme son électricité. Le prix sera donc plus ou moins élevé selon les moments de consommation. Hiver ou été, Heures Pleines ou Heures Creuses, ce type d’offres peut être intéressant, par exemple, dans le cadre d’une activité saisonnière ou fluctuante selon les heures de la journée. Il suffit d’identifier en amont ses besoins en électricité pour trouver la bonne formule.

S’engager pour la transition énergétique avec une offre verte

Le commerçant peut aussi décider de souscrire une offre verte, auprès d’un fournisseur d’électricité verte.

En faisant ce choix, il vient participer au développement d’une énergie verte et garantie d’origine renouvelable. En effet, grâce au mécanisme des garanties d’origine (GO), l’électricité est produite à partir d’une source d’énergie renouvelable avant d’être injectée sur le réseau électrique.

Faut-il résilier son contrat ?

Une fois que vous avez trouvé le contrat d’électricité le plus avantageux, il ne vous reste plus qu’à résilier votre contrat actuel ! Si vous êtes au tarif réglementé et que vous souhaitez passer en offre de marché, vous n’avez pas besoin d’envoyer un courrier de résiliation à EDF. La seule signature d’un contrat en offre de marché avec un fournisseur alternatif suffit !

En revanche, résilier une offre de marché pour souscrire une offre d’électricité moins cher nécessite d’attendre la fin du contrat actuel. La grande majorité de ces offres sont en effet à durée déterminée et le client est ainsi souvent engagé pour une période allant de 12 à 48 mois. Et elles intègrent généralement des indemnités de résiliation anticipée au coût assez dissuasif ! Vous trouverez la date de fin de contrat sur votre contrat d’électricité ou sur votre facture. Vérifiez également le délai de résiliation que vous vous êtes engagé, de manière contractuelle, à respecter. Il varie, évidemment, à la fois selon les fournisseurs et selon les offres, mais dans l’ensemble il faut attendre entre 30 et 90 jours.

Faire appel à un courtier

Pour plus de simplicité, il est possible de faire appel à un courtier en énergie, comme d’Opéra Énergie. Une démarche simple s’organise en 4 étapes, accompagnée par un consultant énergie :

  • analyse des données et spécificités de consommation ;
  • comparaison des offres des fournisseurs dans un rapport synthétique basé sur un budget annuel tout inclus ;
  • formalités de souscription d’une nouvelle offre et de résiliation de l’actuelle ;
  •  présence tout au long de la durée de vie du contrat.
Charlotte Martin
Responsable Communication

Sophie-Charlotte MARTIN, Conceptrice-Rédactrice spécialisée

Titulaire d'un master 2 en Lettres Classiques, complété d'un master 2 en Communication et d'un cycle web marketing à la CCI de Lyon, Sophie-Charlotte est intervenue sur des sujets aussi B2C que B2B, on et off line.

Régulièrement confrontée aux problématiques tertiaires et industriels, elle s'est spécialisée en énergie. Aujourd'hui, elle garantit au quotidien la direction et la production éditoriale de l'entreprise. Sophie-Charlotte MARTIN est Responsable éditoriale d'Opéra Energie.