D’où vient le gaz naturel que nous consommons ?

Depuis la fermeture du gisement de Lacq en 2013, la totalité du gaz naturel utilisée sur le territoire est importée. L’Hexagone a un des portefeuilles de pays fournisseurs les plus diversifiés d’Europe, aux premiers rangs desquels on trouve la Norvège, la Russie, les Pays-Bas, l’Algérie, le Nigéria et le Qatar. Cela lui permet de minimiser les risques géopolitiques et de sécuriser ses approvisionnements en gaz.

Comment le gaz naturel arrive t-il en France?

En France, le gaz arrive par gazoducs à 70%, via des interconnexions gazières importantes du fait de ses frontières avec cinq pays européens au nord et au sud. Les 30% restant sont livrés par bateaux méthaniers sous forme liquéfiée (GNL) afin de réduire son volume. Il est ensuite regazéifié avant d’être injecté dans le réseau régional français et d’être acheminé jusqu’aux consommateurs finaux.

Comment s’organise la distribution du gaz naturel ?

Avant d’être acheminé jusqu’au consommateur final, le gaz naturel transite par des sites de stockage installés près des gisements ou des zones de consommation. Ils permettent d’assurer l’équilibre entre l’offre, c’est-à-dire les approvisionnements tout au long de l’année, et la demande qui varie selon les saisons. Stocker une partie du gaz garantit donc un approvisionnement continu.

La gaz naturel est acheminé par le réseau de transport géré en France par GRTgaz et Teréga dans le quart sud-ouest de la France. C’est ensuite GRDF qui transporte le gaz depuis le réseau de transport GRTGaz jusqu’au consommateur final, dans les 9500 communes raccordées.