La France est le 4ème marché gazier européen avec une consommation de l’ordre de 50 gigamètres cube (Gm³), soit 10 % de la demande de l’Union européenne. Ne produisant pas de gaz, elle est obligée de s’approvisionner auprès de pays producteurs sur le marché européen. Elle doit donc importer son gaz naturel pour fournir les plus de 10 millions de Français qui en consomment chaque jour. Le marché du gaz en France est donc international. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la Russie n’est pas la première source gazière auprès de laquelle la France va s’approvisionner. D’où vient le gaz naturel consommé dans l’Hexagone ? Comment est-il acheminé vers les entreprises et logements ? Dans ce contexte, comment trouver le contrat le moins cher pour mon entreprise ?

D’où vient le gaz naturel que nous consommons ?

Depuis la fermeture du gisement de Lacq en 2013, la totalité du gaz naturel utilisée sur le territoire est importée. L’Hexagone a un des portefeuilles de pays fournisseurs les plus diversifiés d’Europe, aux premiers rangs desquels on trouve :

  • la Norvège (36 %*) ;
  • la Russie (20 %) ;
  • les Pays-Bas (8 %) ;
  • le Nigéria (8 %) ;
  • l’Algérie (7 %) ;
  • le Qatar (4 %).

*Les chiffres indiqués représentent les pourcentages des importations en France en 2020, d’après le Ministère de la Transition Écologique.

Cela lui permet de minimiser les risques géopolitiques et de sécuriser ses approvisionnements en gaz naturel.

Approvisionnement en gaz et guerre en Ukraine

Cependant, avec la situation géopolitique actuelle, l’acheminement du gaz depuis la Russie est perturbé. À cause de la guerre en Ukraine, il est question d’arrêter les importations de gaz russe en Europe.

Dans le mix énergétique de l’Europe, le gaz représente 20 %, dont 40 % venant de Russie. C’est la raison pour laquelle les pays européens cherchent une solution pour se procurer du gaz auprès d’autres producteurs. Les pays européens évoquent également une stratégie d’achats communs.

Les États-Unis se sont également engagés à livrer à l’Europe 15 milliards de mètres cube supplémentaires de gaz naturel liquéfié d’ici la fin de l’année. Cela correspond à environ 10 % du gaz russe importé par les pays européens.

La situation vient aussi compromettre le projet de gazoduc Nord Stream 2, un gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne en passant par la mer Baltique qui a été achevé en septembre et dont le remplissage a débuté en octobre.

Comprendre le marché de détail du gaz naturel en France

Quels sont les différents acteurs et leur intervention ?

Sur le marché du gaz oeuvrent différents acteurs aux missions très différente. On distingue ainsi :

  • Les producteurs : ils produisent le gaz (Russie, Norvège, Qatar, etc.)
  • Les transporteurs : ils vont acheminer le gaz produit via des gazoducs (Téréga et GRTGaz)
  • Le distributeur : il distribue le gaz aux consommateurs, gère le bon état du réseau de distribution et du déploiement du compteur intelligent Gazpar (GrDF)
  • Les fournisseurs : ils font le lien entre le producteur, le distributeur et les consommateurs (Engie, Alterna, Antargaz, Dyneff gaz, Endesa, Energem, Eni, Gazprom, Iberdrola, Naturgy, TotaEnergies, Uniper, Vattenfall etc.)

Approvisionnement en gaz : comment se passent le transport et la distribution ?

En France, le gaz arrive par gazoducs à 70%, via des interconnexions gazières importantes du fait de ses frontières avec cinq pays européens au nord et au sud. Les 30% restant sont livrés par bateaux méthaniers sous forme liquéfiée (GNL) afin de réduire son volume. Il est ensuite regazéifié avant d’être injecté dans le réseau régional français et d’être acheminé jusqu’aux consommateurs finaux.

Avant d’être acheminé jusqu’au consommateur final, le gaz naturel transite par des sites de stockage installés près des gisements ou des zones de consommation. Ils permettent d’assurer l’équilibre entre l’offre, c’est-à-dire les approvisionnements tout au long de l’année, et la demande qui varie selon les saisons. Stocker une partie du gaz garantit donc un approvisionnement continu.

La gaz naturel est acheminé par le réseau de transport géré en France par GRTgaz et Teréga dans le quart sud-ouest de la France. C’est ensuite GRDF qui transporte le gaz depuis le réseau de transport GRTGaz jusqu’au consommateur final, dans les 9500 communes raccordées.

Comment s’opère le stockage du gaz naturel en France ?

Contrairement à l’électricité, le gaz naturel peut être stocké en masse. Ce dispositif de stockage permet un approvisionnement en gaz continu. Storengy et Térega sont en charge de stocker le gaz en France. 

Pour pallier la crise actuelle et réduire la dépendance énergétique de la France envers la Russie, les pouvoirs publics ont pris la décision d’installer un terminal flottant de stockage au Havre. Raccordé au réseau de gazoducs d’Engie, il permettrait d’augmenter les capacités d’importation de gaz naturel liquéfié de la France.

Le rôle des fournisseurs de gaz

On peut donc se demander à quoi servent les fournisseurs ? Leur mission est de faire le lien entre le distributeur et les consommateurs. Ce sont eux qui établissent les contrats de fourniture en gaz aux particuliers et aux professionnels.

Approvisionner son entreprise en gaz : comment choisir son fournisseur ?

Depuis 2007 et l’ouverture du marché du gaz et celui de l’électricité, les fournisseurs historiques – Engie (anciennement GDF) pour le gaz et EDF pour l’électricité – ont dû partager le monopole du marché du gaz naturel et de l’électricité avec de nouveaux fournisseurs. Ces derniers, appelés fournisseurs alternatifs, proposent des offres toujours plus concurrentielles.

Les offres de gaz pour les pros

En France, il existe 3 types d’offres, dont les tarifs fluctuent différemment :

  • Offre selon les tarifs réglementés de vente (TRV) : ces tarifs sont fixés par les pouvoirs publics et peuvent évoluer tous les mois, à la hausse comme à la baisse, en fonction du coût d’approvisionnement, du prix du marché de gros, des coûts de transport et de distribution. 
  • Offre au prix de marché fixe : le fournisseur va fixer un prix pour toute la durée du contrat.
  • Offre au prix de marché indexé : le prix va varier en même temps que celui du marché.

Zoom sur les offres de biogaz

Certains fournisseurs proposent des offres de biométhane, un gaz vert, issu des énergies renouvelables. Cela permet aux entreprises de s’engager dans la transition énergétique. Il est possible de cumuler cela avec une offre d’électricité verte.

Comparer les fournisseurs de gaz à l’aide d’un courtier

Depuis la reprise post-covid, les prix du gaz naturel ont beaucoup varié, subissant de fortes augmentations. Or, pour un professionnel, la souscription au gaz est un choix important car l’énergie est une part conséquente de ses dépenses globales. Les entreprises ont particulièrement intérêt à se faire accompagner au moment de choisir un fournisseur de gaz. Elles peuvent pour cela définir leurs postes principaux de consommation ainsi que leur répartition annuelle, consulter leur facture de gaz ou encore demander conseil.

En faisant appel à un courtier en énergie, comme Opéra Énergie, il est possible de simplifier la prise de décision et fiabiliser la comparaison tarifaire, et non pas de lister tous les fournisseurs existants. Grâce à son expertise, le courtier sélectionne d’une part les principaux fournisseurs en gaz, et d’autre part ceux qui proposent une valeur ajoutée supplémentaire correspondant le mieux à votre activité.