Le prix spot de l’électricité évolue toutes les heures. Contrairement aux produits à terme, il est vendu sur les marchés de gros la veille pour le lendemain. Régi par l’Epex Spot, le marché comptant, dit aussi day-ahead est fixé selon le principe du merit order. Cela permet de favoriser la transition énergétique. Plus en détail, voici comment se structurent les prix sur le marché spot.

Qu’est-ce que le prix spot de l’électricité ?

Selon la définition de RTE, « les prix spot sont les prix établis sur le marché de l’électricité par les bourses le jour J pour le lendemain ». La fixation du prix de l’électricité dépend de plusieurs variables. Pour dessiner leurs offres, les fournisseurs d’électricité se basent sur :

  • L’ARENH, l’accès régulé à l’énergie nucléaire historique. Ce dispositif impose à EDF, le fournisseur historique d’électricité en France, de vendre jusqu’à 100 TWh d’électricité nucléaire à un prix de 42 € / MWh.
    • Le prix spot de l’électricité, le prix du MWh changeant du jour pour le lendemain.
    • Les prix à termes sur les marchés de gros, un prix fixé sur plusieurs jours à plusieurs mois.

    Ces trois éléments influent sur le prix du kWh d’électricité et ses évolutions.

    Quelle est la différence entre prix spot et marché à termes ?

    Sur les marchés de gros coincident deux types d’échanges :

    • Le marché spot, qui reflète les coûts de production en temps réel. Le prix du kWh évolue toutes les heures et les traders peuvent l’acheter la veille pour le lendemain.
    • Le marché à terme qui permet de sécuriser l’achat de volumes sur le moyen terme ou le long terme. Les livraisons peuvent aller jusqu’à 3 ans.

    Le recours au marché à termes permet au fournisseur de stabiliser son budget en amont de la revente. Le marché spot, le marché comptant, quant à lui permet d’optimiser les achats en fonction des besoins réels des clients.

    Epex spot : le fonctionnement de la bourse de l’électricité

    Les transactions journalières se font sur la bourse de l’électricité appelée Epex Spot. Elle est née de la fusion entre :

    • La bourse française de l’énergie Powernext ;
    • Et la bourse allemande European Energy Exchange (EEX).

    Le prix de l’électricité y est fixé selon le principe du merit order. Chaque centrale de production est appelée selon un ordre de priorité qui dépend du coût marginal de production. Ce coût marginal dépend :

    • Du coût de l’énergie primaire (gaz, fioul, charbon, uranium, biomasse). Il est inexistant pour l’énergie solaire et pour l’éolien ;
    • Du prix du carbone ;
    • Des coûts de maintenance et d’entretien des parcs de production  ;
    • Des taxes sur l’énergie, etc.

    Il évolue ainsi toutes les 30 minutes. Ce merit order permet d’appeler en priorité les énergies renouvelables, moins chères à produire et de favoriser ainsi la transition énergétique.

    Quel est le prix du MWh d’électricité sur le marché spot ?

    Le prix du MWh d’électricité dépend de l’heure et du jour sur les marchés spots. Vous pouvez suivre l’évolution du prix de l’électricité heure par heure sur l’outil Eco2mix de RTE. A titre d’exemple, le 2 janvier 2023 à 8 heures du matin, le prix du MWh d’électricité était de 149,8 €.

    Quel impact sur la facture des professionnels ?

    La plupart des contrats d’électricité pour les entreprises incluent une partie indexée sur les marchés spot. Autrement dit, la majorité des entreprises possède un contrat en offre de marché, elles subissent ainsi les fluctuations sur le marché de gros de l’électricité. Ces dernières années, du fait de la crise de l’énergie, les prix de gros de l’électricité ayant fortement augmenté, de nombreux professionnels et entreprises ont vu leurs factures d’énergie flamber.

    2023 s’ouvre sur une accalmie. Les prix de l’électricité semblent baisser. Sur le marché spot, le 4 janvier à 8h00 du matin, le prix de l’électricité s’échangeait aux alentours de 134,16 € le MWh contre 178,91 € à la même date, l’an passé.

    Pour stabiliser leur budget énergie et leur facture d’électricité, les entreprises peuvent se tourner vers des contrats à prix fixes. Ils garantissent un prix du kWh HT stable sur 1 à 4 ans. Afin de trouver la meilleure offre pour eux, les professionnels ont tout intérêt à comparer les fournisseurs d’électricité en faisant appel à un courtier en énergie, comme Opéra Energie.

    Caroline Dusanter
    Caroline Dusanter

    Diplômée d’un Master 2 du CELSA-Paris Sorbonne, Caroline s’est lancée comme rédactrice et chargée de communication éditoriale indépendante en 2017. Intéressée par les problématiques liées à la transition énergétique et à la mobilité, elle travaille avec Opéra Énergie depuis 2019.

    Experte sur les problématiques liées à l'énergie et la rénovation énergétique, elle ambitionne à travers ses articles de faire de la pédagogie sur le marché du gaz et de l’électricité, en constante évolution.