Qu’est-ce qu’un compteur de gaz professionnel ?

Le compteur de gaz est un appareil qui mesure la quantité de gaz consommée en m3 par un professionnel sur un site. Il en existe deux types en France, Le compteur traditionnel dit « compteur sec » et le compteur Gazpar, plus moderne.

Les données de consommation des compteurs permettent aux fournisseurs de gaz d’établir la facture des entreprises et professionnels. En revanche, les fournisseurs ne sont pas les gestionnaires du compteur. Ils ne gèrent pas les opérations telles que :

  • L’installation et la mise en service ;
  • La relève du compteur de gaz pro ;
  • La maintenance, etc.

C’est GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz de l’Hexagone qui s’en occupe. En effet, par mesure d’équité, au moment de la libéralisation du marché de l’énergie en France, les activités de GDF (aujourd’hui Engie) et GRDF ont été séparées. Cela a permis aux fournisseurs d’être sur un pied d’égalité pour l’accès au réseau  au lieu d’avantager GDF, le fournisseur de gaz historique. C’est la raison pour laquelle en cas de changement de fournisseur, vous n’aurez pas besoin de changer de compteur. Cela signifie également que le processus de relève du compteur de gaz est le même quel que soit votre fournisseur (EDF, Engie, Total Direct Energie, etc.). 

Fonctionnement et relève du compteur de gaz classique

Le compteur traditionnel de gaz a pour fonction de mesurer le gaz. Il n’est pas connecté à distance avec les infrastructures du gestionnaire de réseau. Impossible, donc, d’effectuer la relève de ce compteur pro à distance : la relève se fait manuellement. Sur le compteur traditionnel, vous pouvez lire de nombreuses informations, à savoir :

  • le numéro de compteur,
  • le matricule ;
  • l’index.

Pour relever son compteur de gaz d’entreprise, il faut trouver l’index de consommation. Il s’agit des 5 chiffres blancs sur fond noir. Vous devrez les communiquer en ligne, sur le site internet de votre fournisseur. En revanche, il n’est pas utile de noter les chiffres sur fond rouge.

Fonctionnement et relève du compteur Gazpar

Gazpar est le compteur intelligent déployé par GRDF en France. A horizon 2022, tous les bâtiments raccordés au gaz en seront équipés. Via une technologie radio, le compteur communicant Gazpar envoie deux fois par jours à GRDF les données de consommation de gaz naturel de l’entreprise. Il est donc possible de le relever à distance. D’autre part, grâce à une plateforme en ligne, les professionnels peuvent suivre leur consommation au quotidien.

Où se trouve le compteur de gaz d’une entreprise ?

 Au moment de l’emménagement dans de nouveaux locaux, il est indispensable de procéder à une première relève de votre compteur de gaz professionnel. Cependant, il n’est pas toujours évident de savoir où il se situe. En effet, l’emplacement du compteur de gaz dépend de chaque entreprise. Le compteur de gaz peut se trouver à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment. A l’intérieur, il est souvent près de la porte d’entrée ou de la chaudière. A l’extérieur, il peut être situé dans le local technique, sur le palier, dans la cage d’escalier, etc.

Pour en connaître l’emplacement, n’hésitez pas à le demander au moment de l’état des lieux des bureaux à l’ancien occupant des locaux.

Pourquoi mes consommations sont-elles en mètres cube alors que ma facture indique des kWh ?

Alors que les compteurs mesurent en m3, les factures de gaz sont établies sur la base d’une autre unité : le kWh. Lors de la relève du compteur de gaz de l’entreprise, si vous voulez comprendre votre consommation, il est nécessaire de convertir les mètres cubes en kWh, en les multipliant par le coefficient thermique. Malheureusement, l’exercice n’est pas des plus aisés. En effet, le coefficient thermique est déterminé par trois variables : la composition du gaz, l’altitude et la pression de livraison.C’est pourquoi, pour aider les consommateurs de gaz à le calculer, GRDF a mis en ligne sur son site un convertisseur m3-kWh.

La tache reste plus simple pour les professionnels disposant d’un compteur Gazpar. En effet, ils n’ont plus de calcul à faire puisque la consommation en kWh est disponible sur un espace en ligne.

Procéder à la relève de son compteur de gaz pro

Le relevé de compteur GRDF intervient deux fois dans l’année. Les clients raccordés au gaz reçoivent un avis de passage environ 2 semaines avant la venue du technicien GRDF. Si le compteur est à l’intérieur du logement, ils doivent impérativement être présents ou se faire représenter. Sinon, ils peuvent procéder à une auto-relève du compteur et la communiquer au gestionnaire de réseau.

Par ailleurs, il est impératif de relever son compteur de gaz professionnel dans d’autres circonstances :

  • Lors d’un déménagement d’entreprise puisqu’il faudra souscrire à un nouveau contrat de gaz et résilier le précédent ;
  • Lors d’un simple changement de fournisseur de gaz.

La télé-relève : comment cela fonctionne-t-il ?

Alors que les compteurs Gazpar ont entamé leur déploiement il y a peu, certaines entreprises disposent parfois de solutions de télérelevé depuis déjà plusieurs années. Grâce à un dispositif connecté, les industries peuvent suivre au quotidien leur consommation de gaz. Cela leur permet de bien comprendre leurs postes de dépenses énergétique et de les réduire. Elles peuvent ainsi optimiser leurs factures par la suite.

Ces solutions sont souvent bien pratiques pour les entreprises. D’autant plus qu’elles ne s’attachent pas simplement à relever le gaz. La plupart du temps, elles procèdent également à un relevé du compteur électrique et du compteur d’eau. Les professionnels peuvent alors centraliser leurs données de consommation sur un espace client et envisager des stratégies pour réaliser des économies d’énergie.

Que faire en cas d’erreur de relevé de compteur de gaz professionnel ?

Tous les 6 mois environ, la relève de votre compteur d’entreprise est faite par GRDF. Ces données sont ensuite transmises à votre fournisseur qui établit vos factures de gaz. Si ces dernières vous paraissent démesurées par rapport à votre consommation, il se peut que l’employé de GRDF ait fait une erreur de relève. Il peut également s’agir d’un erreur d’auto-relève. Dans les deux cas, il n’y a pas de soucis à se faire. Il faut juste prendre rendez-vous avec GRDF qui viendra procéder à une nouvelle relève pour régulariser la situation auprès de votre fournisseur. Les trop-perçus pourront alors vous être remboursés. A l’inverse, en cas de sous-estimation de la consommation, vous devrez payer à votre fournisseur la différence entre la consommation prévue et votre consommation réelle.