Quid de son contrat de gaz en cas de déménagement d’entreprise ? En effet, si vous déménagez, vous devez penser à équiper vos nouveaux locaux ou votre nouveau site d’un accès au gaz afin de ne pas ralentir votre activité pro et de ne pas perdre un temps précieux. Comment changer de contrat de gaz ? A quel moment entamer les démarches ? Comment résilier son contrat actuel ? Quelles sont les formalités de souscription ? Quel fournisseur de gaz choisir ? Pour tout savoir sur les démarches et les bons réflexes à adopter en cas de déménagement, voici les points essentiels à ne pas manquer.

Votre entreprise déménage : anticiper les démarches liées au contrat de gaz pro

La première règle est d’anticiper le déménagement de votre contrat de fourniture en gaz à votre future adresse. En s’y prenant tôt, on évite des retards d’installation ou des retards administratifs. Attention, car un retard au niveau de votre contrat gaz peut avoir des conséquences directes sur votre activité, surtout si le gaz rentre dans votre processus de fabrication et de production.

Anticiper les délais d’échéance

Afin de ne pas subir de désagréments, il faut signaler à votre fournisseur de gaz professionnel que vous allez changer de site. En signalant votre déménagement à l’avance, vous anticipez le délai d’échéance et permettez ainsi à votre partenaire énergie gaz de prendre les devants pour rédiger un nouveau contrat à votre nouvelle adresse. Et qui dit nouveau contrat dit ouverture à la négociation !

Anticiper les frais de résiliation du contrat

Dans certaines situations, la résiliation d’un contrat de gaz pro peut entraîner des frais supplémentaires de résiliation, que vous ayez souscrit chez le fournisseur historique Engie ou un fournisseur alternatif.

Même s’il est très rare que ces frais s’appliquent dans le cas d’un déménagement pro, vérifiez tout de même avant de lancer les démarches pour résilier votre contrat actuel et souscrire un contrat de gaz chez un concurrent !

Le déménagement d’entreprise : un levier d’économies sur le contrat d’énergie

Le fait de déménager est le bon moment de faire jouer la concurrence au niveau de votre fournisseur de gaz professionnel. Car en déménageant, vous souscrirez obligatoirement un nouveau contrat de gaz pro. Et qui dit nouveau contrat, dit opportunité de changer de fournisseur de gaz pro !

Vous aurez alors le choix de conserver votre fournisseur gaz actuel sur votre nouveau site ou de faire jouer la concurrence et trouver le fournisseur alternatif de gaz le moins cher. Dans tous les cas, même si vous êtes satisfait de votre fournisseur gaz entreprise, il est plutôt opportun de savoir si des offres sont moins chères ailleurs.

L’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence

Le marché des fournisseurs de gaz étant ouvert à la concurrence à l’ensemble des consommateurs pro depuis 2004, vous avez une grande chance de trouver un partenaire énergie gaz moins cher pour votre entreprise.

Cette ouverture à la concurrence a rapidement entrainé l’émergence de nombreux acteurs de l’énergie. Ces derniers sont venus concurrencer les fournisseurs historiques EDF pour l’électricité et Engie (ex GDF SUEZ) pour le gaz, mais aussi les entreprises locales de distribution (ELD). Ces nouveaux acteurs, appelés fournisseurs alternatifs, sont très nombreux sur le marché.

L’évolution du tarif du gaz naturel

Le prix du kWh du gaz est en constante évolution : en fonction de la bourse, de la situation géopolitique internationale, des opérateurs du monde de l’énergie, mais aussi des évolutions réglementaires. Toutes ces évolutions ont entrainé la fin des tarifs réglementés de vente (TRV) pour les consommateurs pros de gaz.

En effet, le tarif réglementé a ainsi peu à peu disparu pour les clients raccordés au réseau de distribution de gaz naturel. Cela concerne les clients qui consomment plus de 30 MWh / an, les infrastructures publiques (écoles, crèches, mairies, hôpitaux…) et les copropriétés dont la consommation est supérieure à 150 MWh / an).

Le fournisseur alternatif est libre de fixer le tarif de ses offres. Le coût de votre facture de gaz comprend le prix de l’abonnement fixe (soit le coût de l’acheminement) + les taxes et contributions, ainsi que le prix de votre consommation de gaz en kilowattheures (kWh) consommés.

Comment trouver l’offre de gaz la moins chère pour son entreprise ?

Une entreprise comme une PME ou une PMI présente un profil de consommation de gaz comprise entre 30 MWh et 5 GWh par an. Si vous décidez d’engager des démarches pour rechercher et / ou changer de fournisseur gaz, il ne faut pas hésiter à faire appel à un courtier en énergie, comme Opéra Energie.

Prendre connaissance des offres

On constate que les offres de gaz sont diverses et peuvent devenir difficiles à analyser. Dans ce cas, il est préférable de s’entourer d’une équipe d’experts du marché qui se chargera de faire le tri parmi toutes les offres disponibles et trouver le fournisseur alternatif le mieux adapté à votre profil d’entreprise.

Petit rappel des différentes offres disponibles sur le marché du gaz :

  • Offres à prix fixe : Cette formule permet de maîtriser son budget gaz sans variation des coûts liés.
  • Offres à prix indexé : Le tarif évolue selon les prix et les conditions du marché gazier, garantissant un certain pourcentage (2, 5, 10, 15 % voire plus) de réduction par rapport au tarif en vigueur.
  • Offres à tarif révisable à la baisse : En cas de baisse du tarif de l’énergie sur le marché, vous profitez de ces baisses.
  • Offres en ligne : Vous gérez votre abonnement uniquement en ligne.
  • Offres vertes : Compensation de vos émissions carbones, utilisation de biogaz et participation directe au développement des énergies vertes en Europe via le mécanisme des garanties d’origine (GO).
  • Offres sur mesure : Si votre entreprise est considérée comme grande consommatrice (> 5 GWh / an), vous aurez droit à des offres 100% personnalisables. Mais il est également possible de personnaliser son offre gaz à partir du moment où vous êtes une entreprise sans seuil de consommation.
  • Offre duale : Consommer électricité et gaz provenant d’un fournisseur unique.

Recourir à un courtier en énergie

En sollicitant des experts du gaz, vous bénéficierez de conseils, et d’un accompagnement dans toutes vos démarches administratives liées à la souscription du nouveau contrat mais aussi d’un suivi expertisé pendant toute la durée de votre engagement ! Cela vous soulagera d’une tâche parfois compliquée et très souvent chronophage pour vous et vos collaborateurs.

En utilisant notre comparateur de gaz, nous confrontons pour vous plusieurs offres de gaz pouvant correspondre aux attentes de votre entreprise, selon les critères et besoins communiqués par vos soins en amont.

Réussir son changement de contrat gaz entreprise

Quel que soit le but de votre déménagement d’entreprise, c’est l’occasion de mettre en concurrence votre fournisseur gaz actuel et d’en changer dans le cas où ce dernier n’est plus compétitif ! Et pour plus d’efficacité, n’hésitez pas à faire appel à des experts du marché gazier pour les professionnels et les entreprises.

Les étapes pour souscrire un nouveau contrat

  1. Signaler rapidement le déménagement à son fournisseur de gaz actuel en lui communiquant la nouvelle adresse de son entreprise et on met fin à son ancien contrat auprès de ce dernier. Le fait de contacter rapidement votre fournisseur est important pour ne subir aucun désagrément lié au changement de contrat.
  2. Mettre en concurrence les fournisseurs de gaz pour trouver le meilleur contrat.
  3. Souscrire un nouveau contrat chez le fournisseur de gaz de son choix. Dans le cas d’un changement de fournisseur, on lui transmet toutes les informations nécessaires pour procéder à la souscription du nouveau contrat (nouvelle adresse, index de votre compteur, le point PCE (Point de Comptage et d’Estimation), et un RIB pour le règlement). Ensuite votre nouveau prestataire s’occupe de toutes les démarches auprès de votre ancien fournisseur.

Le même gaz quel que soit le fournisseur choisi

Il faut savoir qu’en changeant de fournisseur, vous recevez le même gaz. En effet, le gaz est distribué par GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution pour le gaz en France. Ce dernier est en charge de la distribution, de l’entretien du réseau et son bon état, et du déploiement du compteur intelligent Gazpar. C’est aussi lui qui viendra vous dépanner en cas de coupure de gaz, et non votre fournisseur.

Il est différent du fournisseur, qui est en charge de votre consommation de gaz de votre compteur jusqu’à vos machines et autres utilisations. Il fait ainsi le lien entre GRDF et les consommateurs.

Les frais de mise en service

Une fois votre nouveau contrat de gaz souscrit et signé, il faut demander la mise en service du compteur de gaz. Votre fournisseur va alors contacter GRDF qui s’en chargera. Il vous suffit d’accueillir le technicien le jour du rendez-vous.

La mise en service signifie la mise du compteur au nom de votre entreprise. Pensez à vous y prendre à l’avance – au minimum deux semaines avant votre emménagement – afin de bénéficier du gaz dès votre arrivée.

Enfin, sachez que l’ouverture d’un compteur de gaz professionnel n’est pas gratuite. Le montant est le même quel que soit le fournisseur. Son coût dépend des délais de mise en service. En effet plus les délais sont courts, plus il augmente, notamment si vous ne pouvez / voulez pas attendre le délai classique des 10 jours ouvrés.

Cette ultime étape est facturée par GRDF. Le montant apparaitra sur votre première facture, et le fournisseur se charge de le reverser au distributeur.

D’où vient le gaz distribué en Europe ?

En Europe, le gaz provient principalement de Russie (41 %*), de Norvège (16,2 %) et d’Algérie (7,6 %) puis du Qatar (5,2 %) et d’autres pays producteurs de gaz (moins de 5 % venant du Nigéria ou des États-Unis).

La France ne produisant pas de gaz, elle est obligée de s’approvisionner auprès de pays producteurs. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la Russie n’est pas la première source auprès de laquelle la France va s’approvisionner, même si elle reste importante.

Cela complique notamment ses approvisionnements en gaz naturel au vu de la situation géopolitique actuelle. L’Union Européenne est d’ailleurs en train de réfléchir à des solutions pour alléger son indépendance au gaz russe.

En ce qui concerne une entreprise française, la provenance du gaz se compose ainsi :

  • la Norvège (36 %**) ;
  • la Russie (20 %) ;
  • les Pays-Bas (jusqu’en 2029) (8 %) ;
  • le Nigéria (8 %) ;
  • le Qatar (4 %).

*Chiffres communiqués par l’UE pour l’année 2019

**Chiffres communiqués par le Ministère de la Transition Écologique concernant les pourcentages des importations de gaz naturel en France en 2020.