Enedis raccordement : préparer sa demande

Le raccordement consiste à brancher un bâtiment sur le réseau électrique français. C’est un passage obligé pour pouvoir disposer de l’électricité sur un site professionnel.

Qui s’occupe du raccordement ?

En France, plusieurs acteurs sont en charge du raccordement, chacun dans un périmètre défini. Pour les raccordement en basse et moyenne tensions, il faudra vous tourner vers :

Cela concerne donc :

  • Les profils « Tarif Bleu », les professionnels dont le compteur est d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA ;
  • Les profils « Tarif Jaune », les entreprises avec un abonnement à l’électricité supérieur à 36 kVA et inférieur à 250 kVA ;
  • Les profils « Tarifs Vert » avec un compteur d’une puissance supérieure à 250 kVA et raccordé en haute-tension A (HTA). L’appellation est trompeuse, c’est le nom donné à la moyenne tension.

Les industries et collectivités ayant besoin d’un branchement en haute tension B (HTB) ne pourront pas se tourner vers Enedis ou les ELD. Pour un raccordement en haute-tension, il faudra demander à RTE, le chargé du transport de l’électricité en France.

Raccordement Enedis : quels sont les documents nécessaires ?

Avant d’entamer les démarches, il faudra préparer quelques documents. En effet, pour déposer un dossier de raccordement Enedis, vous devrez transmettre au gestionnaire :

  • Une copie de l’autorisation d’urbanisme à demander en mairie ;
  • Des photos du bâtiment à raccorder, du terrain et des installations électriques déjà en place ;
  • Un plan de masse à demander à l’architecte des bureaux ou au promoteur ;
  • Un extrait de cadastre ;
  • Un document stipulant la puissance de raccordement désirée en monophasé ou triphasé.
Bon à savoir

Si les démarches de raccordement vous paraissent compliquées, sachez que vous pouvez vous faire aider par votre fournisseur d’électricité, un électricien ou même votre architecte. Comme l’explique Enedis, « vous pouvez lui demander de vous accompagner ou le mandater pour agir en votre nom et pour votre compte ».

Enedis raccordement : déposer un dossier en ligne

Une fois que vous avez rassemblé toutes ces pièces, vous pouvez déposer votre dossier auprès d’Enedis.

Afin de simplifier les démarches de raccordement, Enedis a mis en place deux solutions en ligne. Elles vous permettent de soumettre un dossier dématérialisé pour une demande de raccordement.

Raccordement électricité petits professionnels  

Pour les consommateurs au profil « Tarif Bleu », il faudra vous rendre sur la plateforme racco-connect et créer un compte. Vous pourrez alors :

  • déposer votre dossier ;
  • suivre son avancement ;
  • dialoguer avec votre conseiller Enedis.

Raccordement électricité « Tarif Jaune » et « Tarif Vert »

Les entreprises nécessitant une puissance de compteur de plus de 36 kVA devront faire une demande directement via un formulaire sur le site d’Enedis.   

Il vous faudra renseigner votre code postal puis choisir le type de bâtiment à raccorder (local, lotissement, site industriel, etc.). Enedis vous demandera alors la puissance de raccordement désirée.

Ensuite, il vous précisera les documents nécessaires au raccordement. Enfin, vous pourrez vous créer un compte et procéder à l’élaboration du dossier.

Déménagement dans des locaux neufs : quelle puissance de raccordement ?

La puissance de raccordement est la puissance maximale que pourra supporter votre compteur électrique. Elle est différente de la puissance souscrite qui correspond à l’abonnement que vous souscrirez chez votre fournisseur. La puissance souscrite est la puissance à laquelle auront accès vos locaux suite à la signature d’un contrat de fourniture.

La puissance de raccordement Enedis est donc forcément supérieure ou égale à la puissance souscrite.

Pour le raccordement, Enedis laisse trois possibilités aux entreprises et collectivités. Elles correspondent aux trois profils de consommateur sur le segment des professionnels :

  • Un raccordement d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA. Pour les puissances de moins de 18 kVA, il faudra choisir entre un compteur monophasé ou triphasé ;
  • Un raccordement compris entre 36 et 250 kVA ;
  • Un raccordement en haute tension (HTA) pour les compteurs d’une puissance supérieures à 250 kVA.

Il est donc très important de bien déterminer la puissance dont vous aurez besoin pour votre activité professionnelle avant le raccordement . Cela déterminera le type de contrat auquel vous pourrez souscrire. Pour cela, le mieux reste de réaliser une estimation de consommation.

Travaux de raccordement : faut-il passer par Enedis ou un électricien ?

Les travaux de raccordement sont divisés en deux. Enedis se charge de la partie qui concerne le réseau d’électricité (branchement, extension du réseau, pose du compteur d’électricité, etc.).

La responsabilité du reste du chantier vous incombe. Il peut s’agir, par exemple, de la pose d’un fourreau dans une tranchée. A ce moment-là, il faudra demander à un électricien de procéder aux installations sur votre terrain.

A noter

C’est lors des travaux de raccordement que sera installé votre compteur électrique et que vous sera remis votre numéro de Point de Livraison (PDL). Pour les petits pros, vous bénéficierez automatiquement d’un compteur Linky.

Raccordement Enedis : prix et délais

Le raccordement à l’électricité peut prendre un certain temps. Il convient d’anticiper cela avant votre déménagement professionnel. En effet, cela prendra entre 10 jours et 3 mois en fonction de la complexité du terrain.

Le coût du raccordement varie également en fonction des travaux à réaliser, de l’emplacement de vos locaux et du choix du branchement. Il faudra compter entre 403 € HT et 2521 € HT pour un branchement. A cela s’ajouteront les opérations à mener sur votre terrain.

Déménagement Enedis : et après le raccordement ?

Les travaux de raccordement sont une première étape pour pouvoir bénéficier de l’électricité. Il faudra ensuite faire vérifier que l’installation électrique est aux normes. Ce n’est qu’une fois cette vérification faite que vous pourrez souscrire un contrat d’électricité pro et faire ouvrir le compteur pour que le courant circule dans vos locaux.

Obtenir l’attestation CONSUEL

Avant de pouvoir souscrire une offre, vous devez obtenir une attestation de conformité Consuel. Il s’agit d’un document prouvant que vos locaux professionnels respectent la réglementation en matière de sécurité électrique.

En général, c’est l’électricien qui travaille sur le chantier qui se charge d’en faire la demande au Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (CONSUEL). Une fois votre requête reçue, le Consuel envoie un agent procéder à des vérifications. Suite à cette visite, si tout est en ordre, vous recevrez votre attestation Consuel.

Souscrire une offre d’électricité

Pour souscrire une offre d’électricité, il faudra simplement vous mettre en contact avec le fournisseur de votre choix. Il vous demandera :

  • Votre numéro de PDL ;
  • Votre relevé de compteur (qui sera à 0) ;
  • Un RIB professionnel ou un moyen de paiement.

Ensuite, il vous proposera un créneau de rendez-vous avec Enedis pour faire ouvrir le compteur. C’est une condition sine qua none pour pouvoir disposer de l’énergie dans vos bureaux.

Bon à savoir

Si vous ne savez pas pour quel fournisseur opter, le mieux reste de comparer les offres d’énergie. En vous faisant aider par un courtier en électricité, comme Opéra Energie, vous pourrez trouver le fournisseur d’électricité le plus adapté à votre activité et à vos besoins. N’hésitez pas à appeler nos conseillers au 04 26 22 93 92. Vous pouvez aussi utiliser notre comparateur d’électricité en ligne.

Comparer les fournisseurs d’électricité pour les entreprises

Mettre en service l’électricité

Si vous bénéficiez d’un compteur connecté, comme le compteur Linky, la mise en service de l’électricité pourra se faire à distance et sous 24h. Elle vous coûtera 42,13 € HT.

Dans les autres cas, Enedis sera obligé de mandater un agent dans vos locaux. La mise en service se fera alors sous 5 à 10 jours. Vous seront facturés 162,89 € HT.

Les tarifs d’ouverture de compteur sont les mêmes quel que soit votre fournisseur. Les sommes correspondantes à la prestation vous seront débitées sur votre première facture d’électricité pro.

Enedis raccordement : les cas particuliers

Le raccordement à Enedis peut aussi intervenir suite à des travaux dans vos locaux.

Installation de bornes de voitures électriques

De plus en plus d’entreprises souhaitent installer des bornes de recharges pour les véhicules électriques. Cela peut servir à leurs clients mais aussi à leurs salariés. La pose de bornes électriques concerne aussi les copropriétés. En effet, depuis 2014, les consommateurs bénéficient d’un droit à la prise. A moins de cas très spécifiques, elles ne peuvent refuser d’installer une borne.

Pour procéder au raccordement des bornes de voitures électriques, vous devrez prendre contact avec Enedis. Le gestionnaire du réseau viendra alors effectuer une visite de terrain. Suite à cela, il sera à même d’établir un devis. L’acceptation du devis permet d’engager les travaux. Dans une copropriété, il est soumis à un vote de l’assemblée générale.

Comme pour les travaux de raccordement standards, Enedis se charge de la partie liée au réseau. L’électricien se charge de la pose de la borne et de sa mise en route.

Autoconsommation solaire : raccordement des panneaux photovoltaïques

L’autoconsommation photovoltaïque permet à une entreprise de produire son électricité et de la revendre, si elle le souhaite. Dans ce cas-là, il est nécessaire de faire raccorder son installation au réseau.

Concernant le raccordement de vos panneaux solaires, si vous disposez d’un compteur d’une puissance inférieure à 36 kVA, vous devrez faire parvenir votre dossier via racco-connect. Sinon, ce sera via l’autre formulaire en ligne.

Enedis fera parvenir à votre entreprise un devis pour le raccordement. Une fois les travaux terminés, l’installation sera soumise au contrôle du CONSUEL. Ensuite, vous pourrez demander la mise en service à Enedis.

En parallèle, pour revendre le surplus d’électricité, vous devrez signer :

  • un contrat de rachat de votre électricité solaire en obligation d’achat, le plus souvent avec EDF OA ;
  • un contrat de Contrat d’Accès et d’Exploitation (CAE) avec Enedis.