Ouverture à la concurrence du marché de l’électricité : l’opportunité de faire baisser sa facture d’énergie pro

Depuis 2004, les professionnels, entreprises et collectivités ne sont plus obligés souscrire leur contrat d’électricité chez EDF. Il en va de même pour le gaz. L’année 2004 met fin au monopole d’Engie (ex-GDF) sur le segment des pro.

Apparaissent alors les tarifs réglementés de l’électricité :

  • Le « Tarif Vert » pour les industries et collectivités au compteur de plus de 250 kVA. Il a disparu en 2016 ;
  • Le « Tarif Jaune » pour les entreprises avec un compteur compris entre 37 et 250 kVA. Il a également pris fin en 2016;
  • Le « Tarif Bleu » pour les professionnels dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA.

A leur côté, on trouve les « offres de marché ». Leurs tarifs ne sont pas réglementés par l’Etat. C’est le fournisseur qui en détermine les prix.

L’énergie électrique est un produit de première nécessité pour les entreprises, petites, moyennes ou grandes. La facture d’électricité fait partie des postes de dépenses incontournables pour les professionnels. L’ouverture à la concurrence offre donc aux entreprises de pouvoir bénéficier d’offres d’électricité moins chères que les tarifs proposés par l’Etat. Mais, aujourd’hui, il existe plus de 160 fournisseurs d’électricité sur le territoire de l’Hexagone. Dans la jungle des offres, pas toujours facile de faire son choix. C’est pourquoi, il est important de bien comprendre les différentes catégories d’offres présentes sur le marché.

Quelles sont les offres proposées par les fournisseurs d’électricité ?

Pour les professionnels et entreprises, il existe plusieurs types d’offres. A côtés des tarifs réglementés, on trouve 3 grandes catégories d’offres :

  • Les offres à tarifs indexés ;
  • Les offres à prix fixes ;
  • Les offres sur mesure.

Le Tarif Bleu, le tarif réglementé de l’électricité

Le Tarif Bleu est le tarif réglementé de l’électricité. Fixé par la CRE, il est seulement proposée par EDF et les entreprises locales de distribution (ELD). Seuls les petits professionnels, avec un compteur de moins de 36 kVA, peuvent en disposer.

A l’heure actuelle, le Tarif Bleu d’EDF reste le plus souscrit en France. En effet, selon la CRE, fin 2019, 66% des petits sites non résidentiels demeuraient client du TRV. Pourtant, il est loin d’être le plus avantageux. En passant chez un fournisseur alternatif, il est possible de trouver une offre d’électricité moins chère.

D’autant plus que la fin du tarif réglementé de l’électricité pro interviendra au 31 décembre 2020. Les TPE, PME et professions libérales devront automatiquement choisir une offre de marché soit chez EDF, soit chez un autre fournisseur d’électricité.

Les offres d’électricité à prix indexés

Il existe deux types d’offres à prix indexés. Pour les professionnels au profil tarif bleu, les fournisseurs proposent des offres à prix indexés sur le tarif réglementé. En cela, elles garantissent un pourcentage de remise sur le prix du kWh ou de l’abonnement à l’électricité par rapport au TRV. En cas d’augmentation du tarif bleu, le prix reste toujours moins cher que le TRV.

Pour les professionnels aux profils « Tarif Jaune » ou « Tarif Vert », les offres sont indexées sur l’ARENH (Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique). Mais qu’est-ce que l’ARENH ?

Il s’agit d’un dispositif mis en place par la Loi NOME de 2010. Pour favoriser la mise en place de la concurrence, les autorités publiques imposent à EDF de vendre une partie de sa production nucléaire (environ 25%) à un prix de 42€/ MWh. Ce prix est fixé et révisé par le gouvernement. Cela dit, le montant de l’ARENH n’a pas changé depuis 2012.

Les offres à prix fixes

Comme son nom l’indique, une offre d’électricité à prix fixe garantit une stabilité du prix de l’abonnement et/ou du kWh HT par rapport pendant toute la durée du contrat (généralement 1, 2, 3 voire 4 ans). Elles offrent l’avantage de prémunir le client des hausses de l’électricité.  

Les offres sur mesure

Les offres sur-mesure concernent les profils qui consomment beaucoup d’électricité. Elles permettent aux consommateurs industriels ou aux collectivités de bénéficier d’un contrat exactement adapté aux besoins de leur activité.

Et les offres vertes dans tout ça ?

On entend beaucoup parler des offres vertes. Il s’agit d’offres d’électricité certifiées par des garanties d’origine. Elles garantissent que pour 1 kWh consommés par le client, 1 kWh d’électricité renouvelable est injecté sur le réseau d’électricité. C’est donc un bon moyen pour les entreprises de financer la transition énergétique.

Ces offres vertes peuvent proposer des tarifs indexés ou à prix fixes. Cela signifie que les offres d’électricité verte peuvent témoigner de prix plus bas que les TRV. Consommer responsable n’est donc pas forcément plus cher.  

Le saviez-vous ? Il est tout à fait possible de souscrire une offre d’électricité auprès d’un fournisseur et de choisir un autre fournisseur de gaz. Il est également possible de souscrire une offre duale auprès d’un seul et même fournisseur d’énergie pro.

Comparer les fournisseurs pour trouver l’offre d’électricité la moins chère

Maintenant que nous avons détaillé les offres qui structurent le marché, il convient de voir comment bénéficier d’une électricité à bas tarif. Chaque profil étant différent, le mieux reste de comparer les fournisseurs pour trouver l’offre d’électricité au meilleur rapport qualité-prix. Mais comment faire ? Procédons par étapes.

Estimer sa consommation d’électricité en entreprise

Mettre en concurrence les fournisseurs d’énergie requiert d’abord de faire le point sur sa consommation d’électricité. Cela vous permettra de déterminer la puissance de votre compteur mais aussi l’option tarifaire à choisir. Les options tarifaires les plus fréquentes pour les profils tarif bleu :

  • Base : le prix du kWh reste stable toute la journée ;
  • Heures pleines / heures creuses : le prix du kWh varie en fonction des heures de la journée.

Pour les consommateurs avec plus de besoins, il est possible de faire varier sa consommation en fonction de différents postes horosaisonniers. Ainsi, le prix du kWh sera plus ou moins élevés en fonction des périodes de l’années (hiver, été, etc).

Les prix, premiers critères de comparaison

Bien évidemment pour trouver un fournisseur moins cher que votre contrat actuel, il faut s’attacher à comparer les prix de l’électricité.

Pour cela, au moment de choisir un contrat d’électricité pro, vous porter attention sur  :

  • Le montant de l’abonnement, la partie fixe de votre facture ;
  • Le prix du kWh d’électricité, à savoir la partie variable de la facture.

Pour les profils « tarif bleu », les grilles tarifaires proposées par les fournisseurs incluent les tarifs d’acheminement (TURPE). En revanche, pour les plus gros consommateurs, ce n’est pas toujours le cas. A vous de voir s’il est plus intéressant pour vous de souscrire à une offre incluant les tarifs d’acheminement ou s’il est moins cher de passer par contrat d’acheminement CARD ou CART, directement avec les gestionnaires de réseau.

Les autres éléments à prendre en compte pour bien choisir son fournisseur d’électricité

Si le prix constitue l’un des critères majeurs, vous devez toutefois mettre dans la balance d’autres informations pour bien choisir votre opérateur d’énergie. Ainsi, il est important pour une entreprise de regarder :

  • La qualité et la disponibilité du service client ;
  • La possibilité de souscrire ou non à une offre de gaz en parallèle ;
  • La provenance de l’électricité ;
  • Les modes de facturation proposés ;
  • Les clauses de résiliation anticipée et la durée du contrat, etc.

Mettre en concurrence les fournisseurs d’électricité n’est pas une démarche aisée, cependant souscrire un contrat d’électricité au meilleur prix est la garantie de réaliser des économies significatives, quels que soient la taille de votre entreprise et votre secteur d’activité ! Au vu du nombre de données à prendre en compte, pour comparer les fournisseurs, vous pouvez utiliser un comparateur d’électricité pro. Ainsi, vous aurez un aperçu complet de toutes les offres présentes sur le marché.

Quand changer de contrat d’électricité pour un fournisseur moins cher ?

Après avoir comparé les fournisseurs, il convient de trouver le moment le plus propice pour changer d’offres. En effet, certaines offres incluent une durée d’engagement quand d’autres vous permettent de résilier votre contrat d’électricité quand bon vous semble.

Fin du tarif bleu de l’électricité pour les pro : une résiliation possible à tout moment

On l’a dit les tarifs réglementés de l’électricité seront supprimés dès le 31 décembre. Si vous êtes encore client du tarif bleu, vous pouvez changer d’offre dès maintenant.

Il vous suffira de souscrire chez le fournisseur de votre choix. Inutile de résilier votre contrat, votre nouvel opérateur s’en occupera à votre place. Cela n’implique ni coupure de courant, ni intervention d’Enedis sur le compteur électrique.

Déménagement professionnel : un changement d’offre d’électricité obligatoire

A l’occasion d’un déménagement, il est obligatoire en France de résilier votre contrat et de souscrire une nouvelle offre. Pour cela, il vous faut contacter votre fournisseur et lui faire parvenir un courrier de résiliation par recommandé en lui indiquant :

  • Le motif de résiliation ;
  • La date de résiliation souhaitée ;
  • Le numéro de contrat et de Point de Livraison (PDL) du compteur électrique. Vous trouverez ces informations sur vos factures.

Puis, le jour du départ, vous devrez envoyer les relevés de compteur à votre fournisseur afin qu’il puisse établir la facture de clôture.

Si vous êtes engagé, anticipez les délais de résiliation, mentionnés contractuellement. Ils vont généralement de 30 à 60 jours. Sinon vous pourriez faire face à des pénalités.

Résiliation anticipée ou arrivée à terme du contrat d’électricité

Attention la plupart du temps, vous ne pouvez pas rompre un contrat en cours sans vous exposer à devoir verser de lourdes pénalités de résiliation anticipée. Il vaut donc mieux attendre la fin du contrat.

1 à 3 mois avant, en fonction des modalités définies par votre contrat, envoyez une lettre en recommandé avec accusé de réception à votre fournisseur lui signifiant votre volonté de ne pas renouveler. Là encore, vous devrez mentionner :

  • La date de résiliation ;
  • Le numéro de contrat ;
  • Le numéro de PDL.

Le dernier jour du contrat, il faudra alors lui transmettre les index de consommation du compteur. Ainsi, il pourra procéder à l’émission de la facture de clôture.

Comment souscrire un contrat d’électricité ?

Pour souscrire un contrat d’électricité pro, il vous faut simplement contacter le fournisseur de votre choix en lui faisant parvenir :

  • L’identité de votre société ;
  • Votre numéro de PDL ;
  • Le relevé de compteur à date.

Si vous ne déménagez pas, votre demande sera prise en compte par le fournisseur et le changement s’opèrera de lui-même.

A l’inverse, dans le cadre d’un déménagement, vous devrez mettre l’électricité en service. C’est pourquoi, à la fin du processus de souscription, vous serez amené à prendre rendez-vous avec Enedis, le gestionnaire de réseau pour faire ouvrir le compteur.

Si vous bénéficiez d’un compteur Linky, l’ouverture pourra se faire à distance. Sinon, Enedis enverra un agent dans vos locaux professionnels le jour convenu avec vous. L’opération de mise en service dure environ 30 minutes. Dans les deux cas, cette prestation vous sera facturée sur votre première facture d’électricité pro. Vous devrez débourser :

  • 18,46 € pour une ouverture classique, sous 5 à 10 jours (ou 24h avec Linky) ;
  • 56,40 € pour une mise en service express, sous 48 ;
  • 149,68 € pour une mise en service d’urgence, sous 24h.

Bon à savoir : pour vous faire aider dans toutes vos démarches, de la comparaison des offres d’électricité à la souscription, n’hésitez pas à contacter gratuitement Opéra Energie au 04 26 22 93 92. Un conseiller vous aidera à trouver une offre d’électricité moins chère pour votre entreprise.