Quand demander l’ouverture d’un compteur électrique ?

L’ouverture du compteur électrique permet la mise en service de l’énergie dans vos locaux, quel que soit le fournisseur choisi. C’est aussi ce qu’on appelle « mettre le compteur à son nom ». Vous aurez besoin de demander une ouverture de compteur d’électricité dans les cas suivants :

  • Un déménagement professionnel, un changement d’adresse ;
  • Lors d’une réouverture suite à une coupure de fourniture d’électricité ;
  • l’installation dans un bâtiment neuf.

On entend souvent parler d’ouverture de compteur EDF. Il s’agit d’un abus de langage. En effet, les compteurs sont la propriété des collectivités locales. Par délégation de service public, elles en confient la gestion à :

  • Enedis, le gestionnaire de réseau de distribution sur 95% du territoire français, qui est en charge l’acheminement de l’électricité ;
  • Une entreprise locale de distribution (ELD) sur les 5% restants.

Pour toute ouverture de compteur, modification de puissance ou raccordement, c’est vers l’un ou l’autre de ces acteurs que vous devrez vous tourner. Par contre, c’est le fournisseur qui vous facture l’électricité que vous consommez après le point de comptage. Il pourra agir d’intermédiaire entre le distributeur et le consommateur.

Bon à savoir

Lors d’un simple changement de fournisseur, il n’est pas la peine de faire ouvrir le compteur. Le nouvel opérateur et l’ancien se mettent en cheville avec Enedis pour maintenir l’alimentation en électricité. La bascule se fait automatiquement sans intervention sur le compteur, ni coupure de courant.

Déménagement et ouverture de compteur électrique : les démarches

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, la mise en service de l’électricité ne peut se faire qu’à condition d’avoir conclu un contrat avec un opérateur. Regardons la marche à suivre.

Comparer les fournisseurs

Pour ouvrir votre compteur d’électricité d’entreprise, il faudra souscrire à un contrat d’énergie auprès d’un fournisseur d’électricité. C’est obligatoire même si le courant est encore en état de marche chez vous ou dans vos locaux. En effet, lorsque le précédent occupant demandera la résiliation son contrat, l’électricité sera coupée.

Vous pouvez choisir de :

  • rester chez EDF, l’opérateur historique. Simplement, il vous faudra souscrire une offre de marché, les tarifs réglementés de vente pour les pros n’étant plus commercialisés ;
  • vous tourner vers un fournisseur alternatif, un concurrent d’EDF. Il en existe une trentaine au niveau national.

Pour les départager, le mieux reste de les comparer avec un comparateur d’énergie. Il s’agit d’un outil en ligne gratuit et sans engagement. En fonction de votre profil de consommateur et de vos besoins, il met en balance les différentes offres présentes sur le marché. Par mail, vous recevez ensuite les trois meilleures offres.

COMPARER LES FOURNISSEURS D’ELECTRICITE

Souscrire une offre d’électricité

Une fois que vous avez sélectionné votre offre, il faut alors souscrire un contrat. Pour cela, prenez contact avec le fournisseur d’électricité pro de votre choix. En général, vous pouvez souscrire :

  • en ligne sur le site du fournisseur ;
  • par téléphone.

En amont pensez à préparer :

  • votre numéro de Point de Livraison (PDL), vous le trouverez sur vos anciennes factures. Dans le cadre d’un déménagement, vous pouvez le demander au moment de l’état des lieux. Sinon à défaut, vous pouvez donner l’adresse postale exacte avec si possible le nom de l’ancien occupant ;
  • Le relevé du compteur ;
  • Votre RIB pro, pour payer par prélèvement automatique.

Une fois en possession de ces informations, le fournisseur pourra établir un contrat d’électricité au nom de votre entreprise. Il ne vous restera plus qu’à le valider. A la fin du processus de souscription, deux cas de figure peuvent se présenter ;

  • l’électricité est toujours en circulation, le compteur est ouvert. Les démarches s’arrêtent là ;
  • L’électricité avait été coupée. Dans ce cas-là, votre opérateur vous aidera à prendre rendez-vous avec Enedis, le gestionnaire de réseau.

Dans ce deuxième cas, choisissez le créneau qui vous convient le mieux. Noter qu’il faudra souvent compter 5 à 10 jours avant d’obtenir un rendez-vous. C’est pourquoi, il vaut mieux entamer les démarches environ 15 jours avant le déménagement.

La mise en service de l’électricité

Le jour convenu, Enedis procédera à la mise en service de l’électricité dans vos locaux. Si vous disposez d’un compteur Linky, l’opération se fera à distance. Sinon, le gestionnaire de mandatera un technicien dans vos locaux.

La prestation de mise en service dure environ 30 minutes. Si votre compteur EDF pro n’est pas accessible en extérieur, vous êtes tenu d’être présent.

Ouverture de compteur électrique : frais et délais en 2020

Obligatoire, la mise en service de l’électricité n’est pas gratuite. Elle apparaitra sur votre première facture d’électricité. Ensuite votre fournisseur reversera la somme due à Enedis.

A ce titre, ce n’est pas le fournisseur qui détermine les prix et les délais d’ouverture du compteur. Ils sont fixés par Enedis et sont les mêmes pour tous. Pour savoir combien vous coûtera une mise en service, vous pouvez vous reporter au tableau suivant.

Grille tarifaire et délais de la mise en service de l’électricité avec Enedis
Type de mise en service Délais d’ouverture Prix (€ TTC)
Standard 5 jours ouvrés 16,76 €
Standard Linky Sous 24 h 16,79 €
Express- énergie coupée 2 jours ouvrées 55,07 €
Mise en service d’urgence-énergie coupée / Compteur mécanique et électronique. Le jour même 149,19 €
Mise en service d’urgence-énergie coupée / Compteur communicant Linky Le jour même 69,76 €
Première mise en service standard – après un raccordement 10 jours ouvrés 50,56 €
Première mise en service Express – après un raccordement 5 jours ouvrés 88,84 €

A noter : Les professionnels ne peuvent jamais demander la gratuité de la mise en service des compteurs d’électricité et de gaz. Cela est réservé aux particuliers bénéficiaires du chèque énergie.

Ouverture du compteur électrique dans un logement ou des locaux neufs

Lorsque l’on emménage dans des bâtiments neufs, la mise en service de l’électricité implique un raccordement au réseau d’Enedis. Une fois le raccordement effectué, il faut alors faire vérifier la sécurité de l’installation. Ensuite, le professionnel peut souscrire un contrat d’énergie.

Raccordement Enedis

Selon la définition d’Enedis « Le raccordement est la prestation réalisée pour raccorder votre installation au réseau : elle comporte systématiquement le branchement entre votre installation électrique intérieure et le réseau public de distribution. ».

Pour demander le raccordement, les professionnels sont invités à faire une demande sur le portail dédié d’Enedis : Racco-Connect. Pour constituer un dossier de raccordement, les entreprises et collectivités doivent présenter les documents suivants :

  • Un plan de masse et un plan de situation ;
  • une copie de l’autorisation d’urbanisme ;
  • La puissance de raccordement désirée ;
  • Des photos du site à raccorder ;
  • la date de mise en service souhaitée, etc.

Sous 10 jours, Enedis vous envoie un devis. Il vous suffit de le signer avec la mention « bon pour accord » pour lancer le chantier. C’est au cours du chantier que sera posé votre compteur électrique. A cette occasion, vous sera donné votre numéro de PDL.

Pour les pros ayant besoin d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, un compteur connecté Linky sera automatiquement installé.

A noter : Les travaux de raccordement peuvent durer plusieurs semaines à plusieurs mois. Pensez à anticiper les démarches afin de pouvoir déménager le plus vite possible. Vous pouvez vous faire accompagner par un fournisseur d’électricité si vous le souhaitez.

L’attestation Consuel

Après le raccordement, il n’est pas immédiatement possible de souscrire un contrat. Il faut au préalable que la sécurité de l’installation électrique soit vérifiée par le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité (CONSUEL) avant de pouvoir bénéficier de l’ouverture d’un compteur et de l’électricité.

L’attestation est obligatoire pour pouvoir souscrire. La plupart du temps, l’électricien en charge des travaux s’occupe des démarches d’obtention. Sinon, vous pouvez la demander directement sur le site du Consuel.

Souscription et ouverture de la ligne électrique

Après avoir reçu l’attestation Consuel, il est possible de souscrire un contrat. Pour ce faire, comparez les fournisseurs puis entamez les démarches de souscription. A la fin du processus, votre fournisseur vous mettra en relation avec Enedis. Celui-ci réalisera la mise en service de l’électricité de vos bureaux.

Facture impayée : remettre le courant après une coupure

En cas de défaut de règlement, le fournisseur peut demander à Enedis de stopper votre alimentation à l’électricité. Il doit d’abord vous faire parvenir deux courriers de relance. Ensuite, l’électricité sera coupé.

C’est votre cas ? Pour rétablir le courant, il faudra d’abord vous acquitter de votre dette. Vous faites face à des difficultés financières ? Vous pouvez demander à votre fournisseur d’échelonner les paiements. Une fois le litige résolu, le fournisseur pourra demander à Enedis de relancer l’électricité.

Propriétaire ou locataire : qui s’occupe d’ouvrir le compteur électrique dans un logement ou des locaux commerciaux ?

Dans le cadre d’un bail résidentiel ou d’un bail commercial, c’est au locataire de souscrire et de mettre en service l’électricité. En effet, c’est lui qui fera usage de l’énergie. Il en va de même pour l’ouverture du compteur de gaz.

Le propriétaire doit simplement s’assurer avant de louer, que l’installation électrique ne présente aucun danger.